Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Championnat de France des jeunes : des confirmations et des surprises

Championnat de France des jeunes : des confirmations et des surprises

La phase finale en match play a débuté ce mardi par les seizièmes de finale. Tous les vainqueurs des qualifications ont gagné leur premier match, mais quelques favoris ont déjà trébuché.

25-31
juillet
CHAMPIONNAT DE FRANCE DES JEUNES
LIEU : GOLF DU GOUVERNEUR, France
CATÉGORIE : U14

U12 filles : les favorites assurent

Après 36 trous de stroke play lors des deux premières journées, les compteurs étaient remis à zéro ce mardi, avec le début de la phase éliminatoire en match play pour les 32 premiers de chacune des quatre catégories. Et comme tous les ans à ce stade de la compétition, ceux qui ont tout juste franchi le cut ont eu l’opportunité d’accrocher ceux qui n’ont pas eu à s’en soucier.

Céleste Bobo-Lloret a fait la différence dans la deuxième partie du match.

Cela n’a pas été le cas pour Alice Kong (Le Golf National), qui a empoché la qualification chez les U12 filles, et qui s’est imposée sans trembler face à Eva Delattre (Cannes-Mougins) sur le score de 5&3. La double tenante du titre a notamment rentré des birdies au 13 et au 14 pour prendre l’avantage de manière irrémédiable.

Sa dauphine de la qualification et donc tête de série n°2, Céleste Bobo-Lloret, a été accrochée sur le début de rencontre par Blanche Priou-Kervella (La Freslonnière). Mais la joueuse de Marseille La Salette a fait la différence sur le retour, pour s’imposer 6&5. « Au début, je n’arrivais pas à bien jouer, explique Céleste Bobo-Lloret. Mais j’ai rentré un eagle qui m’a bien lancée. J’ai fait aussi beaucoup d’approches-putts, ce qui m’a beaucoup aidée. »

Du top 5 de la qualification, seule Céleste Darloy (Mérignies) a dû s’incliner. Face à elle, Eline Chau-Hu (Castres) a également pris un avantage net sur le début du retour. Un avantage qu’elle a su conserver, et malgré une réaction de son adversaire au 15, cette dernière ne pouvait éviter la défaite, 4&2.

>>> Le tableau complet U12 filles

U12 garçons : Martin a eu chaud

Chez les garçons comme chez les filles, le lauréat de la qualification, Simon Lignereux, a passé le premier tour de match play sans encombre. Face à Timothée Chaboud (Saint-Cloud), le joueur du Havre a certes vu son adversaire revenir quasiment à sa hauteur, après avoir mené de quatre longueurs. Mais il a pu, de nouveau, se détacher en fin de partie, pour l’emporter 3&2.

Autre point commun avec la catégorie U12 filles : un membre du top 5 de la phase de stroke play a été éliminé. Il s’agit en l’occurrence de Titouan Buisson (Caen La Mer), tête de série n°4, et défait par le joueur des Volcans Maxime Noël, 2&1.

Pour ce qui est des matches ayant tenu les suiveurs en haleine, après un duel sudiste serré remporté 1 up par Edouard Petit (Cannes-Mougins) face à Anthony Bouhaniche (Saint-Donat), la rencontre entre Paul Martin (Paris Country Club), tête de série n°2, et Valentin Pommier (RCF La Boulie) a été la plus serrée de l’après-midi. La responsabilité en revient surtout au jeune Racingman, 5 down après 12 trous, et qui a produit du golf de belle qualité pour emmener le match jusqu’au 18.

Sur le dernier trou justement, Pommier a bien failli faire durer le match encore un peu plus, en tapant le piquet sur son putt pour birdie, mais sans que cela ne parvienne à emmener sa balle au fond du trou. Devant rentrer un bon 1,50 m pour gagner, Paul Martin n’a pas tremblé. « Quand il me rattrapait, je prenais sur mois, je me disais que j’avais encore de l’avance, livre le joueur du PCC. J’assurais les fairways et les milieux de greens. »

>>> Le tableau complet U12 garçons

Benjamines : Rubichon s’en sort de justesse

Zoé Rubichon a dû attendre le 19e trou pour s'imposer.

Lundi en fin de journée, Zoé Rubichon devait disputer quatre trous de playoff face à Juliette Demeaux, avec comme seul enjeu la distinction de gagner la qualification. La joueuse du Golf des Volcans a dû, une nouvelle fois, jouer au-delà du temps règlementaire, mais cette fois, le but était de ne pas voir sa semaine s’arrêter là. Opposée à Pauline Biglione (Evian Resort), la joueuse auvergnate a pourtant compté jusqu’à trois trous d’avance, mais son adversaire a tout d’abord recollé, et même pris la tête après le 16. Le match est finalement parti vers le 19e trou, où il s’est conclu en faveur de Rubichon.

« Arrivée à un stade, j’ai fait quelques erreurs, ce qui a fait qu’elle a gagné des trous, détaille Zoé Rubichon. Je me suis posé des questions, mais je me suis aussi remise en question, en essayant de reprendre mon jeu en mains. Il y a toujours un peu de pression, on a peur de se faire sortir bêtement. Mais après, c’est un match comme un autre. »

Cette fois, aucune joueuse du top 5 de la qualification n’a été sortie. Il s’en est, malgré tout, fallu de peu pour Mélanie Denley (Golf Académie 57), poussée jusqu’au 18 par Clara Ledun (Téoula). Mais la joueuse lorraine a conservé son avantage jusqu’à la fin, pour se qualifier en huitièmes de finale.

>>> Le tableau complet benjamines

Benjamins : le gros coup de Millot

Robin Millot a créé la surprise du jour chez les benjamins.

Chez les benjamins en revanche, la grosse surprise du jour a été la victoire de Robin Millot (Strasbourg) face à Arthur Carlier (Chantilly). Ce dernier, champion de France U12 en 2019, avait pourtant terminé à la 2e place de la qualification. Mais ce mardi en seizième de finale, il s’est retrouvé rapidement mené. Sans jamais être décroché, il n’est jamais parvenu à refaire son retard, et Millot s’est finalement imposé 2&1.

De son côté, le vainqueur de la qualification Callixte Alzas (Saint-Cloud) s’est imposé sans trembler, 3&2, face à Aaron Van Hauwe (Golf de Touraine). « Sur les neuf premiers trous, j’ai serré le jeu, explique le Clodoaldien. J’ai fait un bon birdie au 10 qui m’a fait du bien, pour me faire passer 3 up. Il est revenu, et au 14 je reprends le trou, ça m’a vraiment relancé. » Alexandre Petit-Pin (Marseille La Salette), 4e après la phase de stroke play, a dû batailler jusqu’au 18 face à Vladimir Delon (Chantilly), mais il a pu s’imposer 1 up.

En élargissant la focale au top 10 des deux premières journées, ces seizièmes de finale ont tout de même fait deux autres victimes : Corentin Guilloux (Golf Club de Toulouse), défait par Elias Abhim (Paris Country Club) 1 up, puis Rafael Bobo-Lloret (Marseille La Salette), battu par Raphaël Turcaud. Les joueurs victorieux dans ces deux duels rejoignent ainsi le tableau des huitièmes de finale, qui seront disputés ce mercredi.

>>> Le tableau complet benjamins


Par William LECOQ
27 juillet 2021