Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / German Girls & Boys : Larcelet se maintient, les filles en retrait

German Girls & Boys : Larcelet se maintient, les filles en retrait

Après une deuxième journée bouclée en 71 (-1), Charles Larcelet conserve sa place dans le peloton de tête. À 18 trous du terme du tournoi, il est à la 5e place, à quatre coups du leader. Chez les filles, qui ne sont que trois à passer le cut, la première Française est Candice Mahé, au 34e rang.

Avec un score de -1 lors de ce deuxième tour, Charles Larcelet conserve sa place dans le peloton de tête. Alexis Orloff / ffgolf
01-03
juin
GERMAN GIRLS & BOYS
LIEU : St-Leon Rot Golf, Allemagne
CATÉGORIE : U18

Dans bien des compétitions, l’avant-dernier tour est baptisé "Moving day", en référence aux nombreux retournements de situation qui s’y produisent. Toute règle ayant son exception, ce vendredi, lors du deuxième (et avant-dernier) tour du German Open Girls & Boys, les choses ont globalement creusé leur sillon dans la droite lignée du premier. La tête du classement, à -10 dans les deux cas, est ainsi toujours occupée chez les filles par la Suédoise Ingrid Lindblad et chez les garçons par l’Allemand Fredrik Strandberg.

German Boys : Larcelet toujours bien placé

Ce relatif statuquo touche également les Français. Ce n’est pas pour déplaire à Charles Larcelet, puisqu’il fait toujours figure, ce vendredi soir, de tricolore le mieux placé pour aller chercher un résultat, samedi. Lors de ce deuxième tour, le joueur de la Forêt d’Orient a signé une carte de 71 (-1), lui permettant de pointer ex-aequo à la 5e place, avec un total de -6.

Sa partie démarre solidement, avec un aller bouclé en -1, grâce à deux birdies sur des putts rentrés. Un autre birdie tombe dans son escarcelle au 11 pour passer à -2, mais sur le trou suivant, sa mise en jeu trouve l’obstacle d’eau, engendrant un bogey. Charles Larcelet s’accroche pour tenir son score jusqu’au 18, où il sauve le par en faisant approche-putt à 40 m.

« J’ai eu un niveau de jeu similaire à celui d’hier (jeudi), mais comme le parcours est plus exigeant à cause du vent, je suis content de ce score », réagit-il. Il aborde la journée de samedi « plutôt bien, car j’ai un niveau de jeu constant ».

Le Français suivant au classement est Nicolas Muller, en 18e position. Le joueur de la Wantzenau a rendu ce vendredi une carte de 72 (par), portant son total à -2. Aymeric Laussot (Paris Country Club) et Valentin Peugnet (Metz Cherisey) sont les deux autres Français qui disputeront le dernier tour de la compétition, samedi sur le parcours St. Leon. Le Lorrain a rendu une carte de 74 (+2), qui le place ex-aequo en 44e position, à +2.

Le Parisien, lui, a dû sortir une fin de parcours en trombe pour s’en tirer. Arrivé au départ du 16 avec deux bogeys et deux double bogeys dans la musette, il réalise trois birdies sur ses trois derniers trous. De quoi lui faire pousser un grand « ouf ». Il termine la journée avec une carte de 74 (+2), et un total de +1, en 37e position.

Les autres Boys tricolores disputeront, samedi, le "tour de consolation" sur le parcours Rot. Avec une carte de 76 (+4) ce vendredi, Théo Boulet (Chantilly) affiche un total de +3, et pointe au 51e rang. Marin d’Harcourt (Saint-Cloud) est juste derrière, 54e à +4, avec un vendredi en 77 (+5). Encore un coup plus loin, 61e, on retrouve Elliot Anger (Saint-Donat), qui signe une belle carte de 71 (-1). Enfin, Maxime Legros (Dinard) est 83e à +9 (74 vendredi), et Alexandre d’Aurelle de Paladines (Saint-Nom La Bretèche) 98e à +15 (83 vendredi).

Au classement des nations, figé définitivement à l’issue de ce deuxième tour, l’équipe 2, composée de Charles Larcelet, Marin d’Harcourt et Valentin Peugnet, termine 5e ex-aequo, à 9 coups des vainqueurs danois. L’équipe 1, avec dans ses rangs Nicolas Muller, Aymeric Laussot et Théo Boulet, termine 9e, quatre coups plus loin.

German Girls : les Françaises un peu en retrait

Chez les filles également, le "Moving day" a bien mal porté son nom. Comme jeudi soir, Candice Mahé (Dinard) et Adéla Cernousek (Cannes-Mougins) sont les deux Françaises les mieux classées, même si, cette fois, elles sont séparées d’un coup.

Candice Mahé a rendu ce vendredi une carte de 73 (+1), qui la place au 34e rang, dans le par total. Les birdies se sont fait longtemps attendre sur sa carte, puisque son aller (elle est partie du 10) compte deux bogeys (au 13 et au 14) pour 7 pars. Ils finissent par arriver au 5 puis au 7, mais elle concède un bogey sur son dernier trou de la journée, la faut à un trois-putts.

De son côté, Adéla Cernousek a signé ce vendredi un 74 (+2), synonyme de 40e position. Elle aussi a connu un aller délicat, avec deux bogeys sur ses deux premiers trous, puis un autre au 8, pour passer l’aller en +3. Elle se ressaisit bien au 11 en empochant un birdie, puis après un bogey au 12, un autre birdie ramène sa marque définitivement à +2.

La troisième et dernière tricolore à passer le cut est Loïs Lau (Fontainebleau). Vendredi, elle a dû sortir une carte de 72 (par), pour accrocher l’une des dernières places qualificatives (seuls les 45 premiers et ex-aequo des deux classements sont conservés), à +2.

Les autres Françaises joueront, comme leurs homologues masculins, le "tour de consolation". À commencer par Éléonore Hubert (Golf Club de Lyon), qui a signé une carte de 72 ce vendredi (par), pour terminer en 58e position à +4. Avec des cartes respectives de 74 (+2) et 77 (+5), Emma Boehly (Golf Club des Bouleaux) et Alizée Vidal (Golf Club de Toulouse) pointent au 62e rang, à +5.

Elles sont juste devant Camille Banzet (Golf Club de Strasbourg), 68e à +6 avec une carte de 76 (+4), et Clémence Martin (Paris Country Club), 72e à +7, également avec un deuxième tour en 76 (+4). Enfin, Zoé Allaux (Golf Club de Toulouse) est 90e à +13 (81 vendredi), Lucie Malchirand (RCF La Boulie) un coup plus loin, en 94e position, avec une carte de 82, et Inès Dakiche (Chantilly) 98e à +16, également avec un 82.

Le classement des nations a aussi rendu son verdict chez les filles. La victoire est revenue à l’Italie, avec un total de -15. Les Françaises (Candice Mahé, Adéla Cernousek et Lucie Malchirand) terminent 11e, à +1.


Par William LECOQ
1 juin 2018