Grégory Bourdy, meilleur français à Doha

30/01/2016
Photo : Andrew Redington / GETTY IMAGES / AFP

Journée très difficile pour le clan français. Si Grégory Bourdy finit dans le Top 15 (13e), seul Benjamin Hébert rend une carte sous le par lors de ce dernier tour du Qatar Masters. Déjà victorieux en 2015, le Sud-Africain Branden Grace récidive. C'est son septième succès sur le Tour. 

Malgré un dernier tour bouclé en 74 (+2), Grégory Bourdy est le meilleur français au leaderboard. Il finit 13e, à sept coups du vainqueur, Branden Grace.

<<< Les scores

Ce 4e tour du Commercial Bank Qatar Masters n'aura pas souri aux golfeurs français. Seul Benjamin Hébert est ainsi parvenu à signer une carte sous le par. Malgré tout, le clan tricolore place deux des siens dans le Top 20. Sixième à -9 (207) au départ de cette dernière manche, Grégory Bourdy, comme vendredi durant le moving day, a connu une entame délicate. Toujours balayé par des vents parfois violents (rafales chronométrées à plus de 35 km/h par endroit), le Doha Golf Club n'a pas épargné le Bordelais. Celui-ci concède son premier bogey au 5 avant un deuxième au 8. Décroché pour la gagne, il réussit à sortir furtivement la tête de l'eau avec ce birdie au 9. Le seul de la journée. Un dernier bogey au 16 (il avait pourtant signé le birdie à chaque fois durant les trois tours précédents sur ce court par 4 de 281 mètres) l'expulse finalement du Top 10. Il finit en treizième position à -7 (281). 

Abu Dhabi est oublié
Frustré par sa journée de vendredi et son 71 (-1) qui ne reflétait vraiment pas la qualité de son jeu, Benjamin Hébert attaque d'entrée de jeu et convertit son premier assaut sur le 1 par un birdie. Si celui-ci est freiné par un bogey au 3, l'élève d'Olivier Léglise enchaîne avec un deuxième birdie au 8 puis un troisième au 12. Sa carte de 70 (-2) après un autre bogey au 14 suivi d'un quatrième birdie au 16 lui permet de prendre la 20e position à -6 (282). Juste derrière Grégory Bourdy. Sa 46e place d'Abu Dhabi n'est désormais plus qu'un mauvais souvenir. En revanche, ce samedi à Doha risque fort de laisser des traces chez Grégory Havret, lui aussi dans le coup pour la gagne après 54 trous. Le Rochelais n'a jamais trouvé la bonne carburation dans ce tour sans, abandonné par ses fers (10 greens en régulation) et son putter (32 putts). A l'arrivée, c'est une carte très lourde de 76 (+4). Et une dégringolade au leaderboard (29e, soit 19 places de moins). 

Réaction attendue à Dubaï
Samedi à définitivement oublier également pour Gary Stal, auteur d'un méchant 77 (+5) lesté par un double bogey, quatre bogeys pour un unique birdie (au 4). Le Lyonnais, qui jouait cette semaine son premier week-end de la saison 2016, termine à la hauteur de Michael Lorenzo-Vera, c'est-à-dire à la 59e place (+2 total). Le Basque se contentant d'un 73 (+1) malgré un encourageant départ (birdie au 1). Ce deuxième volet du Desert Swing 2016 s'achève donc un peu mieux qu'à Abu Dhabi la semaine passée (pas un seul français dans le Top 40) mais on attend cependant une réaction à partir de jeudi prochain au Dubaï Desert Classic. Quant au lauréat, Branden Grace, victorieux pour la deuxième année consécutive, il décroche une septième couronne sur l'European Tour en seulement quatre ans d'exercice. Désormais dans le Top 10 mondial, il ne serait pas étonnant de voir le Sud-Africain briller dans l'un des quatre Majeurs en 2016 !

Lionel Vella
Vidéos
toutes les vidéos
Porsche European Open (T3) : la réaction d'Alexander Levy

Porsche European Open (T3) : la réaction d'Alexander Levy

Vainqueur à -19 aux dépens de Ross Fisher après deux trous de playoff, Alexander Levy signe en Allemagne sa troisième victoire sur le Tour européen.

Porsche European Open (T2 fin) : la réaction d'Alexander Levy

Porsche European Open (T2 fin) : la réaction d'Alexander Levy

La réaction d'Alexander Levy après son 36e trou dans le par samedi.

Porsche European Open (T2) : la réaction d'Alexander Levy

Porsche European Open (T2) : la réaction d'Alexander Levy

Alexander Levy est leader en Allemagne avec un total de -17 et six coups d'avance après 35 trous !

Le Swing par Patrice Amadieu : la transition

Le Swing par Patrice Amadieu : la transition

Gérez la transition entre montée et descente comme un champion avec les conseils de Patrice Amadieu, directeur du coaching ffgolf.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf