Pléneuf-Val André

Le sportif bluffant

Pléneuf, star de la Bretagne Nord, et même de la Bretagne tout court? Laurent Jouanno, le directeur du golf de Pléneuf-Val-André, reste calme: «C’est vrai que nous nous sommes développés en notoriété grâce, notamment, au tournoi de l’Allianz Golf Tour que nous organisons depuis cinq ans (voir l’interview sport de L. Jouanno par ailleurs). Mais on ne vient pas dans une région pour un seul parcours. Il y a beaucoup d’autres beaux golfs en Bretagne...» C’est exact.

Mais Pléneuf est quand même assez gâté. Déjà parce que tout près de là, il y a le cap. Le cap Fréhel. Ce somptueux promontoire rocheux qui aimante les visiteurs et bénéficie aussi au golf des Sables-d’Or (à jouer lui-aussi avec plaisir quand on est sur la route du Val-André car c’est vraiment à côté) est une célébrité.

De novembre à avril, les gourmets feront par ailleurs un stop à Erquy, la capitale de la coquille Saint-Jacques, pour une ventrée de crustacés. De quoi être lesté pour le plat de résistance à venir: la formidable séquence des trous 10, 11 et 12 à Pléneuf-Val-André. Sportif, oui. Bluffant, oui. Surtout cette plongée vers la grande plage des Vallées par le spectaculaire n°11. Au-delà de l’immense chance d’avoir un tel trou «signature», photographié, raconté et magnifié par delà les frontières, le parcours tout entier s’est bonifié depuis sa création en 1992. Du fait de l’exigence requise pour l’organisation de l’étape du Challenge Tour, chaque année depuis 2007, Laurent Jouanno se félicite que les contacts avec Alain Prat, l’architecte du tracé, perdurent dans le temps: «C’était important qu’Alain suive l’affaire. Il nous donne un coup de main ou un conseil dès que nécessaire. Ce parcours, c’est son dessin, son bébé...»

Pléneuf-Val André

À vingt ans d’âge, Pléneuf a belle allure. Dans cet élan, le nombre des membres a quasiment doublé dans la dernière décennie : «De 250/300, raconte Laurent Jouanno. Nous en sommes à 550 aujourd’hui. Alors que Pléneuf-Val-André compte 4000 habitants!» Dommage que la crise soit passée par là et que le nombre de visiteurs britanniques n’ait pas décollé. «Cela dit, conclut Laurent Jouanno, nous savons qu’un golfeur qui passe dans la région pour une raison ou une autre viendra jouer à Pléneuf.» Un golfeur qui aura deux options. Soit il fera très beau et ce sera la fête des yeux avec des vues sur mer magnifiques. Soit il fera un temps de chien, avec les mythiques coups de tabac venus de la Manche, et ce sera la fête aussi, avec un challenge hypertrophié qui ravira les «fighters» !

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf