Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Evian International & Senior Showcase : le podium pour Cernousek et Malchirand

Evian International & Senior Showcase : le podium pour Cernousek et Malchirand

Malgré une fin de partie compliquée lors du deuxième tour de dimanche à Las Vegas, Adéla Cernousek a réussi à sécuriser une deuxième place finale. Elle est accompagnée sur le podium par Lucie Malchirand, troisième, qui a poursuivi sa remontée initiée à la fin du premier tour. Chez les garçons, la journée a été plus difficile, même si Mickaël Najmark, avec une carte de 70 (-1), parvient à accrocher la quatrième place.

Julie Ju (à gauche), lauréate du tournoi, et Olivier Raynal (à droite), responsable des Girls françaises, encadrent Adéla Cernousek et Lucie Malchirand. ffgolf
01-02
décembre
EVIAN INTERNATIONAL & SENIOR SHOWCASE
LIEU : The Club at Sunrise, Angel Park Golf Club (Nevada), Etats-Unis
CATÉGORIE : U18

Le résumé

Comme en 2017, il y a donc deux Françaises sur le podium de l’Evian International & Senior Showcase de Las Vegas… soit la totalité des joueuses tricolores engagées. Adéla Cernousek, troisième à l’entame du deuxième et dernier tour de dimanche, a grimpé d’un échelon pour se retrouver dauphine à sept coups de la lauréate, la Canadienne Julie Ju. La joueuse de Saint-Cloud a rendu une carte de 75 (+3), des avertissements répétés sur la lenteur de sa partie lui ayant fait commettre un bogey et un double bogey pour terminer avec un total de +1 sur le tournoi. De son côté, Lucie Malchirand (RCF La Boulie) a signé la meilleure carte de la journée, avec un très bon 69 (-3). Avec un total de +2, elle s’est également octroyé le droit de monter sur le podium final.

Chez les garçons, la journée a été moins belle pour Bastien Amat (Bondues), Mathieu Montagne (Golf Club de Lyon) et Paul Beauvy (Pléneuf Val-André), qui menaient le peloton français (et le tournoi en ce qui concerne Amat) après la première journée. Dans des conditions rendues difficiles par un vent froid, le Lyonnais a scoré 77 (+6), et ses deux camarades 78 (+7). Montagne et Amat terminent 12e, et Beauvy 20e. En revanche, Mickaël Najmark (Saint-Donat) a opéré une belle remontée grâce à un deuxième tour en 70 (-1). A +2 total, il finit 4e, à deux coups seulement de l’Américain Billy Howenstein, vainqueur en playoff.

Même chose pour Charles Larcelet (Forêt d’Orient), auteur d’un 71 (par), et qui se classe 9e avec un total de +3. Sixième et dernier Français engagé, Alexandre d’Aurelle de Paladines (Saint-Nom La Bretèche) a de nouveau rendu un 77 (+6), et termine 42e à +12.

La joueuse : Adéla Cernousek

Certes, son objectif était de gagner, mais la néo-Clodoaldienne repart tout de même du Nevada avec une deuxième place en poche. Et sa fin de parcours chaotique lors du deuxième tour ne change

Adéla Cernousek a pu compter sur un putting performant.

finalement rien à son classement final, l’écart avec Julie Ju étant déjà conséquent à deux trous de la fin. « Adéla a eu un grand jeu moyen mais un bon putting, relève Olivier Raynal, responsable des Girls françaises sur place. La première a fait peu d’erreurs, et Adéla n’avait pas le jeu dans ces conditions pour revendiquer la gagne. »

Le chiffre : de 11 à 5

L’analyse des scores sur l’ensemble des champs de joueurs, garçons et filles confondus, montre le durcissement des conditions lors de ce dernier tour. De 11 cartes sous le par après le premier acte, on est passé à 5 à l’issue du second. Cela met d’autant plus en valeur les scores sous le par de Lucie Malchirand et Mickaël Najmark.

L’œil du staff

Alexandre Bosseray, qui encadre les Boys français sur place, retient l’aspect purement golfique du tournoi bien sûr, mais pas seulement : « Au-delà du très bon score du jour de Mickaël, ce qu’il faut retenir, c’est la présence des coaches américains qui ont apprécié le comportement de l’ensemble des français, ainsi que leur jeu, souligne-t-il. Bien sûr, l’invitation et la prise en charge globale d’Evian pour venir jouer cet événement est une chance unique pour tout le groupe, pour marquer les esprits des recruteurs américains. »

La décla

Au final, les Françaises sont sur le podium deux années de suite, et quand on analyse techniquement le champ, on peut être fier de la formation de nos joueuses. Elles tapent plus fort que le champ présent et ont un niveau de putting aussi plus performant.

Olivier Raynal, responsable des Girls.


Par William LECOQ
3 décembre 2018