Cartes européennes : De la tête, des jambes, de la moelle et du carburant !

04/11/2016
Photo : ffgolf

Chaque année avec l’automne, revient la saison des Cartes européennes, précieux sésames pour accéder au circuit européen de l’année suivante. La ffgolf se met en quatre pour aider les candidats français à franchir un barrage à la mesure des efforts qu’ils devront fournir pour réaliser le rêve d’une vie, s’ils le franchissent ! "Performance" et "Récupération" sont les deux maîtres-mots du système mis en place par le docteur Rouillon, médecin fédéral national, dans le cadre de la Maison France. 

Cartes européennes : De la tête, des jambes, de la moelle et du carburant !

Devenir membre du Tour Européen est une des plus grandes distinctions pour les golfeurs européens, cependant, cet objectif relève parfois pour certains d’entre eux d’un challenge ambitieux : réussir sa « Qualifying School », impitoyable couperet depuis 1976. A la fin de chaque saison, c’est une compétition incroyablement éprouvante qui se tient, au terme de laquelle seuls les 25 premiers auront accès à la carte du Tour européen après avoir joué pour certains jusqu’à 252 trous de golf, 108 rien que pour la finale, le tout avec une pression de folie.

La Qualifying School se déroule en trois étapes (PQ1, PQ2, et PQ3 ou finale) sur un certain nombre de parcours à travers le Royaume-Uni et l’Europe continentale. L’ultime étape de cette fatidique épreuve se déroulera cette année au PGA Catalunya, du 12 au 17 novembre, à côté de Girona, en Espagne, à une heure de la frontière avec la France, sur ses deux célèbres parcours : les Stadium et Tour Courses.

Cette année encore, la ffgolf y installe la Maison France (première édition en 2002), sorte de camp de base pour tous les joueurs français engagés dans la finale. La volonté fédérale étant de tout mettre en œuvre pour que les joueurs n’aient d’autres soucis pendant ce marathon final que la qualité du jeu à produire... La Maison France leur offre un lieu de rassemblement, où ils peuvent retrouver, pour quelques heures, pour le dîner, ou pour la soirée, leurs cadets, leurs coachs, trouver toutes les réponses à leurs questions de carrière auprès d’Agnès Sallandrouze, de la commission pro ffgolf, et bénéficier des services mis en place par Olivier Rouillon avec les kinés et les osthéos.

Six tours + quatre reco, cela fait dix jours à flux tendu

« Depuis 2009, explique le docteur Rouillon, nous avons mis en place une structure de soins et récupération réservée exclusivement aux joueurs français afin de les aider à optimiser leurs performances. »

Et cela fort à propos quand on connaît l’engagement physique que nécessite ce véritable défi physique et mental au long cours. « Les Cartes, nous dit le Doc’, c’est une épreuve au format très particulier puisqu’elle se déroule sur 6 tours, auxquels il faut ajouter 4 jours de reco (reconnaissance du parcours). Soit 10 jours au total. Sachant que de nombreux joueurs arrivent tout droit de l’étape précédente, les PQ2, où ils ont déjà enchaîné 4 tours et 2 reco, voire même des PQ1... »

Le calcul est simple : pendant 6 jours c’est un parcours par jour où la moindre erreur se paie cash. Parfois très cher, si, au terme de ce marathon, vous loupez l’entrée sur le Tour européen à quelques places près, soit à quelques putts trop approximatifs ou un coup de driver mal négocié !

L’impact physique pur est énorme sur l’organisme, mais chacun sait que pour faire les bons choix, être au top de sa lucidité derrière chaque balle, concentré sur le coup le plus simple comme le plus improbable, serein dans l’évaluation du risque à prendre (ou ne pas prendre), on ne peut pas se permettre d’être "dans le dur" émotionnellement. En outre, les parcours du PGA Catalunya sont des parcours particulièrement exigeants physiquement avec des dénivelés dont les muscles et les tendons se souviennent... mais les neurones aussi !

« Depuis 2009, chaque année, ça fonctionne, nous sommes là en soutien et je sais que notre présence est appréciée par les joueurs concernés, poursuit Olivier Rouillon. En novembre, l’encadrement sera assuré par moi-même et Sébastien Vivé. C’est un garçon qui connaît bien les joueurs de cette catégorie. Il est ostéopathe. Il a longtemps collaboré avec le Tour européeen et le Challenge tour. Ces temps-ci, il entame une nouvelle aventure avec un groupe de joueurs, (en association avec son collègue Julien Pargade), mais sa présence à Catalunya est primordiale.
A la finale, nous pouvons avoir jusqu’à 10 à 15 joueurs entre nos mains à longueur de journées. Il y a parmi eux de jeunes amateurs qui passent pro, qui pour le coup "jouent leur carte", pour se qualifier. Mais aussi des joueurs de tous âges, ceux qui n’ont pas réussi à obtenir leur carte directement via le Challenge tour et viennent chercher une deuxième chance. Ceux qui ont perdu leur carte du Tour européen suite à une mauvaise période, mais qui peuvent se (re)qualifier… énumère le médecin fédéral. Plus on a de candidats, plus on a de chance d’en placer sur le Tour l’année suivante. Et espérer qu’une fois sur le Tour, si les choses veulent bien tourner en leur faveur, sur un tournoi ou un autre, cela peut vraiment servir de tremplin pour leur carrière. On sent vraiment qu’on est à un moment charnière et cela apporte encore quelque chose en plus. » 

Une heure quotidienne minimum est consacrée à chacun

Cette structure de soins et de récupération est évidemment gratuite pour ces joueurs, qui bénéficient - également gratuitement - de tous les produits diététiques mis à disposition par notre partenaire Nutrisens Sport, pour favoriser la performance et la récupération.

