Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Evian Junior Event : Dumez et Larcelet en tête

Evian Junior Event : Dumez et Larcelet en tête

Gala Dumez et Charles Larcelet se sont portés en tête de leurs classements respectifs, ce vendredi soir après le premier tour. La Bordelaise a rendu une carte de 70 (-2) avec deux birdies sur les deux derniers trous. Quant à Larcelet, il a signé un 68 (-4), assorti de six birdies.

Gala Dumez est seule en tête chez les filles, grâce à une carte de 68 (-2).
19-21
octobre
EVIAN JUNIOR EVENT
LIEU : Evian Resort GC, France
CATÉGORIE : U18

Cette semaine à l’Evian Resort, filles et garçons sont logés à la même enseigne : même parcours (avec des repères de départ différents bien entendu), mêmes conditions de jeu (excellentes en ce qui concerne ce vendredi), et même récompense à la fin pour les performances les plus abouties. Les similarités se poursuivent jusque dans les classements provisoires après le premier tour, avec un seul nom en haut du leaderboard.

Filles : le bon finish de Gala Dumez

Chez les filles, le nom en question est celui de Gala Dumez. La joueuse de Bordeaux Lac a signé un 70 (-2), qui lui donne trois coups d’avance sur ses plus proches poursuivantes. Son aller a été d’une relative sagesse, avec un bogey au 1 puis un birdie au 5. Le début de son retour a été plus animé, avec des birdies au 10 et au 13, entrecoupés de bogeys au 12 et au 14. Elle doit finalement son score sous le par à deux birdies sur les deux derniers trous.

« C’était bien aujourd’hui (vendredi). J’ai eu vraiment beaucoup d’occasions de birdies grâce à un super jeu de fer. Je suis contente », confie la Bordelaise.

Un duo la suit à la deuxième place, avec des cartes de 73 (+1), et constitué de Pyrène Delample (Trois Vallons) et Eléonore Hubert (Golf Club de Lyon). La première a commencé par un birdie au 1, mais a concédé un double bogey sur le par 3 du 5. Elle s’est tout de suite reprise avec un birdie au 6, avant un nouveau bogey sur le 7, pour passer l’aller en +1. Deux séries birdie-bogey colorent sa carte sur un retour bouclé dans le par, tout d’abord au 11 et au 12, puis au 14 et au 15.

Du côté d’Eléonore Hubert, la journée a été un peu plus en dents de scie. Des bogeys au 4 et au 5 puis un double bogey au 6 l’ont vite amenée à +4, avant le premier birdie de sa journée au 9. Un deuxième est arrivé au 11, avant un bogey au 12 suivi de birdies au 13 et au 15, pour terminer à +1.

« Je suis assez contente de mon jeu, livre la Lyonnaise. Je me suis beaucoup accrochée, car je me suis mise dans des positions délicates, et j'ai malgré tout réussi à m'en sortir. Je n'étais pas concentrée sur le score, je jouais coup par coup, trou par trou. J'ai réussi à rester lucide sur mes choix, ce qui m'a permis de faire peu de fautes stratégiques. »

Un autre duo se partage la quatrième place à +2, avec Adéla Cernousek (Saint-Cloud) et Inès Archer (Cissé Blossac), qui ont rendu des 74. Suivent Tracy Rodriguez (Golf Club de Toulouse) à +5 (77), puis Lucie Malchirand (RCF La Boulie) et Candice Mahé (Dinard) à +6 (78).

Garçons : Larcelet au propre

Le classement chez les garçons est donc lui aussi dominé par un leader unique après cette première journée : Charles Larcelet. Le joueur de la Forêt d’Orient a rendu une carte de 68 (-4), qui le place un coup devant son plus proche poursuivant.

Charles Larcelet est seul en tête avec un coup d'avance.

Sa journée s’est vite orientée dans le négatif niveau score, avec des birdies au 3, au 6 puis au 7. Tout juste un bogey au 8 a-t-il stoppé son élan, momentanément seulement car un autre birdie est arrivé au 9, puis un cinquième au 13.

Il s’en est fallu d’occasions laissées en route au 14 où son coup de fer s’était arrêté à 1 m puis au par 5 du 15 où son deuxième coup était arrivé près du green pour que le score ne descende pas plus bas, score scellé à 68 après un bogey au 16 et un birdie au 18. « Tout s’est mis en place, mon jeu a été bon dans tous les secteurs, analyse-t-il. Il est resté solide toute la partie. »

Maximilien Sturdza est son seul poursuivant direct. Le joueur d’Esery a rendu une carte de 69 (-3), qui le place donc à un coup de la tête. Sa partie a vite connu un enchaînement birdie-bogey-birdie entre le 2 et le 4, avant un épisode similaire du 7 au 9, pour un aller en 33 (-2). Après un bogey au 12, il a réussi à rentrer deux birdies au 13 et au 18, pour finir à -3.

La troisième place est occupée par un duo constitué de Bastien Amat (Bondues) et de Paul Beauvy (Pléneuf). Tous les deux ont rendu des cartes de 71 (-1), avec des physionomies très différentes. Le Nordiste a passé l’aller en +1, après un birdie au 7 et un double bogey au 8, avant un retour ponctué de trois birdies (12, 15 et 18), et un bogey au 16.

De son côté, Beauvy n’a posté que trois pars à l’aller, le reste étant constitué de trois birdies (au 1, au 6 et au 7), deux bogeys (au 3 et au 8), et un double bogey au 5, la faute à une balle dans l’eau. « Mais j’ai su rester calme et lucide, et j’ai juste continué à dérouler mon jeu durant toute la partie, note-t-il. Je n’ai pas cherché directement les drapeaux, mais j’ai réussi à me rapprocher et faire tomber quelques putts. » La preuve avec un retour marqué par trois birdies (10, 12 et 13), pour un seul bogey au 14. « Je suis très content de cette première journée, mais il en reste encore deux », conclut-il.

Deux trios complètent le top 10 provisoire. Tout d’abord un dans le par total (carte de 72), avec en son sein Elliot Anger (Saint-Donat), Mathieu Montagne (Golf Club de Lyon), et Nathan Legendre (Coutainville). Puis un autre à +1 (73), constitué de Nelson Van Caneghem (Nîmes Campagne), Louis Puiseux (RCF La Boulie) et Théo Boulet (Chantilly). Deux journées restent au programme, sur un parcours de Majeur qui plus est. L’adjectif "provisoire" qualifiant le classement est donc à la limite de l’euphémisme.


Par William LECOQ
19 octobre 2018