Golf de L'Ardilouse

L’Ardilouse, à portée d’ouïe de l’Océan

À Lacanau, il y a une véritable concentration de parcours de golf ! Pas moins de trois : un compact, le Baganais, un neuf trous, la Méjanne, tout deux gérés par l’Ucpa (voir par ailleurs) et le 18 trous de l’Ardilouse. Propriété de la commune de Lacanau, ils sont très proches les uns des autres au point d’avoir des points de contact entre eux. Une compétition, les 27 trous de Lacanau, se dispute d’ailleurs tous les ans sur un parcours inédit composé de tout ou partie des trois golfs.
 
Lacanau étant une cité balnéaire éminemment touristique, l’Ardilouse est forcément un golf très visité à la belle saison, mais pas seulement. « Notre parcours est de plus en plus fréquenté en moyenne saison et même en basse saison depuis quelque temps, reconnaît Frédéric Fedon, son directeur. C’est un golf plutôt plat, dessiné dans la pinède, entre les dunes, avec quelques dévers mais très varié et très accessible. Il est construit sur sable, donc jouable toute l’année. Tout cela explique qu’il soit si apprécié. »

L’Ardilouse, créé en 1980, compte aussi quelque 600 membres, ce qui ne contribue pas à réduire sa fréquentation mais c’est tant mieux. Le visiteur aura ainsi la chance de partager une partie avec les habitués des lieux qui sont particulièrement accueillants.  Claude et Etienne, par exemple, sont deux retraités, le second ancien parisien installé depuis peu dans la région.

Golf de L'Ardilouse

Comme ils disposent de pas mal de temps, rien d’étonnant à ce que l’un des principaux avantages qu’ils trouvent à leur parcours est que l’on puisse y jouer « du 1er janvier au 31 décembre ». Cela ne les empêche pas de se rendre sur d’autres parcours de la région, ce qui peut les conduire à des discussions sans fin avant de se mettre d’accord sur la destination. A leur décharge, il faut dire que le choix est ample.

Mais c’est l’Ardilouse qu’ils aiment par dessus tout. Aucun doute n’est permis sur leur passion lorsque l’on les entend décrire à leur hôte, avec force détails, les pièges et les particularités de chaque trou, les ambiances particulières à chacun d’eux. C’est un peu comme si eux mêmes avaient dessiné ce parcours. C’est peut-être ce qui les rend si à cheval sur les règles de l’étiquette et celles du fairplay.

« L’autre matin, confie Etienne, je me disais que c’est quand même beau de vivre ça : j’entendais le bruit de l’Océan ! Et au bout d’un moment je me suis souvenu de ces parcours en région parisienne dessinés près de grands axes routiers et depuis lesquels on entend le trafic permanent. Et je me disais que, dans le fond, c’est à peu près le même son. Mais quelle différence entre l’un et l’autre ! »

http://www.ngf-golf.com/gardengolf-lacanau

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf