Ryder Cup 2018 : Les Français saluent Thomas Bjørn

06/12/2016
Photo : Richard Martin-Roberts / Getty Images EUrope - AFP

Thomas Levet, Raphaël Jacquelin et Grégory Bourdy, qui ont tous joué en équipe avec Thomas Bjørn, saluent la nomination du Danois à la tête du Team Europe pour la Ryder Cup 2018 en France.

Thomas Bjørn à l'open de France 2016

Thomas LEVET

Membre de l'équipe européenne lors de la Ryder Cup 2004, dont Thomas Bjørn était vice-capitaine ; et du Seve Trophy en 2002 et 2005 à ses côtés.

Thomas Levet

« C'est un gars qui a beaucoup d'expérience. En tant que président du comité des joueurs depuis de nombreuses années, il s'est énormément occupé du circuit européen. Il a joué la Ryder Cup trois fois, il a été vice-capitaine quatre fois dont les trois dernières éditions, donc c'est normal qu'il soit choisi comme capitaine. C'est quelqu'un qui fait tout de manière très sérieuse, et très intense. Il donne beaucoup à son sport. Il ne laissera rien au hasard, il sait organiser les choses. En 2004, alors qu'il était vice-capitaine, il avait toujours un petit mot à dire aux joueurs de l'équipe, toujours juste et toujours au bon moment. Humainement, s'il donne l'impression qu'il ne faut pas l'embêter sur un parcours de golf, en-dehors il peut être charmant. Évidemment, je serais ravi de recevoir un coup de fil de sa part pour être l'un de ses vice-capitaines ! Je pense pouvoir apporter quelques trucs à l'équipe, au niveau de l'expérience mais aussi de la communication, car Thomas et le français, ça fait deux ! »

 

Raphaël JACQUELIN

Membre de l'équipe continentale lors du Seve Trophy en 2002, 2003, 2007 et 2011, aux côtés de Thomas Bjørn.

Raphaël Jacquelin

« Sa nomination était un peu pressentie, en tous cas on en parlait pas mal sur le Tour. On savait qu'il serait candidat pour Paris 2018. Il a toujours soutenu l'open de France : il l'a joué 14 fois, il aime le parcours et notre pays. Il a le C.V. parfait pour être capitaine lors de la Ryder Cup, car il l'a joué trois fois et a été plusieurs fois vice-capitaine. C'est quelqu'un de très respecté par les joueurs pour son implication en notre faveur dans le comité du Tour. Au niveau de sa personnalité, il donne l'image d'un ours bourru ! Et c'est vrai que ce n'est pas le joueur le plus agréable sur le parcours, mais ce n'est pas le pire non plus... On peut penser, de l'extérieur, qu'il ne s'entendra pas facilement avec tout le monde, mais en réalité il a beaucoup d'humour, de charisme, et il en impose par la régularité de sa carrière et son palmarès. C'est un bon choix pour les joueurs de la future équipe, car il va tout faire pour apprendre à les connaître et être bien avec eux. »

Grégory BOURDY

Membre de l'équipe continentale lors du Seve Trophy en 2013, aux côtés de Thomas Bjørn.

Grégory Bourdy et Thomas Bjørn

« C'est un bonhomme qui peut sembler dur et froid de l'extérieur, mais qui est évidemment beaucoup plus sympa en privé. Ça reste un caractère assez fort, mais c'est avant tout quelqu'un qui s'investit beaucoup pour son sport, notamment pour le Tour. Et puis, avant tout, c'est un grand champion ! Il profite d'une période un peu creuse dans le choix des capitaines, puisque l'heure n'est pas encore venue pour la génération des Westwood, Poulter, Garcia. C'est un peu le même profil qu'un Paul McGinley, avec un palmarès supérieur tout de même. Mais au titre de son implication dans le Tour, sa nomination est absolument légitime. On sait qu'il souhaitait l'être, et je pense qu'il va faire un bon capitaine. Il a du charisme, il en impose pas mal par son physique, sa gueule et surtout son vécu. Au Seve Trophy, il faisait partie des gens que les jeunes joueurs, dont je faisais partie, écoutaient attentivement. Il n'aura aucun problème pour être respecté. »

Propos recueillis par Alexandre Mazas
Vidéos
La Paroisse du Petit Jeu : épisode 3

La Paroisse du Petit Jeu : épisode 3

Golfez en toute sécurité autour et sur le green avec la "Paroisse du Petit Jeu" de l'entraîneur fédéral Olivier Léglise, coach notamment de Grégory Bourdy et Benjamin Hébert ! Dans ce troisième épisode, découvrez un exercice pour apprendre à putter sous pression.

toutes les vidéos
Shenzhen International (T3) : La réaction de Grégory Bourdy

Shenzhen International (T3) : La réaction de Grégory Bourdy

Grégory Bourdy réagit après son 70 (-2) lors du 3e tour du Shenzhen International 2017.

Shenzhen International (T3) : La réaction d'Alexander Levy

Shenzhen International (T3) : La réaction d'Alexander Levy

Alexander Levy réagit après son 64 (-8) lors du 3e tour du Shenzhen International 2017.

Shenzhen International (T1) : La réaction de Grégory Bourdy

Shenzhen International (T1) : La réaction de Grégory Bourdy

Grégory Bourdy réagit après son premier tour en 67 (-5) lors du Shenzhen International 2017.

La Paroisse du Petit Jeu : épisode 3

La Paroisse du Petit Jeu : épisode 3

Golfez en toute sécurité autour et sur le green avec la "Paroisse du Petit Jeu" de l'entraîneur fédéral Olivier Léglise, coach notamment de Grégory Bourdy et Benjamin Hébert ! Dans ce troisième épisode, découvrez un exercice pour apprendre à putter sous pression.

toutes les vidéos
Club des partenaires frances 2018 Ryder Cup