RETOUR AU SOMMAIRE

Golf de Belle-Île-en-Mer : 14 trous de folie

RETOUR AU SOMMAIRE
08/08/2016

Golfeurs sujets au vertige…attention ! Il vaudrait mieux pour vous passer directement du trou n°1 au n° 3. Eviter soigneusement le 2, vous pourriez le regretter, tant il fait peur la première fois qu’on le joue. 

Le green à peine entouré de terre ferme comme une pièce de puzzle lancé en l’air, s’avance en surplomb de la mer avec en contrebas -  très bas -  une crique magnifique, mais à vous filer le tournis ! Instinctivement, on joue petit bras, sachez-le, même si on le regrette aussitôt. Autre conseil : soit vous faîtes une fois le parcours, dans l’idée d’une reconnaissance avec appareil photo dans le sac, soit vous laissez votre appareil photo à la maison, car vous aurez – surtout au n°5, mais en fait partout – autant envie de le dégainer que votre bois 3 ou votre sand.

Si ce golf n’est pas aussi couru qu’il le mériterait, c’est sans doute parce qu’il ne fait que 14 trous. 10 avant de repasser au club-house, plus 4 à jouer pour finir. Par grand vent, cela peut suffire ! Mais si vous n’en avez pas assez vu, rien ne vous empêche de refaire les quatre ou cinq premiers trous, pour la joie. Ici, l’accueil est tout à fait charmant, pas de prise de tête, vous êtes le bienvenu. Avec ou sans sac de golf, on vous louera des clubs, le cas échéant.

D’ailleurs pour venir quand on ne réside pas dans l’Ile, c’est toute une histoire mais, franchement, ça vaut le coup de bout en bout. Le matin tôt, vous garez votre voiture au parking du Sémaphore à Quiberon, où une navette vous déposera à l’embarcadère. Un petit café le temps d’admirer les rayons du soleil sur les petites maisons du bord de mer. Embarquement immédiat pour Belle-Ile à bord d’une navette réservée à l’avance (ou pas). Débarquement dans l’Ile une demi-heure plus tard. Une recommandation : informez-vous sur les horaires de bus car ils ne sont pas si nombreux. Vous pouvez aussi prendre un taxi, ou louer une voiture, un scooter, un vélo électrique. Et en route pour le Nord de Belle-Ile, à la Pointe des Poulains ! Il existe une formule –pour les groupes d’amis ou en famille - où pour moins de 100 € par personne, vous bénéficiez de l’aller-retour en bateau, une navette vient vous chercher au Palais et vous y reconduit le soir, un green fee, et un repas, dans le sympathique petit restaurant qui vous sert de grosses salades exotiques, des viandes grillées et des desserts à tomber !

Vous pourrez, bien sûr, vous baigner à loisir, dans une eau froide mais limpide, sans personne sur les plages, ou visiter le Fort de Sarah Bernhardt.

Pour les amateurs d’histoire et de légendes voici comment serait né ce golf unique au monde…

Belle-Ile

A la fin du 19e siècle, et sur les conseils de son ami peintre Clairin, la célébrissime comédienne Sarah Bernhardt se rend à Belle-Isle. Victime d’un véritable coup de foudre elle acquiert un domaine à l’extrême nord-ouest de l’ile, sur la pointe des Poulains avec fortin, manoir et ferme entourés de landes et bruyères.

Sarah s’y rendra régulièrement jusqu'à sa mort en 1922 avec de nombreux invités du monde de la politique des arts et des lettres venus de toute l’Europe.

Elle organise pour eux de grandes fêtes en particulier au Manoir de Penhouët.

Parmi ceux-ci, un passionné de théâtre et grand admirateur de l’actrice, le roi Edouard VII d’Angleterre y vint un été accompagné de Sir Tom Hatfarcy, anobli par le roi pour sa carrière d’acteur et tout particulièrement pour son interprétation très personnelle du rôle d’Hamlet au Royal Globe Theater de Londres.

Pour ses plaisirs l’homme pratiquait le jeu de golf, il apporta à Belle-Isle quelques cannes de golf (on ne sait combien) et s’essayait à ce jeu le long de la côte, de la Villa Lysiane à la Ferme des Poulains, utilisant les herbes rases de haut de falaise comme un links.

Dans ce bâtiment fût d’ailleurs retrouvé, quelques années plus tard, une de ses cannes de golf, un fer forgé « Dornoch and Son » et manche en bois d’Iroko.

L’endroit se prêtait tout naturellement à la pratique de ce sport, aussi quelques années plus tard (1984) le maire de la commune proposa à quelques passionnés emmenés par Paul Brunet d’exercer leur passion et d’élaborer un terrain autour de la Ferme des Poulains.

Ils y installèrent rapidement un bar, un billard et un piano et prirent conseils auprès de nombreux architectes et spécialistes. 
De ce tracé, conçu avec l’aide d’Eole, de Neptune et de Jupiter est né un magnifique parcours de terre et de mer, links naturel et sauvage : "Le Golf de l’Extrême".

 Pour la plus grande joie de son Directeur, Patrice Clerc, l’ancien patron de Roland-Garros, et de ses abonnées et des golfeurs…non sujets au vertige !

 

Golf de Belle-Ile-en-Mer

Pointe des Poulains, 56360 Le Palais

Tel : 02 97 31 64 65

golfbelleisle@wanadoo.fr

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf