Internationaux d'Espagne messieurs - Copa SM El Rey
Real Club de Golf de Sevilla
Du 02 au 06 mars

Internationaux d’Espagne messieurs : Romain Langasque revient de loin et se qualifie

05/03/2016
Photo : Gérard Rancurel

Facile vainqueur (5&4) de l’Ecossais Liam Johnston, ce matin en quarts, le n°1 français est passé tout près de l’élimination face à James Walker qu’il a battu au 19e trou. Demain, le Cabrienc sera opposé à un autre Anglais, Scott Gregory, en finale.

Romain Langasque aux Internationaux d'Espagne

<<<Le tableau des match play

La journée de Romain Langasque a débuté comme s’était terminée la précédente, à savoir par une victoire facile (5&4) face à l’Ecossais Liam Johnston. Le n°7 mondial a pris l’avantage à l’aller (2 up) en commettant peu d’erreurs et en bouclant ses neuf premiers trous dans le par (un birdie et un bogey).

Deux pars au début du retour lui ont permis de gagner les deux premiers trous et de distancer l’Ecossais (4 up). Le joueur de Saint-Donat a pris le 13 et partagé le 14 mettant ainsi un terme à ce quart de finale.

Une nouvelle fois expéditif, il a pu disposer de deux heures pour déjeuner et se reposer devant la télévision en regardant...du golf.

Romain Langasque a retrouvé en demi-finale, cet après-midi, le "tombeur" de Ugo Coussaud au deuxième tour, l’Anglais James Walker.

Le n°1 français a mené d’entrée (1 up) mais, il a pris trois putts au 2 et perdu le trou. Sur le suivant, il a loupé un putt d’un mètre pour partager (1 down) puis un autre à la même distance au 4 pour s’adjuger le gain du trou et égaliser.

Sa situation s’est compliquée davantage sur la fin de l’aller puisqu’il a expédié un drive dans l’eau au 6 (2 down) et a perdu sa balle au 9 (3 down).

Un final haletant comme en demie à Carnoustie

Romain Langasque au Internationaux d'Espagne

En ratant plusieurs petits putts en début de partie, Romain Langasque s'est mis en difficulté. Mais, il a rétabli la situation à son avantage grâce à son expérience et à son mental.

Romain Langasque a réduit l’écart grâce à un par au 10. Mais, James Walker, sentant le Français à sa portée et surtout moins dominateur que lors des matches précédents, a réussi un birdie au 12 pour se redonner un peu d’air (3 up).

Sur le par 5 du 13, le Cabrienc a égaré son drive dans les bois et a dû se recentrer. Il a sauvé son par et ainsi évité de se retrouver 4 down.

Au 14, un par lui a offert l’opportunité de revenir à 2 down. Mais, un nouveau petit putt raté l’a empêché de se rapprocher encore et de mettre la pression sur son adversaire.

D’ailleurs, la demi-finale aurait pu prendre fin à l’avantage de l’Anglais dès le 16. En effet, Romain Langasque a mis son deuxième coup dans l’eau. Un coup de wedge trop long lui a laissé un chip de sept mètres. Il devait le "boîter" pour poursuivre le match et il y est parvenu. Au 17, il a rentré un second chip, de plus loin encore (14m) pour un birdie et ramener le score à 1 down. Une preuve de sa solidité mentale.

 

 

Succéder à Olivier David, dernier vainqueur français

Au dernier trou, son adversaire, sans doute assommé par la réussite du Français sur le 16 et le 17, a concédé un bogey qui a remis les deux joueurs «all square».

Romain Langasque et James Walker ont entamé le premier trou de play off sur lequel un par a suffi à l’Azuréen pour l’emporter : "J’ai pas mal visité le parcours aujourd’hui, reconnaît-il. De plus, les petits putts manqués en début de partie m’ont pénalisé. Sur la fin, j’étais vraiment crevé." 

Ce final n’est pas sans rappeler celui de sa demi-finale du British Amateur contre l’Ecossais Jack McDonald. Romain avait enquillé un putt de quatre mètres au 18 pour arracher le play off et s’imposer au 19e trou.

On espère que ces Internationaux d’Espagne se termineront de la même manière que le British Amateur 2015 pour lui. Il succéderait ainsi au palmarès à Olivier David, vainqueur en 1999, à Séville. Un signe ?

Pour y parvenir, Romain Langasque devra battre un autre Anglais, Scott Gregory (110e mondial) dans une finale disputée sur trente-six trous.

 
Gérard Rancurel
Vidéos
toutes les vidéos
UBS Hong Kong Open (T1) : la réaction de Sébastien Gros

UBS Hong Kong Open (T1) : la réaction de Sébastien Gros

Auteur d'une carte de 65 (-5), le Lyonnais Sébastien Gros occupe la deuxième place du UBS Hong Kong Open avec un coup de retard sur la tête à l'issue du premier tour.

Le Swing par Patrice Amadieu : de la traversée au finish

Le Swing par Patrice Amadieu : de la traversée au finish

Finissez votre swing en beauté avec les conseils et exercices du directeur du coaching ffgolf.

Le Swing par Patrice Amadieu : l'impact

Le Swing par Patrice Amadieu : l'impact

Une vidéo qui va "impacter" votre swing.

Astuce de pro : les putts courts avec Alexandra Bonetti

Astuce de pro : les putts courts avec Alexandra Bonetti

Vous avez la phobie des putts courts ? Alexandra Bonetti, joueuse sur le LETAS, vous donne sa clé anti-stress !

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf