L'Europe et Dubuisson conquérants

17/01/2016
Photo : Mohd Rasfan / AFP

Victorieuse sans frémir 18,5 à 5,5 de l'Asie, l'Europe prépare parfaitement la confrontation tant attendue fin septembre à Hazeltine face aux Etats-Unis. Victor Dubuisson, vainqueur du Chinois Wu en simple, est resté invaincu !

>>> Les scores

4,5 à 1,5 après les fourballs, 9-3 après les foursomes, 18,5 à 5,5 en faveur des Européens à l'issue de cette deuxième EurAsia Cup de l'histoire... Autant dire qu'il n'y a pas eu de match cette année au Glenmarie Golf & Country Club de Kuala Lumpur (Malaisie). Contrairement à 2014 où les deux équipes s'étaient séparées sur un score nul, 10-10. Pire, il n'y a pas eu de suspense. Malgré les appels à la "révolte" du capitaine asiatique Jeev Milkha Singh

Willett comme Donaldson à Gleneagles
Très vite, l'affaire était entendue avec quatre victoires de rang des Anglais Poulter, Sullivan, Westwood et Willett. L'Europe n'avait en effet besoin que de 3,5 points pour remporter cette compétition en format match play. Si l'Indien Lahiri et le Sud-Coréen Kim sauvaient l'honneur en battant respectivement Shane Lowry et Bernd Wiesberger, le tableau de marque restait inexorablement de couleur bleue. Celle du Vieux Continent, beaucoup trop fort. Alors que Ross Fisher partageait le nul avec le Sud-Coréen Wang, Matthew Fitzpatrick prouvait face au Thaïlandais Aphibarnrat qu'il faudra compter sur lui pour la prochaine Ryder Cup à Hazeltine fin septembre. 

Dubuisson, meilleur qu'en 2014
Dans la foulée, Kristoffer Broberg, Chris Wood et Sören Kjeldsen corsaient l'addition avant que Victor Dubuisson ne vienne apporter sa pierre à l'édifice en prenant le meilleur 1 up sur le Chinois Wu sur le green du 18. Auparavant, le Cannois avait très longtemps lutté à armes égales avec son adversaire, prenant une première fois l'avantage au trou n°10 avant de mener 2 up au départ du 17. Après ses matches nuls en double avec Sören Kjeldsen, le Français faisait finalement mieux qu'en 2014 où il n'avait offert qu'un seul point en trois matches à son équipe. « Cela a été une longue journée, analyse Victor Dubuisson. J'ai joué 54 trous en trois jours puisque j'ai toujours été jusqu'au 18. Je suis satisfait car j'ai joué comme il le fallait dans les moments importants. Là, aujourd'hui (dimanche ndlr), il faisait très chaud, très humide mais j'ai réussi ce beau birdie au 16 qui m'assurait de ne pas perdre le match. Ce n'était pas évident de rester concentré alors que l'on sait que l'équipe a déjà gagné mais j'ai su me remettre dedans pour finir le travail ! »

Clarke a beaucoup appris
Le reverra-t-on dans le Minnesota fin septembre pour cette Ryder Cup que tout le monde attend ? Darren Clarke a souvent été là pour encourager dans les cordes l'actuel n°32 mondial. On sent le capitaine nord-irlandais très admiratif du jeu flamboyant du Français. Mais septembre, c'est encore loin. D'ici-là, beaucoup de choses peuvent se passer. « J'ai appris pas mal de choses, avoue Darren Clarke. J'ai vécu une très belle expérience. Ce fut une semaine enrichissante. Lors des deux prochaines semaines, je vais faire le point à tête reposée sur ce que j'ai vu. Je vais essayer de faire encore mieux en septembre prochain. Mais une chose sûre, la qualité du golf pratiqué par mes joueurs cette semaine a été tout simplement énorme ! »

 
Lionel Vella
Vidéos
toutes les vidéos
Porsche European Open (T3) : la réaction d'Alexander Levy

Porsche European Open (T3) : la réaction d'Alexander Levy

Vainqueur à -19 aux dépens de Ross Fisher après deux trous de playoff, Alexander Levy signe en Allemagne sa troisième victoire sur le Tour européen.

Porsche European Open (T2 fin) : la réaction d'Alexander Levy

Porsche European Open (T2 fin) : la réaction d'Alexander Levy

La réaction d'Alexander Levy après son 36e trou dans le par samedi.

Porsche European Open (T2) : la réaction d'Alexander Levy

Porsche European Open (T2) : la réaction d'Alexander Levy

Alexander Levy est leader en Allemagne avec un total de -17 et six coups d'avance après 35 trous !

Le Swing par Patrice Amadieu : la transition

Le Swing par Patrice Amadieu : la transition

Gérez la transition entre montée et descente comme un champion avec les conseils de Patrice Amadieu, directeur du coaching ffgolf.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf