Internationaux de France U21 Filles - Trophées Esmond et Cartier
Saint-Cloud
Du 13 au 17 avr

Internationaux de France U21 filles : Elsa Ettori-Douard tout près du but

16/04/2017
Photo : Pierre-François Yves

Victorieuse à l'arraché 1UP de l'Allemande Anni Eisenhut, Elsa Ettori-Douard s'est qualifiée dimanche à Saint-Cloud pour la finale du Trophée Cartier où elle retrouvera l'Irlandaise Annabel Wilson, tombeuse de ses compatriotes Margot Béchadergue (4&3) et Elisabeth Codet (21e). La finale de la Coupe Esmond opposera deux Suédoises.

Elsa Ettori-Douard

La Coupe Esmond promise à la Suède avec une finale de haut vol entre Amanda Linner et Beatrice Wallin, le Golf de Saint-Cloud pourrait bientôt être rattaché au Royaume suédois. Mais la lutte pour le Trophée Cartier en vaudra tout autant le détour, et ce sans joueuse scandinave. L'affiche sera inédite en ce lundi pascal entre deux jeunes golfeuses talentueuses : la Française Elsa Ettori-Douard (15 ans) et l'Irlandaise Annabel Wilson.

Elsa Ettori-Douard sous les projecteurs

La minime du Paris Country Club monte en puissance et se révèle sur un tournoi international même s'il s'agit d'un deuxième tableau. Vainqueur patiente de l'Anglaise Annabell Fuller 2&1 dans la matinée, la Parisienne a construit sa victoire en demi-finale l'après-midi avec beaucoup de maturité dans la gestion de son match contre l'Allemande Anni Eisenhut.

Elle profite de la maladresse au putting de son adversaire dès le deuxième green pour prendre l'avantage. Deux drives égarés dans les bunkers de fairway sur les trous 4 et 5 font basculer le match dans le mauvais sens mais la Française a de la ressource et égalise au 7 en rentrant son chip pour birdie. Un 3 putts concédé au terme de l'aller sème à nouveau le doute vite annihilé par une mauvaise attaque de green de l'Allemande sur le trou suivant.

Le duel monte d'un ton lorsque Elsa Ettori-Douard dépose sa balle à hauteur du drapeau sur le par 3 du 11 avec un birdie à la clé puis double la mise dans la foulée sur une nouvelle maladresse de putter de sa rivale. Un birdie en réaction de cette dernière au 15 n'a pas effrayé la Tricolore qui sauve un beau par sur l'avant-dernier trou avant de triompher 1UP devant le club-house.

Les regrets d'Elisabeth Codet

codet

Le putting aura fait défaut à Elisabeth Codet pour se hisser en finale.

L'histoire aurait pu être encore plus belle si Elisabeth Codet, après avoir disposé 4&2 de la Finlandaise Elina Saksa, l'avait rejointe pour un ultime match play 100% tricolore. Opposé à Annabel Wilson, en réussite devant les Françaises avec deux succès contre Loïs Lau la veille et Margot Béchadergue le matin, la Normande frappe d'entrée avec un putt de douze mètres dans la boîte pour birdie. Réponse de l'Irlandaise qui plante le mât quatre trous plus tard pour revenir A/S. La suite est une succession d'occasions manquées pour passer 1UP de la joueuse de Rouen Mont-Saint-Aignan, à l'image des pars 3 du 8, du 11 et du 13. 

Lorsqu'elle est plus en difficulté, la joueuse de l'équipe de France Girls mise sur sa longueur au drive, impressionnante à l’œil nu. Quand celle-ci s'est déréglée, le talent a fait le reste à l'instar de ce green du 10 touché au fer 8 du bunker du 11 ! Mais l'Irlandaise a du répondant avec un mental à toute épreuve capable de transcender un petit jeu digne d'une golfeuse professionnelle. En touchant le green en deux sur le par cinq du 17, Annabel Wilson s'adjuge le trou avec un birdie qu'elle pense décisif mais la peur de gagner la tétanise sur le dernier trou et le match se poursuit.

La prolongation est crispante avec deux joueuses émoussées et irrégulière techniquement. Un joli hybride sur le 21e trou place l'Irlandaise en position d'eagle alors qu'Elisabeth Codet, d'abord dans le bunker de fairway, se place pour un birdie. Mais le putt ne tombe pas et l'aventure clodoaldienne s'achève.

" Je suis très contente de mon jeu même s'il aura manqué le putting pour faire la différence donc déçue de ce point là. Je n'ai pas su jouer les putts décisifs au contraire de mon adversaire, explique la Normande. Je suis devant la balle, je sais que je suis bien alignée et je refuse le putt. La balle ne sort pas du putter. "

Rendez-vous à 8h50 lundi pour un face à face sur 36 trous passionnant où Elsa Ettori-Douard pourrait succéder à sa coéquipière Mathilda Cappeliez, victorieuse en 2015, au palmarès du Trophée Claude-Roger Cartier. 

Pierre-François Yves, à Saint-Cloud
Vidéos
La Paroisse du Petit Jeu : épisode 3

La Paroisse du Petit Jeu : épisode 3

Golfez en toute sécurité autour et sur le green avec la "Paroisse du Petit Jeu" de l'entraîneur fédéral Olivier Léglise, coach notamment de Grégory Bourdy et Benjamin Hébert ! Dans ce troisième épisode, découvrez un exercice pour apprendre à putter sous pression.

toutes les vidéos
Shenzhen International (T3) : La réaction de Grégory Bourdy

Shenzhen International (T3) : La réaction de Grégory Bourdy

Grégory Bourdy réagit après son 70 (-2) lors du 3e tour du Shenzhen International 2017.

Shenzhen International (T3) : La réaction d'Alexander Levy

Shenzhen International (T3) : La réaction d'Alexander Levy

Alexander Levy réagit après son 64 (-8) lors du 3e tour du Shenzhen International 2017.

Shenzhen International (T1) : La réaction de Grégory Bourdy

Shenzhen International (T1) : La réaction de Grégory Bourdy

Grégory Bourdy réagit après son premier tour en 67 (-5) lors du Shenzhen International 2017.

La Paroisse du Petit Jeu : épisode 3

La Paroisse du Petit Jeu : épisode 3

Golfez en toute sécurité autour et sur le green avec la "Paroisse du Petit Jeu" de l'entraîneur fédéral Olivier Léglise, coach notamment de Grégory Bourdy et Benjamin Hébert ! Dans ce troisième épisode, découvrez un exercice pour apprendre à putter sous pression.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf