Internationaux de France U21 filles : Saint-Cloud à l’heure espagnole

Les Espagnoles Marta Garcia Llorca et Marina Escobar Domingo se sont adjugées lundi sur le parcours vert la Coupe Esmond et le Trophée Claude-Roger Cartier. Malgré une prestation encourageante, Adéla Cernousek s’est inclinée 2&1 en finale du second.

Remise des prix Internationaux de France U21 filles 2018
Adéla Cernousek n'aura pas à rougir de sa finale perdue qui a conclu une semaine rudement menée. ffgolf
29 mars
2 avr.
INTERNATIONAUX DE FRANCE U21 FILLES COUPE VILMORIN, TROPHÉE ESMOND ET TROPHÉE CLAUDE-ROGER CARTIER
LIEU : Saint Cloud, France
CATÉGORIE : U21

Qué viva España ! Les membres du Golf de Saint-Cloud, en observateurs des deux finales, n’avaient que cette expression à la bouche en fin d’après-midi, impressionnée par l’Armada féminine espagnole à laquelle la jeune Adéla Cernousek aura opposé une belle résistance en ce lundi de Pâques.

Si la Coupe Esmond était promise à une joueuse ibérique, la Galicienne Marta Garcia Llorca ayant pris le dessus 2&1 sur sa compatriote de Murcie Dimana Viudes Emilova, Adéla Cernousek pouvait gâcher en partie la fête espagnole contre l’Andalouse Marina Escobar Domingo.

Un premier parcours à deux vitesses

À l’image de sa demi-finale de la veille, la Franco-Tchèque de 14 ans a voulu attaquer vite. Trop vite. Ces tentatives de birdie, souvent agressives, se sont transformées en bogey. Conséquence, la voilà 4DN après six trous. « Une finale de 36 trous c’est comme un marathon et elle a démarré par un sprint », commente l’entraîneur de l’équipe de France Girls Mickaël Mahéo présent sur place.

Loin d’être distancée au vu du nombre de trous encore à jouer, la joueuse de Cannes Mougins reprend du poil de la bête et parvient à combler son retard pour arriver à égalité à la mi-temps des deux parcours.

« Dans un match aussi long, il est très rare de jouer sous le par. Les pars sont vos amis ! », explique le coach tricolore dont le message, via l’intermédiaire des caddies coéquipières Alizée Vidal puis Candice Mahé, est passé auprès de sa joueuse.

Une belle semaine malgré la déception

Si cette dernière est plus patiente à la reprise, elle ne parvient toutefois pas à prendre l’avantage mais réagit bien au moment d’être menée pour recoller au score. Alors que l’Espagnole fait birdie sur le par trois du 13 pour passer 2UP, la Cannoise lui répond avec brio en déposant son approche au drapeau sur le trou suivant à l’aide d’un joli backspin. Un birdie qui en appelle un autre dans la foulée sur le par cinq du 15 où son putt de six mètres fait mouche.

Tous les espoirs sont alors permis mais un petit putt pour par manqué de 70 centimètres sur le green du 16 remet l’Espagnole aux commandes. La pensionnaire du Pôle Espoir d’Antibes joue son va-tout sur le 35e et avant-dernier trou mais elle n’assure pas le putt de retour compliqué qui lui reste et doit déposer les clubs.

« Ce putt raté sur le 16 (34e trou ndlr) me reste en travers de la gorge même si j’ai aussi perdu sur mon début de match manqué, raconte à chaud Adéla. Le bilan de la semaine est bon car je suis arrivée en finale même si c’est dur de perdre. C’est une bonne expérience. »

« Adéla n’a jamais mené dans le match mais, si on prend les 27 derniers trous elle bat l’Espagnole donc il y a énormément de satisfactions. Cela se joue sur des détails », complète Mickaël Mahéo.

La journée s’est terminée par une remise des prix emplie d’émotions avec un hommage rendu à Lally Segard, décédée le 3 mars dernier, en présence de ses petits-enfants. Cette membre d’honneur du Golf de Saint-Cloud, vainqueur de l’épreuve en 1937, aurait sans doute apprécié le spectacle que nous ont offert les quatre golfeuses pour ce dernier jour de la 59e édition des Internationaux de France U21 filles.


Par Pierre-Francois YVES
2 avril 2018