Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Annika Invitational USA : Dure première journée

Annika Invitational USA : Dure première journée

Lucie Malchirand a rendu une carte de 77 (+5) lors du premier tour de samedi, principalement en raison d’une fin de parcours compliquée. Elle pointe à la 41e place, tandis que Lilas Pinthier a connu ses déboires sur l’aller, mais a réussi à s’accrocher sur le retour, pour limiter les dégâts à 81 (+9).

Lucie Malchirand pointe en 41e position après ce premier tour. AJGA
18-20
janvier
ANNIKA INVITATIONAL USA
LIEU : World Golf Village - Slammer & Squire, FL, Etats-Unis
CATÉGORIE : U19

Le résumé

La journée des Bleues lors du premier tour de l'Annika Invitational USA est, hélas, facile à synthétiser : elle a été compliquée. Elle l’a même été de manière ironiquement croisée pour Lucie Malchirand et Lilas Pinthier, les deux Françaises engagées cette semaine. Mais ne partez pas trop vite : cette apparente noirceur est en réalité zébrée de quelques rayons de soleil.

L’aller pour Malchirand

En tête du chapitre des signaux favorables figure l’aller de Lucie Malchirand. Les 13 premiers trous, devrait-on même dire, à l’issue desquels elle pointait dans le par, malgré un double bogey au 3. Alors qu’elle avait su rattraper ce contre-temps par des birdies au 8 et au 11, la joueuse de Marseille la Salette a connu une fin de parcours très difficile. Après un bogey sur le 14, elle a dû concéder deux doubles bogeys au 16 et au 18.

Cette carte de 77 (+5) l’a contrainte à reculer jusqu’en 41e position, à huit coups du quatuor de tête. Elle dispose malgré tout, désormais, de 36 trous pour tenter de combler la plus grande partie possible de ce retard, chose dont ses 13 premiers trous la montrent capable.

Le retour pour Lilas Pinthier

En ce qui concerne la joueuse du Paris Country Club, la satisfaction du jour concerne les neuf derniers trous, pourtant réputés les plus costauds du tracé de World Golf Village. Lilas Pinthier, qui revient à la compétition pour la première fois depuis le mois de novembre, n’y a concédé qu’un seul bogey au 12 pour huit pars, et un score de 37 (+1).

Elle a même fait la démonstration de ce que le verbe "s’accrocher" veut dire, tant l’aller a été compliqué pour elle : quatre bogeys et un double bogey, pour un 44 (+8). Avec cette carte de 81 (+9), elle pointe en 58e position, avec, elle aussi, la perspective de pouvoir remonter au classement en poursuivant sur la lancée de ses neuf derniers trous.

L’œil de la coach : Patricia Meunier-Lebouc

La coach de l’équipe de France dames est sur place, cette semaine, pour suivre les deux Françaises. « Lucie a lâché quelques coups au début, elle s’est un peu frustrée de ne pas arriver à faire ce qu’elle sait savoir faire, explique-t-elle. Et malgré le fait de s’être accrochée jusqu’au bout, elle a mal fini, avec deux doubles sur les trois derniers trous. Lilas tapait très bien hier (vendredi) et le matin au practice, mais a mal démarré, ce qui l’a déstabilisée à l’aller. Sur le retour, qui est plus difficile, elle joue +1. Donc de bon augure pour demain (dimanche). Elle n’a pas joué de tournoi depuis novembre, et n’a pas encore beaucoup d’expérience de jeu aux États-Unis. L’herbe est très différente, et peut rendre le contact difficile. Cela est le cas pour les deux filles d’ailleurs. Cette semaine est une super opportunité d’ouvrir leurs horizons à des défis différents, et de continuer à développer leurs compétences. »

Le post social

Avant le début du tournoi, Lilas Pinthier, Patricia Meunier-Lebouc et Lucie Malchirand ont assisté toutes les trois au traditionnel dîner d'ouverture, en présence d'Annika Sörenstam en personne.


Par William LECOQ
19 janvier 2020