Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Interligues U12 : la qualif pour la Ligue de Paris

Interligues U12 : la qualif pour la Ligue de Paris

Triple tenante du titre, la Ligue de Paris a pris le meilleur départ dans sa tentative de quadruplé, en remportant la qualification en stroke play, ce mercredi, avec un total de +11. La capitale devance Auvergne-Rhône-Alpes de cinq coups et la Normandie de six. La bataille a été rude pour intégrer le top 8 et donc le tableau final, mais derrière la Nouvelle Aquitaine, le Centre Val de Loire et les Pays de la Loire, les Hauts-de-France et la Ligue Paca ont réussi sur le fil à gagner leur ticket.

Les joueurs parisiens ont terminé cette qualification avec un total de +11. Alexis Orloff / ffgolf
24-27
octobre
INTERLIGUES U12
LIEU : Montpellier Massane, France
CATÉGORIE : U12

>>> L'album photo d'Alexis Orloff

Il fallait être solide, ce mercredi, pour affronter les copieuses rafales balayant le parcours de Montpellier Massane, qui ont été jusqu’à donner furtivement la bougeotte à certaines balles sur les greens, en

Le vent a été si violent qu'il a provoqué quelques... désagréments.

milieu d’après-midi. Comparaison n’est pas raison, mais la différence de vingt coups entre le meilleur score collectif de la qualification en 2017 et celui de cette année suffit à montrer le challenge qui s’est présenté aux quatorze équipes engagées au Interligues U12.

La Ligue de Paris deux fois sous le par

Il y a bien néanmoins une constante par rapport à l’an passé : le nom des premiers. Comme en 2017, où elle était ensuite allée chercher le titre, la Ligue de Paris a terminé ces qualifications à la première place, avec un total de +11. Dans cette journée où chaque équipe a disputé huit greensomes de 9 trous, avec les sept meilleures cartes gardées dans le total, les Parisiens ont notamment capitalisé grâce à deux cartes sous le par, -1 le matin (par Carla Detroia et Jules Lauer), et -2 l’après-midi.

« On est contents, note Didier Olivard, directeur de la Ligue de Paris. Sur ce parcours qu’on ne connaissait pas du tout, nous sommes satisfaits de ce que nous avons fait. Mais tout reste à faire, car c’est une épreuve qui reste toujours très ouverte. »

Auvergne-Rhône-Alpes et Normandie en poursuite

La Ligue d'Auvergne-Rhône-Alpes a terminé à +16.

La Ligue d’Auvergne-Rhône-Alpes a donc pris la deuxième place, avec un total de +16. Pas de carte sous le par à signaler pour cette dernière, mais une très belle solidité, avec sept scores entre +1 et +3. Le +1 en particulier a été réalisé par Noa Auch-Roy et Akhil Nossam, le matin sur le retour du parcours de Massane. « Il y avait beaucoup de vent, donc il fallait rester soudés et s’accrocher », souligne ce premier, qui porte de plus la casquette de capitaine de son équipe.

« C’est la conséquence d’une belle équipe, analyse pour sa part Mickaël Knop, l’un des entraîneurs U12 de la ligue. Pas seulement une bonne équipe, mais une belle, jusque dans l’attitude. Chaque joueur comprend bien quel est l’intérêt de l’équipe. Notre objectif était déjà d’être dans ce tableau final de huit, et ensuite de viser le podium. »

La troisième marche dudit podium, mais pour ce qui est seulement de la qualification, est la propriété de la Ligue de Normandie, deuxième des Interligues l’an passé, et qui termine à +17. Comme les Parisiens, les Normands ont posté deux cartes sous le par, toutes deux le matin et sur le retour, tout d’abord grâce à Camille Gasly et Lacelot Dauneau-Lemoine (-1), puis par l’intermédiaire de Mylhian Todem et Evan Desters (-2).

« C’est la première fois qu’on fait podium sur la qualification, note avec satisfaction Frédéric Hanc, conseiller technique national à la Ligue de Normandie. Les joueurs se sont ainsi prouvés à eux-mêmes qu’ils pouvaient être bons. Mais demain (jeudi), les compteurs seront remis à zéro. Dans cette compétition, il n’y a pas de petits adversaires. »

Dans le système de poules qui occupera les membres du top 8 toute la journée de jeudi et la matinée de vendredi, La Normandie aura pour compagnons Auvergne-Rhône-Alpes, les Pays de la Loire et les Hauts-de-France. De son côté, la Ligue de Paris rencontrera la Nouvelle Aquitaine, Centre Val de Loire et la Ligue Paca.

En effet, la Nouvelle Aquitaine a pris la quatrième place de la qualification à +22, juste devant Centre Val de Loire, à +26. Les Pays de la Loire suivent en sixième position à +28, et les Hauts-de-France devancent Paca au départage sur la huitième carte, puisque les deux ligues pointent à +31.

Place aux matches

Les trois prochaines demi-journées seront donc consacrées, pour le top 8, à cette phase de poules. Le principe : chacun joue un match contre chaque adversaire de sa poule, un match étant constitué de quatre greensomes en formule match play sur 9 trous. Le résultat du match est déterminé non pas par le nombre de greensomes gagnés, mais par le total de trous gagnés par chacune des deux équipes sur l’ensemble de ces quatre parties. L’équipe qui affiche le plus haut score marque ainsi deux points en cas de victoire, aucun en cas de défaite, et les points sont partagés en cas de match nul.

Les Hauts-de-France sont qualifiés pour le tableau final. Ils en pensent quoi ?

À l’issue de ces trois demi-journées, les deux premiers de chaque poule se rencontreront lors des demi-finales sur une formule analogue, avant la finale de samedi. Les troisièmes et quatrièmes seront toujours en lice pour la troisième place finale.

Les six équipes du bas du classement (Île-de-France, Grand Est, Bretagne, Occitanie, Réunion et Bougogne Franche-Comté) se rencontreront quant à elles sur le même principe, mais au sein d’une poule unique, et sans possibilité à partir de maintenant de jouer la victoire finale.

Une formule unique en son genre et propice à toutes sortes de renversements de situation. Ah oui, car on avait presque oublié de vous informer : le meilleur est à venir.


Par William LECOQ, à Massane
24 octobre 2018