RETOUR AU SOMMAIRE

L'ambiance et le restaurant

RETOUR AU SOMMAIRE
08/02/2016

C'est plutôt un club d’habitués où les collectionneurs de green-fees ne vont pas forcément penser à s’arrêter. Attirés par la réputation des golfs alentours, ils traceront la route jusqu’au Vaudreuil, à Champ de Bataille, Evreux, Boucles de Seines ou Léry-Poses.

Encore que…depuis quelques temps – temps de crise – une certaine clientèle se dégage qui n’est pas prête à payer trop cher un green fee et va tenter l’expérience de Gaillon. Beaucoup de Parisiens en feront leurs résidences secondaires. Autre nouvelle clientèle, celle qui ne souhaite jouer que 9 trous.

Il faut 1h45 pour les faire agréablement, ceux qui découvrent le golf n’en demandent souvent pas plus.  Quittes à prendre des leçons, à part, en cours collectifs ou leçons individuelles. Pour l’heure, il n’est pas question de passer à 18 trous. Pour les gens de là-bas, ce serait la mort du club. Un paradis perdu…

Le restaurant : très couru !

La table du restaurant du Golf, la Brasserie du Bosc, est l’une des meilleures de la région. Dès le printemps, on s’y presse pour déjeuner en terrasse et c’est à qui aura la plus belle vue sur l’arrivée du 18. L’hiver, on profite de la cheminée, et de la qualité des plats et du service jamais démenties, pour un excellent rapport qualité –prix dans la gamme « bonne cuisine française classique ». Le restaurant n’est ouvert que pour le déjeuner, mais il y a possibilité de la privatiser le soir, pour une célébration ou un anniversaire.

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf