Bourdy et Havret pour la gagne

29/01/2016
Photo : Andrew Redington / GETTY IMAGES / AFP

Malgré des conditions de jeu rendues difficiles par le vent, Grégory Bourdy, sixième à -9, et Grégory Havret, dixième à -8, occupent le haut du leaderboard avant un dernier tour qui s'annonce forcément passionnant au Qatar Masters. Quinze joueurs se tiennent ainsi en cinq coups ! 

<<< Les scores

Journée étrange ce vendredi à Doha pour le fameux Moving Day si cher à nos amis britanniques. Certes le soleil était au rendez-vous mais le vent soutenu et parfois violent (des rafales chronométrées à plus de 30 km/h) ainsi qu'un thermomètre très bas (entre 12 et 14° celsius) ont rendu les débats encore un peu plus animés et indécis. La preuve. Parti dans le dernier groupe avec le leader écossais Paul Lawrie et son dauphin, le Belge Nicolas Colsaerts, Grégory Bourdy n'a pas tardé à comprendre que la journée serait loin d'être de tout repos : Bogey au 2 puis de nouveau bogey au 4 !

72, ça reste un bon résultat !
" Cela a été une journée très compliquée, confirme le Bordelais. Il y a eu beaucoup de vent et je savais que dès le départ, ça serait difficile de faire des birdies. Je manque pourtant très vite une belle occasion au 1 avant de prendre trois putts au 2. J'ai connu de meilleur démarrage ! Mais bon, je suis resté patient et j'ai signé deux birdies consécutifs au 15 et 16 qui me permettent de revenir dans le par au recording. 72, compte tenu des conditions de jeu, j'estime que c'est une bonne carte. "

65 le dernier jour en 2015
Ce 72, en effet, laisse le Français plus que jamais dans le coup pour la gagne ce samedi. Avec un score total de 207 (-9), il n'est qu'à quatre longueurs derrière Paul Lawrie, solide leader à -13 (203), qui n'a pas concédé le moindre bogey dans ce troisième tour (deux birdies, seize pars). " Tout reste à jouer, poursuit l'élève d'Olivier Léglise. C'est très serré. Personnellement, je me sens bien. J'aime bien ce parcours. J'avais performé ici l'an passé (5e avec notamment un 65 le dernier jour). Je vais tout faire pour prendre un maximum de plaisir et ramener une belle carte ! "

En pull toute la journée
C'est en substance le même sentiment qui anime Grégory Havret avec ce 3e tour " très froid ". " J'ai gardé le pull toute la journée, souligne celui qui est revenu travailler avec Benoit Ducoulombier. Il y a des endroits en France où il fait meilleur. J'espère seulement qu'il fera plus chaud à Dubaï la semaine prochaine. " Son 70 (-2) conclu sur les derniers trous (birdies au 16 puis au 17) lui laisse ainsi une chance de s'immiscer dans la course à la victoire. A -8 (208), il n'est qu'à cinq coups de la tête. Alors sait-on jamais...

 

 

Mike, à la fraîche ! 
La victoire, Benjamin Hébert et Gary Stal ont certainement tiré un trait dessus malgré une bonne journée achevée sur un 71 (-1). Le Briviste et le Lyonnais pointent au-delà du Top 30 (respectivement 31e et 37e) mais ils viennent de prouver qu'ils pouvaient largement se sortir de ce guêpier qatarien, même avec des éléments contraires. " Mon grand jeu a été solide, souffle Benji Hébert. Mais je reste déçu car il y avait moyen de rendre une carte de -3 ou de -4. Cela m'aurait permis de gagner des places et d'aller chercher un Top 10 samedi. Je reste donc sur ma faim même si mes sensations sont bonnes. Bien meilleures en tout cas qu'à Abu Dhabi. " Le seul petit bémol nous vient finalement de Michael Lorenzo-Vera, dont la carte de 74 (+2) a été rapidement plombée par un méchant double bogey au 3 après, pourtant, un excellent birdie sur le 1. Le Basque, qui vient de fêter ses 31 ans, jouera ce samedi avec l'amateur US Bryson Dechambeau (après Jordan Spieth la semaine dernière à Abu Dhabi) et l'Ecossais Clarke Lutton. Heure de départ ? 7h20 (5h20 en France). Oui, ça pique un peu ! 

Lionel Vella
Vidéos
La séance fitness avec Justine Dreher : épisode 6

La séance fitness avec Justine Dreher : épisode 6

L'Académie fitness développe votre physique de golfeur avec les conseils et exercices de Justine Dreher, joueuse du LET, accompagnée de Thomas Brégeon, coordinateur fédéral de la préparation physique. Dans ce sixième épisode, travaillez votre transfert de poids.

One Year to Go : Björn et Furyk font le spectacle

One Year to Go : Björn et Furyk font le spectacle

Capitaines des équipes européennes et américaines de Ryder Cup, Thomas Bjorn et Jim Furyk participaient lundi aux célébrations du One Year to Go. Une journée consacrée aux plus jeunes qui éveille déjà l’enthousiasme à moins d’un an de l’édition tricolore.

toutes les vidéos
La séance fitness avec Justine Dreher : épisode 6

La séance fitness avec Justine Dreher : épisode 6

L'Académie fitness développe votre physique de golfeur avec les conseils et exercices de Justine Dreher, joueuse du LET, accompagnée de Thomas Brégeon, coordinateur fédéral de la préparation physique. Dans ce sixième épisode, travaillez votre transfert de poids.

One Year to Go : les deux capitaines à la Tour Eiffel

One Year to Go : les deux capitaines à la Tour Eiffel

Les deux capitaines de la Ryder Cup 2018, Thomas Björn et Jim Furyk, dans les pas d'Arnold Palmer et en swing au 1er étage de la Tour Eiffel ! La Ryder Cup n'a jamais été aussi proche.

One Year to Go : Björn et Furyk font le spectacle

One Year to Go : Björn et Furyk font le spectacle

Capitaines des équipes européennes et américaines de Ryder Cup, Thomas Bjorn et Jim Furyk participaient lundi aux célébrations du One Year to Go. Une journée consacrée aux plus jeunes qui éveille déjà l’enthousiasme à moins d’un an de l’édition tricolore.

Italian Open (T4) : La réaction de Grégory Havret

Italian Open (T4) : La réaction de Grégory Havret

Grégory Havret réagit après son 65 (-6) lors du dernier tour de l'Italian Open 2017.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf