Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Trophée Michel Carlhian : Anger et Ledouble les mieux placés des Tricolores

Trophée Michel Carlhian : Anger et Ledouble les mieux placés des Tricolores

Elliot Anger et Hugo Ledouble ont tous les deux signé une carte de 71 (-1) lors du premier tour des qualifications. Le Parisien écrit ainsi la belle histoire du jour, après avoir intégré le champ la veille du tournoi grâce à un forfait. Thomas Burou est le troisième Français du top 10, alors que quatre autres Tricolores sont provisoirement dans les clous du cut.

Elliot Anger est resté serein, après un très bel aller, pour finir la journée sous le par. ffgolf
18-22
avril
INTERNATIONAUX DE FRANCE U18 GARÇONS TROPHÉE MICHEL CARLHIAN ET TROPHÉE PIERRE MASSIE
LIEU : LES AISSES GOLF, France
CATÉGORIE : U18

Le résumé

Comme attendu, le parcours des Aisses a laissé peu de place à l’approximatif. D’autant plus lorsque le vent a fait une franche apparition en fin de matinée, avant de retomber vers la fin de cette première journée des Internationaux de France U18 masculins.

Dans ces conditions, rien d’étonnant à retrouver les Anglais en tête du tournoi des nations, et l’un d’eux à la tête du classement individuel. Ben Schmidt a rendu une carte de 68 (-4), avec cinq birdies pour un seul bogey. Il devance l’Allemand Philipp Katich et le Slovaque Lucas Zustak, qui ont tous les deux signé 69 (-3), ce dernier ayant allumé l’aller des Aisses, avec un 30 (-6).

Côté français, la meilleure performance est venue d’Elliot Anger et Hugo Ledouble, qui pointent au 5e rang. Parti dans la matinée, le joueur de Saint-Donat a rendu une carte de 71 (-1), avant que celui

Thomas Burou a rendu une carte dans le par.

du Paris International ne l’imite en toute fin d’après-midi.

Avec un 72 (par), Thomas Burou (RCF La Boulie) est le troisième et dernier Français du top 10, en 9e position. Aligné en première partie, il a, comme beaucoup d’autres, connu un retour un peu plus délicat. Mais il reste satisfait du résultat.

« J’ai bien scoré, sans bien jouer, commente-t-il. Je n’ai pris aucun bunker sur les mises en jeu et j’ai raté du bon côté, donc ma stratégie est bonne. Demain, je vais essayer de continuer à prendre des fairways et des greens, c’est la clé. »

Avec des cartes de 73 (+1), Nelson Van Caneghem (Nîmes Campagne) et Tom Vaillant (Saint-Donat) sont juste derrière, en 16e position. Enfin, Charles Larcelet (Forêt d’Orient) et Nicolas Muller (Nîmes Campagne) sont les deux derniers Tricolores à figurer dans les clous du cut provisoire, grâce à leurs 74 (+2).

Pour les autres, une remontée au classement sera obligatoire dans la journée de vendredi pour espérer intégrer le tableau principal de match play. Un groupe compact pointe justement en 37e position à +3, constitué de Valentin Luna (Le Golf National), Charles Weis (Pont Royal), Mathieu Montagne (Golf Club de Lyon) et Mickaël Najmark (RCF La Boulie).

Le Français du jour : Elliot Anger

Parti du 10, le joueur de Saint-Donat a démarré tambour battant. Après un birdie au 12, il en a enchaîné trois autres du 14 au 16, pour passer l’aller en -4. Sur un retour intrinsèquement plus ardu et rendu délicat par le vent, il a dû concéder cinq bogeys, mais avec en outre deux birdies (au 1 et au 6), il est parvenu à regagner l’écurie sous le par.

« J’ai eu quelques problèmes sur la profondeur de mes coups de fer », explique-t-il, sans pour autant éprouver d’amertume quant à son score du jour : « J’ai fait deux fois trois putts au 2 et au 3, mais je suis resté serein, parce que je savais que j’avais quand même une bonne carte. J’ai gardé la même intensité, en essayant de faire le même coup à chaque fois. Demain (vendredi), je vais essayer de rester dans le même état d’esprit, de garder le même plan de jeu, et ça peut être sympa. »

La carte d'Elliot Anger dans ce premier tour.

La belle histoire : Hugo Ledouble

Mercredi matin, veille du tournoi, Hugo Ledouble ne faisait pas partie du champ de joueurs. 36 heures plus tard, il est dans le top 10. Une histoire qui fait tant sourire par son côté insolite que par son caractère de déjà-vu.

Le joueur du Paris International Golf Club a tout de suite fait les choses à l’endroit, avec des birdies au 1, au 4 et au 6. Après deux bogeys à la fin de l’aller, un birdie au 14 l’a replacé à -2. Il s’en est fallu d’un bogey au 18, bien incapable de lui ôter le sourire toutefois, pour qu’il n’aille lécher de plus près le haut du leaderboard.

« Je n’ai pas fait d’erreur sur les mises en jeu, et c’est la chose la plus difficile sur ce parcours, note-t-il. Même si je n’ai pas rentré beaucoup de putts, j’ai fait les birdies qu’il fallait sur les par 5. J’ai surtout beaucoup aimé le parcours, du coup, ça me faisait plaisir de jouer. »

La carte d'Hugo Ledouble dans ce premier tour.

Le coup : trou-en-un au 17

L’Allemand Felix Krammer n’a eu besoin que d’un coup de fer 5 sur le 17 pour aller pêcher sa balle au fond du trou et passer au suivant.

Le tournoi des nations

Comme dit plus haut, la tête du classement est occupée par l’équipe anglaise n°1, constituée de Ben Schmidt et Habebul Islam, avec un total de -3. L’équipe de France 2, avec en son sein Tom Vaillant (73), Nicolas Muller (74) et Raphaël Le Bot (76), pointe au 8e rang, à +3. L’autre équipe tricolore, composée par Charles Larcelet (74), Nathan Trey (76) et Claude Churchward (79), est 11e à +6.


Par William LECOQ, aux Aisses
18 avril 2019