golf de Coutainville

Coutainville, la mer à la campagne

Très ancien lui aussi puisque son apparition remonte au début des années 1920, le golf de Coutainville a été sur une grande majorité de son histoire un links de 9 trous. Il en compte 18 depuis 1997, et allie très heureusement tradition et modernité. 

En 1936, une chronique dans un journal local décernait au parcours de Coutainville le titre de golf le moins cher du monde. Il est aujourd’hui le plus cher... au cœur de ses membres. L’ambiance qui règne autant sur le parcours qu’au club house permet de vérifier l’amour immodéré que ses membres portent à leur club.

Un amour qui n’a nul besoin d’être tapageux pour être intense, à l’image de son président, Roland Patrix, homme discret et modeste mais fier de son parcours où évoluent les 647 membres du club. Malgré la situation relativement isolée de l’agglomération d’Agon-Coutainville, 70 jeunes suivent les cours de l’école de golf et près de 200 élèves de 4e et 3e du collège voisin viennent y faire du golf dans le cadre de leurs heures d’EPS.

Patrix

« Le rôle du golf scolaire est très important parce que la venue des jeunes des quartiers alentour a contribué à modifier l’image du golf parmi la population », se réjouit Roland Patrix. Il faut aussi préciser que ce parcours est idéalement intégré dans la commune puisqu’il a pour voisins d’une part par le collège et d’autre le stade de foot qui est aussi terrain de rugby. Ce qui n’est pas sans rappeler d’autres parcours situés, eux, au Pays Basque...

Inauguré le 22 août 1922, le golf de Coutainville a connu une histoire mouvementée. Au début des années 1930, les 9 trous dont il est composé depuis son origine semblèrent insuffisants aux yeux des membres d’alors qui décidèrent de le porter à 12 trous, sur la même surface de terrain. Cette nouvelle répartition ne fut définitivement pas à leur goût puisque, dès 1935, décision était prise de revenir à la configuration de 9 trous.
 
Ces « mouvements de terrain » ne furent pas les derniers puisque, pendant la Deuxième Guerre Mondiale, les troupes d’occupation allemandes, qui n’étant pas particulièrement portées sur la pratique du golf, creusèrent des tranchées d’entraînement dans les fairways et déplacèrent les greens pour les transformer en surface de camouflage...

étang

Depuis 1997 et le passage à 18 trous, tout s’est bien apaisé sur le golf de Coutainville. La coexistence de superbes trous d’obédience links et des trous dessinés dans le bocage, que les joueurs du cru désignent sous le terme de « campagne », est tout à fait harmonieuse. Les paysages changent évidemment du tout au tout, mais justement rien n’a été fait pour « faire semblant ». Les trous inland ont leur propre identité, très fortement marquée, et sont particulièrement intéressants, notamment le par 5 du 15, qui est d’ailleurs le trou le plus dur du parcours.

Les greens de Coutainville sont aussi excellents et souvent très beaux, avec de sacrées pentes. Les colliers qui les cerclent y sont pour quelque chose : ils portent ici l’appellation « couronne » ! Si l’on comprend bien, le terme couronne s’applique aux colliers de greens lorsque ces derniers le méritent. A Coutainville, on sait aussi montrer modestement les ambitions vers lesquelles tend ce golf : les petits ponts qui permettent d’enjamber le ru qui traverse le parcours ne sont pas sans rappeler ceux de Saint-Andrews.

golf de Coutainville

Autre personnage incontournable de Coutainville, Jean-François Lenoir assure simultanément les fonctions de pro du club et de greenkeeper. Admirateur déclaré de Tony Jacklin, il a les pieds sur terre mais aussi sur mer... Non content de détailler les beautés de son parcours et les améliorations qu’il s’emploie à lui apporter, Jean-François Lenoir met aussi un point d’honneur à faire remarquer que le golf de Coutainville se trouve à deux pas de l’Océan, juste derrière le pâté de maisons qui fait face au golf. Selon lui, il n’est pas rare, aux belles saisons, que des golfeurs aillent piquer une tête après leur partie de golf.

Avec ou sans bain, rien n’est plus agréable que de passer un bon moment dans le club house, très vaste avec sa grande salle de restaurant et ses salons. Avec ses murs ornés de vieilles photographies qui témoignent de la longue histoire de ce golf, le « chalet » est un véritable lieu de vie très chaleureux où transparaissent la simplicité et l’authenticité de ce club.

www.golf-coutainville.com

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf