Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Trophée Michel Carlhian : Nathan Trey est passé si près…

Trophée Michel Carlhian : Nathan Trey est passé si près…

Le Biarrot a été battu sur le fil en demi-finale par l’Italien Matteo Cristoni. Alors qu’il était 2 up après 15 trous, il a perdu les trois derniers. Le même Cristoni avait battu le matin en quarts de finale Tom Vaillant, l’autre Français restant en compétition. Le Trophée Pierre Massie, lui, verra une finale 100 % française : Paul Beauvy contre Martin Couvra.

Nathan Trey a manqué un petit putt sur le 18, ce qui lui a coûté le match. ffgolf
18-22
avril
INTERNATIONAUX DE FRANCE U18 GARÇONS TROPHÉE MICHEL CARLHIAN ET TROPHÉE PIERRE MASSIE
LIEU : LES AISSES GOLF, France
CATÉGORIE : U18

Le résumé des quarts

Tom Vaillant (Saint-Donat) et Nathan Trey (Biarritz) étaient les deux chances françaises restantes, dimanche matin, au moment de s’élancer pour les quarts de finale des Internationaux de France U18, au sortir d’une nuit plus que fraîche.

Le Biarrot, qui avait la charge de taper le premier coup de la journée, a été également le premier à en recevoir un au 2, où le Norvégien Jakob Stubhaug passait 1 up. Un avantage qui allait faire quelques allers-retours avec la case all square, mais qui perdurait malgré tout jusqu’à la fin du 9. Là, le réveil basque a commencé : en empochant le 10, puis le 12 et le 13, Nathan Trey passait subitement 2 up.

Un petit putt manqué au 16 remettait malgré tout le Norvégien dans le sens de la marche. Mais un solide putt au 17 assurait la victoire à Trey.

Tom Vaillant a connu un autre genre de fortune. Opposé à l’Itlalien Matteo Cristoni, auquel il prenait le 1, il a connu un début de match difficile : une balle dans l’eau au 2, une mise en jeu dans un bunker au 5, une autre balle dans l’eau au 8… mais à rebours de beaucoup de joueurs présents cette semaine, le pensionnaire du Pôle France Boys s’est montré calme, et surtout accrocheur. La récompense est venue au 9 puis au 10… On pourrait même dire le cadeau, avec à chaque fois un putting aléatoire de la part du Transalpin.

Mais celui-ci a montré de belles ressources : en gagnant le 13, il reprenait l’avantage d’un trou, et parvenait à le maintenir jusqu’au 18, sans faire d’erreur, et malgré quelques coups de boutoir du Français.

« Je suis forcément déçu, réagit le joueur de Saint-Donat. Sur le retour, j’avais ma meilleure frappe de balle depuis le début du tournoi, c’est un peu dommage. Mais je suis très satisfait de mon tournoi. Ces derniers temps, je n’avais pas trop de résultats, du coup, j’étais tout le temps dans le négatif. Depuis le deuxième tour de la Mouchy, j’essaie de toujours voir le positif, et ça me met vraiment en confiance quand j’arrive sur un coup. »

Le résumé des demies

Nathan Trey retrouvait ainsi en début d’après-midi le même Cristoni en demi-finale. Et le Biarrot a donné le ton, en passant 1 up dès le 1 avec un birdie. Rebelote au 4 pour passer 2 up, puis dix de der au 6, pour reconquérir cet avantage après la perte du 5.

Mais l’Italien n’est pas resté sans réaction : birdies au 7, au 8 et au 12, pour revenir all square malgré la perte du 10. Et puis ses problèmes au putting ont refait leur apparition au 13 et au 14 : deux trois-putts consécutifs, pour autant de trous perdus. Trey, lui, attrapait opportunément le drapeau sur son chip du 15, pour rester 2 up avec trois trous à jouer.

Le tournant de la partie, comme qualifié par Nathan Trey lui-même, est intervenu au 16 : les deux hommes se sont retrouvés en position de birdie dans un rayon de 2,50 m du trou. Trey : à côté. Cristoni : dedans. Dès lors, l’Italien, en assurant des pars sans trembler au 17 et au 18, capitalisait sur la mise en jeu ratée du Basque au départ du par 3, puis sur un petit putt loupé au 18, pour se qualifier.

Lundi, en finale sur 36 trous, il retrouvera l’Allemand Philipp Katich, tombeur du Norvégien Baard Skogen, 2 up.

« C’est forcément la déception qui domine dans ces moments-là, souffle Nathan Trey. Mais bon, c’est comme ça, c’est le jeu. Je suis quand même content de mon tournoi, alors qu’en démarrant, je n’étais pas en confiance, et je n’avais pas envie de le jouer. Maintenant, il va falloir vite passer à autre chose. » Le Biarrot, comme Tom Vaillant, disputera en effet, la semaine prochaine, la Coupe Gounouilhou à Terre Blanche.

Le Trophée Pierre Massie : une finale Beauvy - Couvra

Il n’y aura donc, malheureusement, pas de Français en finale de la Carlhian. Mais il y en aura deux, lundi, toujours sur 36 trous, en finale du Trophée Pierre Massie, qui regroupait les meilleurs U16 hors du cut. Dimanche matin, Paul Beauvy (Pléneuf Val André), Balthazar Duclos (Saint-Cloud) et Martin Couvra (Docle Frégate), ainsi que l’Allemand Tiger Christensen, ont gagné leur billet pour les demies, en battant respectivement Toméo Tissot (Aix Marseille), l’Italien Alessio Battista, Théo Boulet (Chantilly) et Arthur Genest (Touraine). Puis, l’après-midi, Paul Beauvy et Martin Couvra ont décroché leur billet pour la finale.


Par William LECOQ
21 avril 2019