RETOUR AU SOMMAIRE

Tourisme

RETOUR AU SOMMAIRE
18/11/2013

Si la presqu’île guérandaise est surtout connue pour la cité balnéaire de La Baule et son immense plage, Guérande avec sa cité médiévale et ses marais salants, ou encore ses petits ports de pêche, elle renferme aussi un lieu d’exception, le Marais de la Grande Brière.

tourisme la Baule
Le Marais de la Grande Brière

On ne saurait trop conseiller de longues visites à ce marais qui, par sa superficie, est le deuxième plus important de France. Pénétrer dans ce marais à bord d’un silencieux chaland c’est accéder à un monde insoupçonné de paix et de beauté. 400 kilomètres de canaux sillonnent cette zone de 20 000 m2, peuplée d’innombrables espèces d’oiseaux, d’animaux et d’insectes.

tourisme la Baule

Voguer sur ces canaux est un véritable enchantement. Extrêmement reposant, surtout lorsque le chaland est mu par un guide à l’aide d’une longue perche en châtaignier, robuste et souple, et tout aussi instructif lorsque le guide en question se met à détailler les secrets que renferme ce labyrinthe où les habitués se guident à la vue des clochers des sept villages qui le délimitent.

À peine le premier tour terminé que l’on souhaite déjà renouveler l’expérience qu’offre le Parc naturel de Brière. Les visites prévues ne durent en effet que trois-quarts d’heure et il faudra donc négocier une sérieuse extension. Car on voudra en savoir plus sur le système de propriété qui attribue la jouissance de ce marais aux habitants des villages de la région, sur la fonction régulatrice de ce type de terrain en cas d’inondations, sur l’équilibre écologique qui permet à 250 espèces d’oiseaux de se développer, de se reproduire ou de se refaire une santé avant d’entreprendre leurs voyages migratoires, sur les huttes ou « bosses » qui permettent aux chasseurs autorisés de remplir leur gibecière de façon très raisonnée… Et s’imprégner un peu plus de la paix qui règne en ces lieux. Pour les plus hardis, des promenades en barque sans guide mais avec plan et circuit fléché sont aussi possibles.
www.parc-naturel-briere.fr
http://calechesbrieronnes.free.fr (pour les balades en chalands mais aussi en calèche)

Guérande

Guérande 
Guérande, c’est bien sûr son sel extrait des marais salants qui s’étendent sur les communes de Batz-sur-Mer, de La Turballe et de Guérande. Le sel se goûte, les marais salants se parcourent, en compagnie d’un paludier ou d’un guide, le musée de Batz-sur-Mer se visite.
Mais Guérande est aussi une charmante cité médiévale ceinte de remparts au sein desquels prend place un marché les mercredis et samedis.

tourisme la Baule

La côte sauvage
Découpée, déchiquetée même par endroits, la côte dite « sauvage » est un paradis pour promeneurs mais aussi pour certains adeptes d’un swing un peu particulier, celui de la pêche au lancer. Ceux-ci s’installent sur quelques saillies rocheuses au bord d’eaux très claires où foisonnent les maquereaux, comme ici à la pointe du Croisic.

Sites internet : www.labaule-guerande.com

Partenaires officiels
logos partenaires officiel sffgolf
fournisseurs officiels
logos fournisseurs officiels ffgolf
Partenaires medias
logos partenaires médias ffgolf