Gary Stal se distingue

05/02/2016
Photo : David Cannon / Getty Images Europe - AFP

Meilleur Français ce vendredi à l'Emirates Golf Club, Gary Stal a posté une très belle carte de 68 (-4) qui lui permet de remonter 17 places au classement pour s'installer en 12e position. Le Lyonnais n'est qu'à quatre coups du leader.

Sur la lancée de son bon premier tour jeudi (70, -2), Gary Stal a passé la seconde ce vendredi. Quatrième ici même en 2015, le Lyonnais s'est donné une chance de bien figurer ce week-end en signant un très prometteur 68 (-4). Un score réalisé grâce à cinq birdies, dont quatre sur le retour (son aller) et un dernier au 5. « J'ai très bien joué ces deux jours, et c'est plutôt sympa de me revoir à nouveau en haut d'un leaderboard », s'est réjoui le Lyonnais. « Je me sens bien, et c'est vraiment une bonne chose car ça faisait un moment que je ne m'étais pas senti comme ça. Je suis à l'aise, je sens bien le parcours, mon jeu est là. J'aurais pu mettre deux ou trois putts de plus, même si j'ai bien putté dans l’ensemble. » Avec un poil de réussite au 9, son dernier trou de la journée, sa balle aurait en effet pu glisser dans le trou pour un sixième birdie, au lieu de rester en suspension au bord de la coupe...

Rafael Cabrera-Bello seul leader à -10
Quoi qu'il en soit le vainqueur du Abu Dhabi HSBC Golf Championship 2015 a réalisé l'une des belles opérations de la journée, puisqu'il a grimpé de 17 places au classement pour s'installer en 12e position à -6 total. « Maintenant il va juste falloir continuer comme ça », lâche l'élève de Hubert Sauzet au Golf Club de Lyon. « Ça va crescendo depuis le début de l'année. J'ai eu un peu de mal à me mettre dedans, et en plus j'ai dû défendre ma victoire à Abu Dhabi, ce qui n'était pas aussi simple que ça. » Tous les espoirs sont permis pour Stal, qui n'accuse que quatre longueurs de retard sur Rafael Cabrera-Bello, vainqueur de cet Omega Dubai Desert Classic en 2012. Entre l'Espagnol et le Français, le top 10 est peuplé de quelques grands noms tels que Ernie Els et Danny Willet, deuxièmes à -9, Chris Wood, Joost Luiten, Andy Sullivan et Thorbjørn Olesen, cinquièmes à -8, ou encore Henrik Stenson, neuvième à -7.

Sept Français sur douze dans le cut
Six autres Français ont franchi le cut, fixé à -1. Sous le par pour la deuxième journée consécutive, Alexander Levy a amélioré son 71 de jeudi d'un joli 69 (-3) qui lui permet d'occuper le 24e rang à -4, à hauteur du tenant du titre Rory McIlroy. Avec une carte de 70 (-2) Grégory Havret est 37e à -3 et confirme les bonnes dispositions entrevues la semaine dernière au Qatar (29e après avoir été dans le top 10 après trois tours). Raphaël Jacquelin et Benjamin Hébert ont tous deux joué 73 (+1) pour retomber en 49e position à -2, tandis qu'Édouard España et Grégory Bourdy ont franchi le cut de justesse en signant tous deux une carte de 71 (-1). Déception en revanche pour Julien Quesne (75) et Lionel Weber (72), qui manquent la qualification d'un petit coup.

 

69 (-3) pour ce 2

Alexandre Mazas
Vidéos
toutes les vidéos
UBS Hong Kong Open (T1) : la réaction de Sébastien Gros

UBS Hong Kong Open (T1) : la réaction de Sébastien Gros

Auteur d'une carte de 65 (-5), le Lyonnais Sébastien Gros occupe la deuxième place du UBS Hong Kong Open avec un coup de retard sur la tête à l'issue du premier tour.

Le Swing par Patrice Amadieu : de la traversée au finish

Le Swing par Patrice Amadieu : de la traversée au finish

Finissez votre swing en beauté avec les conseils et exercices du directeur du coaching ffgolf.

Le Swing par Patrice Amadieu : l'impact

Le Swing par Patrice Amadieu : l'impact

Une vidéo qui va "impacter" votre swing.

Astuce de pro : les putts courts avec Alexandra Bonetti

Astuce de pro : les putts courts avec Alexandra Bonetti

Vous avez la phobie des putts courts ? Alexandra Bonetti, joueuse sur le LETAS, vous donne sa clé anti-stress !

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf