Accueil / Actus / Amateur / Handigolf / EDGA Dubaï Finale : Quélin finit mieux

EDGA Dubaï Finale : Quélin finit mieux

À l’issue de ce deuxième et dernier tour de la finale EDGA à Dubaï, Charles-Henri Quélin a grappillé une place pour finalement terminer seul quatrième à +26 total.

Charles-Henri Quélin sous les yeux de son coach et caddie Frédéric Cupillard. Crédit / EDGA

Résultats EDGA Dubaï Finale - Jumeirah Golf Estates

Le résumé

Les trophées qui font rêver.

Deux coups en moins que la veille, voilà ce que Charles-Henri Quélin a retiré sur sa carte du jour. Le tricolore signe ce samedi un score de +12 (84) pour conclure cette finale sur un total de +26, seul à la quatrième place. Il termine proche du podium (à six coups) mais c’est à nouveau la fin de partie, difficile à négocier sur ce tracé du Jumeirah Golf Estates, qui assombrit légèrement la carte du Français.

Avec trois bogeys et un double sur l’aller, le joueur de Saint-Nom-La-Bretèche vire à 41 après 9 trous. Son retour commence plutôt bien avec un enchainement solide de quatre pars. Il coche ensuite un bogey au 14 et au 16 avant d’ajouter un lourd triple bogey sur le 17 et de conclure par un double au 18. Résultat des courses, un retour plus coloré en 43 mais une performance finale qui lui permet de gagner une place au classement général : « On a passé seize trous au top en jouant pas mal et puis j’ai raté un coup au 16 et j’ai perdu le contrôle avec une balle dans l’eau au 17 et une autre au 18. Globalement c’était beaucoup mieux mais sur quinze trous ça ne suffit pas. »

Le vainqueur a quant à lui su conserver son avance acquise hier. George Groves n'a pas craqué et s’impose donc dans cette grande finale de l’EDGA sur le score total de +15. C’est l’Américain Chad Pfeifer qui prend la deuxième place, derrière le numéro 1 mondial, à +18. Enfin le podium est complété par Christopher Biggins à +20.

les mots de Charles-Henri Quélin 

« L’expérience était absolument exceptionnelle ! J’ai appris une chose, je pensais savoir à peu près jouer au golf sur des parcours de mon niveau et avec des exigences à la baisse mais là quand tu es dans le dur sur des parcours monstrueux comme ça avec un manque de confiance et de technique tu le paies vraiment cache. En étant joueur du dimanche sur ce genre de tracé ça ne peut pas marcher donc je sais qu’il faut arriver beaucoup plus préparé pour ce type d’événement. »

« Au-delà du résultat c’est aussi chouette d’amener le handigolf dans la sphère mondiale. Le public a apprécié nous voir jouer et ça c’est vraiment une satisfaction. Et puis personnellement je me suis senti comme un joueur du Tour Européen donc vraiment semaine extra ! À refaire évidemment mais une chose est sûr je viendrais beaucoup affûté golfiquement. »

Le post social


Par Romain MURAILLE
23 novembre 2019