 « Depuis 2015, cette structure est installée au sein de la Maison France, dans l’enceinte même du Resort espagnol. Une excellente solution car cela permet à tous d’avoir un lieu convivial, où les joueurs se retrouvent pour décompresser, en marge des « récup’ techniques » », raconte le Docteur Rouillon qui détaille : « Une heure quotidienne minimum est consacrée à chacun, dont les séances de Veinoplus Sport (une technologie brevetée d'électrostimulation permettant d'utiliser naturellement les pompes musculaires des sportifs pour optimiser leur récupération). Là encore, c’est grâce à un partenariat avec la ffgolf que les joueurs concernés peuvent bénéficier gratuitement de soins de qualités. Peu de joueurs ont les moyens de venir en Espagne avec leurs coaches, et sont donc souvent seuls, mais quand ils sont accompagnés par un coach, un ami-coach, ou un cadet, nous les accueillons bien évidemment autant qu’ils le désirent. Priorité aux joueurs, toujours, mais on traite également les quelques proches qui soutiennent leurs joueurs sur le parcours. » 

Soins d’urgence et pédagogie

« En dehors de l’aide apportée compte tenu de l’effort à fournir, ce séjour est aussi un moment privilégié d’éducation. Ce tournoi est tellement dur, tellement exigeant, que les joueurs ne peuvent que mieux prendre conscience de la nécessité de tout ce qui, pourtant, bien souvent, passe au second plan dans des conditions normales : Comment on se nourrit ? Comment on optimise une récup ? Comment on s’hydrate ? Comment on dort… La place de la préparation physique dans ce processus-là est souvent escamotée.

Les jeunes joueurs pro, qui sont souvent livrés à eux-mêmes, souffrent d’un manque de connaissances dans ces domaines, manquent de sensibilisation à la nécessité d’observer quotidiennement un minimum de règles en termes de préparation et de récupération, mais aussi par manque de temps et d’énergie, car ils doivent faire face instantanément à des tas de paramètres : leur jeu, leur budget, leur déplacement, leur résultat… Souvent l’aspect santé, surtout sur la durée, passe à l’As. On se nourrit de ce qu’on peut, et la récup ? On la fera demain… Au moins, les discussions que nous avons avec eux pendant les cartes permettent de les sensibiliser à ça au moment où ils en ressentent le plus les effets bénéfiques. » Excellente pédagogie !  

« En tout cas, si pour les joueurs, cette initiative est un bienfait indéniable, pour moi, par exemple, il s’agit d’une expérience très enrichissante, humainement et professionnellement », conclut l’instigateur de cette structure santé éphémère dont les bénéfices peuvent se prolonger toute une carrière, pour peu qu’elle engendre une vraie prise de conscience.

Dominique Bonnot
Vidéos
Lacoste Junior Tour : un pro-am inoubliable à Chantaco

Lacoste Junior Tour : un pro-am inoubliable à Chantaco

À l'occasion du Lacoste Ladies Open de France, deux des meilleures joueuses au mérite du Lacoste Junior Tour ont pu vivre une expérience privilégiée à Chantaco en disputant le pro-am aux côtés de la proette Jade Schaeffer-Calmels. Une compétition qu'elles ont remportées avec brio.

One Year to Go : le résumé

One Year to Go : le résumé

Retour sur les deux jours de célébration du One Year to Go avec les deux capitaines de la Ryder Cup 2018, Thomas Björn et Jim Furyk.

La séance fitness avec Justine Dreher : épisode 6

La séance fitness avec Justine Dreher : épisode 6

L'Académie fitness développe votre physique de golfeur avec les conseils et exercices de Justine Dreher, joueuse du LET, accompagnée de Thomas Brégeon, coordinateur fédéral de la préparation physique. Dans ce sixième épisode, travaillez votre transfert de poids.

toutes les vidéos
Lacoste Junior Tour : un pro-am inoubliable à Chantaco

Lacoste Junior Tour : un pro-am inoubliable à Chantaco

À l'occasion du Lacoste Ladies Open de France, deux des meilleures joueuses au mérite du Lacoste Junior Tour ont pu vivre une expérience privilégiée à Chantaco en disputant le pro-am aux côtés de la proette Jade Schaeffer-Calmels. Une compétition qu'elles ont remportées avec brio.

One Year to Go : le résumé

One Year to Go : le résumé

Retour sur les deux jours de célébration du One Year to Go avec les deux capitaines de la Ryder Cup 2018, Thomas Björn et Jim Furyk.

La séance fitness avec Justine Dreher : épisode 6

La séance fitness avec Justine Dreher : épisode 6

L'Académie fitness développe votre physique de golfeur avec les conseils et exercices de Justine Dreher, joueuse du LET, accompagnée de Thomas Brégeon, coordinateur fédéral de la préparation physique. Dans ce sixième épisode, travaillez votre transfert de poids.

One Year to Go : les deux capitaines à la Tour Eiffel

One Year to Go : les deux capitaines à la Tour Eiffel

Les deux capitaines de la Ryder Cup 2018, Thomas Björn et Jim Furyk, dans les pas d'Arnold Palmer et en swing au 1er étage de la Tour Eiffel ! La Ryder Cup n'a jamais été aussi proche.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf