Golf du Mont de Marsan
Mont-de-Marsan, intense quiétude

Rares sont les parcours en France qui peuvent se flatter d’associer à leur histoire deux grands noms. Le golf de Mont-de-Marsan c’est pour beaucoup les deux « Jeannots » tricolores, Jean Garaïalde et Jean Van de Velde. 

« Lorsque j’ai arrêté la compétition, une société de création de parcours m’a sollicité pour intégrer leur équipe, se souvient Jean Garaïalde. Il y avait déjà un petit 9 trous mais ils voulaient passer à 18. Je suis intervenu pour « habiller » les trous, placer des bunkers, décider d’un dogleg, enlever ou laisser en jeu certains arbres. Le budget était très restreint mais j’ai accepté de le faire même pour rien parce que je tenais à ce que ce golf existe. Nous avons fait une bonne action en créant ce parcours ! Ce club a permis à beaucoup de gens et beaucoup d’anciens sportifs, surtout des rugbymen, de se mettre au golf. »

Golf de Mont Marsan

Jean Van de Velde précise l’histoire de golf qui a connu plusieurs étapes, sous la responsabilité de son père. « C’est une histoire magnifique ! Ça a commencé avec 6 trous dessinés dans un petit champ. Mon père avait fourni le tracteur, le paysan qui s’occupait de la ferme coupait les roughs et les fairways et petit à petit on est passé à 9 trous. Puis, l’intérêt grandissant, on est passé à 18, avec Jean Garaïalde comme architecte. »
Ce dernier reconnaît qu’il n’était pas très optimiste sur les chances de succès de ce parcours, à ses yeux un peu trop éloigné de la côte. « Mais la réalité a montré que je me trompais, il y a aujourd’hui beaucoup de membres, se réjouit l’ancien champion. Ce golf est très actif, il a une belle école de golf, et ils projettent même de faire neuf trous supplémentaires. Je suis très agréablement surpris de ce succès et en plus on n’arrête pas de me faire des compliments. »
 

Golf de Mont Marsan

En effet, ce parcours est extrêmement agréable à jouer, dans une incroyable quiétude – il se situe à Saint-Avit, à 8 km du centre de Mont de Marsan – et son dessin est très varié, passant de la forêt à la prairie, vallonné et traversé par un charmant ruisseau, bordé de pins, de châtaigniers et de chênes. « Certains greens sont trop petits, il aurait fallu ajouter quelques bunkers, regrette Jean Garaïalde. Mais il n’est pas facile, et vous avez intérêt à être aussi droit que Jean Garaïalde », ajoute-t-il malicieusement.

Ce n’est pas Jean Van de Velde qui le démentira :

« C’est un parcours très sympa à jouer mais assez technique et qui offre de belles prestations avec un beau practice et un très bon putting green. Je vais y jouer autant que je peux et je garde de très bons souvenirs, comme un trou en un ! Mais j’ai aussi envoyé quelques balles hors limites… Et l’an dernier j’ai joué le pro-am de la Madeleine qui est organisé tous les ans au mois de juillet, à l’occasion de la fête de la ville. »

Avec ou sans fête à la clef, il serait impardonnable de ne pas faire le crochet jusqu’à Mont de Marsan, tout du moins si l’on se trouve sur la côte. On risquerait surtout de passer à côté d’une belle expérience golfique, dans une région qui paraît secrète au premier abord mais où l’on sait apprécier les bonnes choses, matérielles comme immatérielles, avec ou sans fête.
www.golfmontdemarsan.com

+ vidéo Parcours des Landes : Cartes Postales

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf