Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Championnat d’Europe par équipes Girls : prise de température

Championnat d’Europe par équipes Girls : prise de température

À deux jours du début de ce Championnat d’Europe par équipes Girls, l’ensemble de l’équipe de France a foulé le parcours, ce dimanche, pour la première journée de reconnaissance. Une prise d’informations sur le tracé de Parador de El Saler mais aussi un aperçu de ce qui attend les filles pour la semaine. Tour d’horizon de cette 25e édition.

Le parcours propose deux visages aux golfeuses, d'abord un passage parmi les pins puis un détour par le bord de mer. RM / FFGOLF
09-13
juillet
CHAMPIONNAT D'EUROPE PAR ÉQUIPES GIRLS
LIEU : Parador de El Saler, Espagne
CATÉGORIE : U18

Le programme

Dimanche, 9h20, plus de 30° et 6 jeunes filles aux couleurs de la France au départ du trou numéro 1. En effet aujourd’hui c’était la première partie de reconnaissance qui attendait les joueuses tricolores. Et la chaleur aussi. C’est sous une moiteur intense que Lilas Pinthier, Mathilde Delavallade, Alizée Vidal et Loïs Lau découvraient la toile espagnole en compagnie d’Adéla Cernousek et de Lucie Malchirand qui avaient déjà parcouru les fairways quelques semaines auparavant.

Demain elles retourneront sur le parcours pour la seconde journée de reconnaissance mais cette fois-ci en début d’après-midi, histoire de s’acclimater une fois de plus aux températures étouffantes même si elles s’annoncent plus clémentes.

En fin de journée la capitaine de l’équipe, Clémence Abrahamian, se pliera à la fameuse réunion des capitaines avant de guider son clan vers la cérémonie d’ouverture prévue demain soir à 19h00. Juste avant, le groupe de copines passera sous les objectifs pour la photo officielle des équipes.

Et puis enfin, mardi, aux premières heures, le Championnat d’Europe par équipes Girls se lancera. Il débutera par deux tours de stroke play pour déterminer les nations qui joueront la gagne. Dès Jeudi changement de formule pour le match play jusqu’au duel final du samedi en espérant voir nos couleurs favorites, celles du drapeau tricolore, tout en haut du leaderboard.

L’histoire

C’est donc pour la 25e fois que le Championnat d’Europe par équipes Girls ouvre son rideau cette année. Il a fait ses débuts en 1991 voyant l’Espagne triompher pour la première. Jusqu’en 1999 cet événement se jouait tous les deux ans et est devenu un tournoi annuel en 2000. La France compte trois victoires en 2010, 2011 et 2014. Parmi les golfs de l’hexagone seul le Golf National peut se vanter d’avoir été hôte de l’épreuve en 2004. 

C’est la Suède qui mène au palmarès des médailles d’or avec huit titres mais l’Espagne n’est pas en reste avec sept victoires. L’an dernier, c’est l’Italie qui s’était imposée sur les terres suédoises et cette année encore elle s’affiche comme une nation redoutable. Au tour des Bleues maintenant d’écrire l’histoire pour rajouter une nouvelle ligne à ce palmarès prestigieux.

Le chiffre

17C’est le total des médailles remportées par l’équipe d’Espagne depuis la création du tournoi sur 24 possibles. Ce qui fait des Rouges et Jaunes les participantes les plus médaillées de la compétition avec 7 distinctions en or, 3 en argent et 7 en bronze.

Le Parcours

Petit mais touchy, comprenez délicat mais scorable pour ce parcours de Parador de El Saler non loin de Valence et tout proche de la mer. Niché entre les pins et le sable fin de la Méditerranée, ce

tracé se rapproche dans l’esthétique d’une destination golfique en France appréciée de tous : « Franchement on dirait un peu le parcours de Chiberta », déclarait Loïs Lau au terme sa journée. Et oui, on peut sentir l’odeur du parcours du Sud-Ouest de la France sur certains passages même si le design ici est différent à l’image de son club house très rétro.

Assez classique sur les neufs premiers trous, le dessin devient plus tortueux sur le retour avec un passage en bord de mer magnifique mais souvent dans le vent. Les greens sont larges et offres de nombreuses possibilités de drapeaux : « La difficulté ça va être de placer la balle sur les fairways. Les Par 3 ne sont pas simples non plus et les grands greens vont aussi nous proposer des pentes complexes à négocier. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de stratégies différentes sur ce parcours et avec des bonnes mises en jeu il nous reste des clubs assez courts à jouer donc il va falloir sortir les fléchettes », analysait Lucie Malchirand.

Quoi qu’il en soit le parcours de la côte espagnole s’affiche comme un véritable défi pour  les joueuses. Les petites erreurs peuvent vite être pénalisantes tout comme les bons coups récompensés.

Le post social


Par Romain MURAILLE
7 juillet 2019