Santé : golf et rotation des hanches

01/03/2016
Photo : ffgolf

Le Dr Olivier Rouillon, Médecin Fédéral National, médecin des équipes de France et ffgolf vous répond sur les douleurs de hanche liées à la pratique du golf.

Santé : golf et rotation des hanches

Isabelle de Fanget (48 ans, Dijon) : « Je vous écris pour vous demander des informations, du fait que je ressens des douleurs récurrentes aux hanches, à intervalles irréguliers et sans raison apparente. Le plus souvent, la douleur se situe au niveau des articulations sur les côtés, et/ou au bas du dos. »

D’un de vue anatomique, sachez que le segment lombo-pelvien comprend :

- Les deux articulations coxo-fémorales (les hanches)

- Les deux os iliaques et le sacrum (le bassin)

- La colonne lombaire et l’articulation lombo sacrée : L5 - S1 (dernier disque mobile).

Vos douleurs semblent donc se situer au niveau de l’articulation coxo-fémorales. Mais bien évidemment, la structure osseuse ne va pas sans l’appareil ligamentaire et des muscles, nombreux, puissants, fortement sollicités, qui peuvent être la cause des douleurs ressenties.

Physiologiquement, l’articulation de la hanche permet jusqu’à six degrés de liberté de mouvement. En cas de souffrance de l’articulation, la « rotation interne » (debout sur une jambe, vous tournez votre pied vers l‘intérieur) est le premier mouvement à se voir limité, le deuxième étant « l’abduction » (le mouvement qui consiste à écarter un membre ou segment de membre de l’axe du corps).

Les articulations sacro-iliaques sont mobiles. La symphise pubienne est mobile. La colonne lombaire possède également six degrès de liberté.

Une étude réalisée par des chercheurs coréens parue en 2015 analyse la façon dont bouge la colonne lombaire et le bassin lors du swing (étude réalisée sur trente joueurs professionnels).

On peut certes la critiquer car il n’y avait que huit caméras en action alors qu’on peut en utiliser jusqu’à quatorze, et que ce nombre restreint de cameras peut être pénalisant quand il s’agit de mesurer ce qui se passe à des vitesses élevées. Cependant, les éléments mis en évidence sont de toutes façons très connus et ne font que confirmer ce que l’on savait déjà.

Premièrement, que la limitation de la mobilité interne de hanche est totalement liée au fait d’avoir mal au dos chez les golfeurs. C’est valable aussi bien chez les joueurs pro que chez les joueurs amateurs.

La fréquence des lombalgies est impactée par le fait d’avoir moins de rotation interne de hanches, que ce soit côté gauche, ou droit. Et cette limitation, elle s’associe à des choses que l’on peut constater, du type déséquilibre musculaire, manque de force, manque d’extensibilité.

Réactions en chaîne

Petit rappel de l’enchaînement qui provoque le mal de dos à partir d’un déficit de rotation des hanches : Moins de mobilité en rotation des hanches = Compensation en rotation au niveau de la colonne lombaire (sollicitation du disque N°1) = Augmentation des contraintes lombaires durant le swing = Augmentation de la lordose/ cyphose lombaire durant le swing, donc augmentation des contraintes sur les articulaires postérieures.

Et ce sont ces choses que l’on peut constater dans nos centres d’entraînement, comme dans les études réalisées, qui nous permettent, de mettre en place (pour les jeunes qui jouent tous les jours) un travail musculaire spécifique avec les préparateurs physiques, pour essayer de prévenir ces problèmes.

Il en va de même pour les golfeurs d’un certain âge, et/ou d’un niveau moyen : les enseignants, les kinésithérapeutes, les ostéopathes, les médecins sont en principe en mesure de prévenir les douleurs lombaires et des hanches, en fonction des différents facteurs concernant chaque individu.

L’étude a mis en évidence d’autres constatations – conséquences – cliniques chez les golfeurs dont la mobilité des hanches est moindre que la normale. Ces golfeurs vont également :

- Se trouver limités dans leur capacité d’extension de la colonne lombaire. C’est-à-dire la capacité à se mettre en lordose (exagération de la cambrure), creuser le dos.

- Constater une capacité de retroversion limitée lors de la phase d’accélération.

 -Subir une augmentation de la rotation lombaire durant toute la durée du swing, avec l’hypothèse d’une altération de la coordination motrice pendant le swing.

Mais - heureusement ! – il existe des solutions :

Récupération de la mobilité en rotation des hanches + Travail de gainage lombaire = disparition des douleurs lombaires pendant le swing et donc amélioration de votre niveau de jeu

La limitation de la rotation interne de la hanche gauche (chez les droitiers) entraîne forcément des déséquilibres musculaires :

- L’extensibilité ( la souplesse) des ischio jambiers à droite est diminuée. Ainsi la notion d’hypo extensibilité des ischio jambiers et plus largement de la chaîne postérieure du membre inférieur (en gros, « derrière la cuisse ») est un facteur favorisant les lombalgies dans la population en général.

- La diminution de la force des rotateurs externes de la hanche droite et des rotateurs internes de la hanche gauche.

Dans tous les cas, un travail de prévention est possible. Il faut établir un protocole qui répondra à votre propre problématique.

Sachez que chez les joueurs de haut niveau – chez les hommes - la lombalgie est la raison n°1 de l’arrêt de carrière.

Que fait le corps quand il est entravé par une difficulté telle qu’un déficit de mobilité de rotation des hanches ? Il compense !

- Augmentation de la rotation de la colonne lombaire au top backswing, durant la traversée et au finish : augmentation des contraintes.

-L’amplitude de la rotation du bassin est diminuée durant la traversée et au finish

-L’inclinaison de la colonne lombaire à droite est augmentée à l’impact (CRUNCH FACTOR), durant la traversée et au finish : augmentation des contraintes à droite ! La majorité des lombalgies chez les golfeurs droitiers sont à droite (surtout chez les joueurs de bon niveau).

- Antéversion du bassin diminué durant la phase d’accélération (downswing), mais augmentée au top backswing : dissociation anté/rétro version.

Le « Crunch factor », c’est quoi ?

Le crunch factor, c’est, à l’impact et durant la traversée, une inclinaison du rachis à droite chez les droitiers, avec en même temps une rotation des hanches à vitesse rapide.

Chez les joueurs de haut niveau, le crunch factor est un élément constant de performance.

Ce crunch factor crée des contraintes du côté droit très importantes, d’où apparition de lombalgies, surtout dans le cas de mobilité réduite de la rotation des hanches.

Le phénomène est visible à l’impact, mais aussi et de manière souvent exagérée, après l’impact.

 

Ce que l'on peut déduire des constatations cliniques et mécaniques

- Les restrictions de la mobilité des hanches en rotation interne favorisent les lombalgies chez les golfeurs de haut niveau, tout comme chez les golfeurs amateurs.

- De nombreuses pistes de prévention existent. Il faut les inclure dans le programme de « préparation physique » du golfeur. Cette démarche peut s’adapter à tout un chacun.

LES CONSEILS DU Dr ROUILLON (à l’attention du golfeur « moyen »)

Le programme « de préparation physique » du golfeur amateur ne requiert que 15 à 20 minutes 2 à 3 fois par semaine. Vous devez le concevoir à partir des conseils de votre médecin / kinésithérapeute, mais également avec votre pro en fonction de ce qu’ils identifient comme étant vos points « faibles », aussi bien sur le plan physique que technique.

Ce programme doit toujours comporter :

- une phase de travail cardio à adapter en fonction de votre âge et qui sert également d’échauffement.

- Une phase de renforcement musculaire, en se servant uniquement du poids de votre corps dans un premier temps.

- Une phase d’étirements en insistant sur les muscles postérieurs de la cuisse et du mollet.

On a tendance à négliger le travail de prévention, c’est une erreur que l’on peut vraiment regretter toute sa vie ! Pensez « Étirements » ET « Renforcement musculaire ». Dans les étirements, ne pas négliger les ischio jambiers ! Faire du gainage, oui, mais du gainage dynamique !

Il est le plus souvent facile de restaurer ces mobilités en rotation des hanches, sauf en cas d’arthrose de la hanche ( coxarthrose), mais sans mesures de prévention, le résultat n’est pas stable dans le temps. Attention ! Quand on commence un travail de prévention, il faut le respecter sur la durée, car si vous arrêtez dès les premiers bienfaits, vous allez avoir envie (et la possibilité) d’exagérer la rotation des hanches, et comme vous n’aurez pas les moyens d’encaisser ces torsions, vous risquez de vous faire encore plus mal.

 

Conclusion
 

- On constate de façon fréquente la limitation de la rotation interne d’une hanche chez les golfeurs.

- Cela entraine une augmentation des contraintes sur la colonne lombaire, donc un risque accru de lombalgies.

* Les deux derniers étages lombaires ( L4/L5 et L5/S1) ainsi que la hanche droite sont les articulations les plus « contraintes » dans le swing de golf ( 1) .

(1) Travail coréen 2014 Taeyong Sim and all.

Dominique Bonnot
Vidéos
toutes les vidéos
Porsche European Open (T2 fin) : la réaction d'Alexander Levy

Porsche European Open (T2 fin) : la réaction d'Alexander Levy

La réaction d'Alexander Levy après son 36e trou dans le par samedi.

Porsche European Open (T2) : la réaction d'Alexander Levy

Porsche European Open (T2) : la réaction d'Alexander Levy

Alexander Levy est leader en Allemagne avec un total de -17 et six coups d'avance après 35 trous !

Le Swing par Patrice Amadieu : la transition

Le Swing par Patrice Amadieu : la transition

Gérez la transition entre montée et descente comme un champion avec les conseils de Patrice Amadieu, directeur du coaching ffgolf.

Le Swing par Patrice Amadieu : le sommet de la montée

Le Swing par Patrice Amadieu : le sommet de la montée

La position de votre club au sommet du backswing vous prend la tête ? Facilitez-vous la vie avec les conseils de Patrice Amadieu, directeur du coaching ffgolf.

toutes les vidéos
Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf