Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Trophée Michel Carlhian : Du beau monde à son palmarès

Trophée Michel Carlhian : Du beau monde à son palmarès

Les Internationaux de France cadets (aujourd’hui U18) sont dotés depuis la fin des années 70 d’un trophée portant le nom de l’illustre champion amateur, vainqueur à huit reprises du championnat de France, de l’Omnium de France et des Internationaux de France.

Guillaume Fanonnel s'était imposé en 2016. Il reste à ce jour le dernier vainqueur tricolore. Crédit / DR
14-18
avril
INTERNATIONAUX DE FRANCE U18 GARÇONS TROPHÉE MICHEL CARLHIAN ET TROPHÉE PIERRE MASSIE
LIEU : LES AISSES GOLF, France
CATÉGORIE : U18
Michel Carlhian.

Comme le championnat de France amateurs messieurs, la première édition des Internationaux de France cadets s’est déroulée dans les années 20, en 1926 très précisément. Leur formule a été calquée sur celle de l’épreuve réservée à leurs aînés, à savoir une qualification sur trente-six trous et un tableau de match play comportant cinq tours, des seizièmes à la finale.

Le palmarès de cette compétition abonde de grands champions, français et étrangers, comme Sergio Garcia, vainqueur de la qualification et du titre en 1997, Nicolas Colsaerts (2000), Romain Wattel (2009), Christian Cevaer (1989), Alexandre Kaleka (2005), Kristoffer Ventura (2011), Guido Migliozzi (2014), Gordon Brand Jr (1975 et 77) et bien d’autres encore.Mais, ironie du sport, Michel Carlhian n’a jamais remporté le tournoi qui porte désormais son nom. Finaliste en 1926 sur le parcours de son club de Chantilly, puis en 1927 et 1929 à Saint-Cloud, il s’est incliné à trois reprises. Ni ces défaites ni le handicap d’un bras gauche atrophié n’ont toutefois altéré la détermination de l’élève de Pierre Hirigoyen. Travailleur acharné, Michel Carlhian s’est forgé, au fil des années, un palmarès exceptionnel comportant huit titres de champion de France (1932, 34, 35, 36, 38, 42, 43 et 44). Il fut le premier amateur à s’imposer à l’Omnium de France en 1942. Neuf ans après la victoire d’André Marino Vagliano à l’International amateurs, Michel Carlhian lui succéda en 1936 avant de rééditer sa performance dix ans plus tard.

À 61 ans, il s’adjugea son dernier titre, celui de champion de France seniors en 1972. Il mourut tragiquement dans un accident de la route en 1977. «Il appartenait à l’une des familles fondatrices du golf de Chantilly, précise Pierre Bechmann. Il fut, lui-même, membre du comité directeur du club. Il a été, avec André Marino Vagliano, l’un des premiers grands amateurs français. Il a beaucoup donné et apporté au golf français. Jean-Louis Dupont l’admirait énormément. Il ne tarissait pas d’éloges sur son jeu de fers d’une remarquable précision et sur son formidable petit jeu. Jacques Léglise et Michel Carlhian avaient pris sous leur aile «Coco» Dupont qui fut très reconnaissant de leur amicale attention. »

Guillaume Fanonnel dernier Français vainqueur en 2016

Lui qui n’avait jamais gagné un Grand Prix («même une "caté" 10», plaisante-t-il) avant octobre 2015, Guillaume Fanonnel a brillamment comblé cette lacune en remportant le championnat de France cadets à Massane, puis le Trophée Michel Carlhian en avril 2016 à Omaha Beach avant de clore cette série victorieuse, quelques semaines plus tard, par la Gounouilhou, à Fontainebleau, avec ses partenaires du Golf Club de Lyon : « Je me souviens que les conditions météorologiques avaient été très difficiles en Normandie, déclare-t-il. Au fur et à mesure des tours, c’était de pire en pire. La finale avait été interrompue par de fortes pluies puis réduite à 18 trous. Avec la suspension de jeu et dans un vent à 70 km/h, nous n’aurions jamais eu le temps de boucler les trente-six trous. Je me rappelle également avoir battu Andoni (Etchenique) en demi-finales puis Thibault (Santigny) en finale, mes deux futurs équipiers à l’université de Louisiana Monroe ! C’est un très bon souvenir car ce succès à la Carlhian était la vraie confirmation de celui acquis au championnat de France cadets quelques mois plus tôt. J’étais très content. Et quelle belle période conclue par le titre avec le GCL. » 

Après ses cinq années d’études à ULM, Guillaume Fanonnel est passé pro en août dernier. Au mois de mars, il a terminé à la troisième place (- 16) de la Q-School du PGA Tour Canada à Dothan en Alabama. Comme avant lui Julien BrunPaul BarjonVaita Guillaume et Jérémy Gandon, le Lyonnais disputera ce circuit de onze tournois : « En attendant le début de la saison au Canada, je joue sur les mini-tours aux Etats-Unis pour gagner un peu d’argent et acquérir de l’expérience. Je vais devoir revenir en France le mois prochain pour renouveler mon visa. J’habite toujours en Louisiane, à côté de ma fac, pour disposer de ses installations. Mais, si j’accède au Korn Ferry, je déménagerai à Dallas où se trouvent tous mes sponsors. » L’édition 2022 du Trophée Michel Carlhian se déroulera sur le parcours des Aisses à partir du 14 avril. Depuis 2016, les seize premiers joueurs de moins de 16 ans non qualifiés pour le Trophée Michel Carlhian intègrent le tableau du Trophée Pierre Massie.


Par Gérard RANCUREL
12 avril 2022