Accueil / Actus / Amateur / GTGA Invitational 2020 : les Bleus s’accrochent

GTGA Invitational 2020 : les Bleus s’accrochent

En ce vendredi, synonyme de moving day du tournoi, les Français ont légèrement calé à la fois chez les dames comme chez les messieurs. Pour autant, ceux qui franchissent le cut restent dans le coup pour demain.

Avec des scores de 73 (+1), Pauline Roussin-Bouchard (à l'image) et Lois Lau signent les meilleures cartes françaises du jour chez les dames. GTGA Invitational

>>> Livescoring GTGA Invitational 2020 <<<

Du côté des dames

Au départ, ce matin, la tête du tournoi était occupée à -9 par Lucie Malchirand, très en forme sur les deux premiers tours. Ce soir après une journée plus compliquée, la joueuse de Marseille La Salette a cédé sa place.

Avec une carte de 76 (+4), Lucie a rencontré quelques complications sur le tracé berlinois. Elle a coché ce jour quatre bogeys, trois birdies et un triple bogey au 13 pour signer sa moins bonne carte depuis le lancement du tournoi. Malgré tout elle est encore en course puisqu’elle s’accroche à la 3e place à -5 total.

La bonne opération du jour vient donc d’une joueuse locale. Alexandra Förstrerling, déjà en jambe la veille, a aujourd’hui piqué la première place à la Française avec un 68 (-4), plus que solide, pour un total de -12.

Elle devance de cinq coups Pauline Roussin-Bouchard qui vient s’intercaler entre les deux joueuses. La Varoise a elle aussi moins bien performé que sur les tours précédents mais elle limite la casse avec une carte de 73 (+1). Elle est donc 2e à -7 total : « Les conditions étaient différentes aujourd’hui avec beaucoup de vent et toujours latéral. Les greens sont fermes et malgré un bon jeu dans l’ensemble ma partie du jour s’est mal goupillée. On repart demain avec de l’envie et des routines à respecter comme d’habitude, a réagis Pauline Roussin-Bouchard au soir du troisième tour. »

Un peu plus bas mais toujours dans le top 10 on retrouve Gala Dumez et Agathe Laisné en 6e position. Les deux Tricolores ont signé des cartes identiques de 74 (+2) et se placent à -3 total, dans le coup pour des places d’honneur.

Enfin Lois Lau est la dernière rescapée du cut. La Bellifontaine a validé une carte de +1 (73), pour redescendre de quelques places mais pointer seule 10e à -1, en embuscade. En revanche, la semaine s’arrête ici pour Clémence Martin, Élodie Chapelet et Camille Banzet, au-delà des 24 places qualificatives pour le dernier tour.

Du côté des messieurs

C’est un peu la même ambiance chez les garçons, c’est à dire une journée frustrante même si David Ravetto est le seul représentant de l’Hexagone à aujourd’hui rendre un score négatif.

Auteur d’un 70 (-2), le Racingmen grimpe de quelques places et vient s’installer en 8e position à -8 total. il est accompagné par Julien Sale qui a lui rendu une carte de 72, dans le par, moins flamboyante que celle de la veille mais bagarreuse aux vues de conditions du jour.

Le duo français est placé avec le leader hollandais, Kiet Van Der Weele, à -12 total, en ligne de mire pour demain. Quatre coups d’écart c’est peu, tout est encore pour possible pour nos deux Bleus.

Deux seulement car le dernier soldat français chez les messieurs n’a pas franchi le cut. Sam Dumez termine trop loin pour repartir au départ samedi matin.  

Le chiffre

1Constat général du jour, dû aux conditions difficiles, un seul tricolore a rendu une carte sous le par et il s’agit de David Ravetto et son 70 (-2). Pour le reste de la délégation France, les scores ont flirté avec le par sans toutefois venir en-dessous.


Par Romain MURAILLE
24 juillet 2020