Club house du golf du Touquet

Club house

Depuis vingt ans, le golf du Touquet se bat pour construire des infrastructures dignes de la réputation de la ville et des parcours. Mais le PLU est intraitable.

Les trois parcours du Touquet mériteraient vraiment un clubhouse, une entrée de golf, voire un autre petit hôtel sur site dignes de la réputation du Touquet Paris-Plage. Mais cela fait donc vingt ans que le groupe Open Golf Club dépose dossiers d’architectes, projets divers et coûteuses études de milieu pour espérer un jour se voir délivrer un permis de construire. Sans que rien n’aboutisse malgré la patience et la persévérance. Cinq projets, qu’ils soient du côté du parcours de "La Forêt" ou qu’ils reprennent la trame de l’ancien édifice du départ de "La Mer" détruit par les bombardements de la seconde guerre mondiale, sont successivement tombés à l’eau.

Côté départ de "La Forêt", une idée d’hôtel avec juste 18 chambres (chiffre golfique!) réparties au-dessus d’un nouveau clubhouse n’a pas été accepté non plus: le Plan Local d’Urbanisme (PLU) interdit les constructions de deux étages à visées commerciales partout sur le territoire de la commune. Pas d’exception, même justifiée par l’évidence, même à bonne distance du centre-ville. Pour quelqu’un d’extérieur au Touquet, cela apparaît comme un non sens local. Qu’ils bénéficient à un groupe privé et non à la collectivité locale, ce clubhouse et ces éventuelles chambres de plus sur le site même du golf, paraissent indispensables pour une station touristique qui axe une bonne partie de sa communication sur le golf. Le vieux clubhouse datant de 1984, aussi accueillant que possible, n’est vraiment plus en rapport avec l’image que devrait donner le Touquet Paris-Plage au XXIe siècle.

Curieux quand, en cette année du Centenaire de la station («1912-2012»), le dossier de presse de l’Office du Tourisme du Touquet arbore toujours en couverture le petit caddie rouge (logo du golf du Touquet aussi) qui reprend l’affiche réalisée par Courchinoux en 1925... Curieux quand, dès l’autoroute, les grands panneaux illustrés "Le Touquet" mettent l’accent sur le golf, avant même les sports hippiques et les activités de plage... Curieux quand un investisseur privé veut financer un équipement qui ne coûterait rien à la collectivité... «Nous sommes attristés de cette situation qui dure depuis si longtemps. Mais pas désespérés, non ! Le projet de clubhouse est bien vivant» répond Gilles Grattepanche, le directeur du golf et des hôtels du groupe Open Golf Club, à la dix-millième interrogation de ses visiteurs sur ce qui ressemble à une belle anomalie Française.

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf