Internationaux d'Espagne messieurs - Copa SM El Rey
Real Club de Golf de Sevilla
Du 02 au 06 mars

Internationaux d’Espagne messieurs : Romain Langasque sort par la grande porte

06/03/2016
Photo : Adolfo Juan Luna

En remportant la finale (9&8) aux dépens de l’Anglais Scott Gregory, le n°1 français a mis fin de la plus belle des manières à une magnifique carrière amateur jalonnée de titres prestigieux. Place au Challenge Tour puis au Masters.

Romain Langasque aux Internationaux d'Espagne

<<<Le tableau des match play

Neuf mois après avoir remporté le British Amateur à Carnoustie, devenant ainsi le troisième golfeur français de l’histoire (après Philippe Ploujoux en 1981 et Julien Guerrier en 2006) à inscrire son nom au palmarès du tournoi, Romain Langasque a succédé à Olivier David, vainqueur en 1999 à Séville, à celui des Internationaux d’Espagne.

Une merveilleuse "happy end" à la somptueuse carrière amateur du Cabrienc : «Je ne me rends pas bien compte que je viens de disputer mon dernier tournoi amateur, reconnaît-il. Mais, c’est vrai que cette victoire me fait super plaisir.»

Pourtant, sa semaine sévillane n’avait pas bien débuté puisque son 76 du premier tour de qualification le plaçait à trois coups du cut provisoire : «Ce fut un avertissement mais, je savais qu’en scorant - 2 ou - 3 au second tour, ça devrait suffire pour me qualifier pour les seizièmes de finale.» 

Le lendemain, le n°7 mondial a remis les pendules à l’heure en établissant le meilleur score (64) de la compétition, passant de la 69e à la 3e place à un coup de son ami Ugo Coussaud : «Tout s’est bien goupillé, déclare-t-il. J’ai commencé par un birdie, puis deux, puis trois et j’ai poursuivi sur la même dynamique sans penser au résultat. J’ai tapé de bons coups et les putts sont tombés.» 

Romain Langasque au Internationaux d'Espagne

Vainqueur 9&8, Romain Langasque n'a laissé aucune chance à l'Anglais Scott Gregory en finale.

Une finale expéditive comme ses trois premiers matches 

Romain Langasque s’est montré très expéditif lors de ses trois premiers matches, pliés 7/6, 6/5 et 5/4. Mais, en demi-finale, face à l’Anglais James Walker, tout a failli s’arrêter car, mené (2 down) à trois trous de la fin, il a "boîté" deux chips, le premier pour ne pas perdre et le second pour revenir 1 down avant de s’imposer au 19e trou au mental et à l’expérience : «Je me suis surtout dit que ce n’est jamais fini tant que le dernier putt n’était pas tombé. Je me suis donc accroché jusqu’au bout et je suis resté calme.»

Au lendemain de cette demi-finale très serrée, Romain Langasque n’a laissé aucune chance à son dernier adversaire, l’Anglais Scott Gregory, douzième de la qualification et 110e mondial. Le joueur de Saint-Donat a produit un jeu plus solide que la veille contre James Walker. Il n’a pas commis d’erreurs et il a vite distancé le Britannique : «J’ai dû scorer - 1 ou - 2 sur mes premiers dix-huit trous bouclés avec une avance conséquente (5 up)», précise l’Azuréen.

La Georgia Cup contre Bryson DeChambeau

Romain Langasque au Internationaux d'Espagne

Avant de jouer le Masters, Romain Langasque disputera un tournoi du Challenge Tour et la Georgia Cup.

Toujours 5 up après les trois premiers trous du second parcours, Romain Langasque a gagné le 4 avec un par et le 6 grâce à un birdie (7 up). Il n’a plus relâché la pression sur le joueur du Corhampton Golf Club en prenant le 8 et le 9 à la faveur d’un birdie. Le partage du 10 a mis un terme à cette finale (9&8) consacrant le Français. Il ramènera demain un nouveau trophée international à Cabris et laissera une trace indélébile dans l’histoire du golf amateur français.

 

D’autres défis l’attendent désormais. A la fin de la semaine prochaine, il s’envolera pour le Kenya où il jouera le premier tournoi du calendrier du Challenge Tour afin de rester dans le rythme de la compétition dans la perspective de sa participation au Masters (du 7 au 10 avril).

Avant de fouler les fairways et les greens de l’Augusta National et de s’installer dans l’une des chambres du Crow’s nest, le vainqueur du British Amateur disputera la Georgia Cup, un match play sur dix-huit trous contre le vainqueur de l’US Amateur, Bryson DeChambeau, le n°4 mondial.

Que de chemin parcouru depuis sa première victoire en Grand Prix en novembre 2013 à Barbaroux.

 

Gérard Rancurel
Vidéos
toutes les vidéos
Un nouveau record mondial dans le Guiness book pour les pros français

Un nouveau record mondial dans le Guiness book pour les pros français

En marge de l'Open de España, le record du monde du « trou de golf joué le plus rapidement par une équipe de quatre joueurs » est tombé. Raphaël Jacquelin, Grégory Havret, Romain Wattel et Alexander Levy en sont les nouveaux détenteurs.

100e Open de France (ET) : Jérémy Gandon dans la cour des grands

100e Open de France (ET) : Jérémy Gandon dans la cour des grands

A seulement 19 ans, l'amateur Jérémy Gandon découvre le monde pro pour la centième édition de l'Open de France. Le joueur du RCF La Boulie, étudiant aux Etats-Unis, compte bien profiter de l'expérience.

Les enfants de "Mon Carnet Golf" rencontrent Darren Clarke

Les enfants de "Mon Carnet Golf" rencontrent Darren Clarke

Lors d'un clinic organisé pendant l'Open de France, les différentes classes participantes au projet "Mon Carnet Golf" ont fait plus ample connaissance avec la Ryder Cup et le capitaine de l'équipe européenne Darren Clarke.

Open de France (T1) : les réactions des Bleus

Open de France (T1) : les réactions des Bleus

Les déclarations des Tricolores après le premier tour de l'Open de France.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf