Accueil / Actus / Amateur / Jeunes / Trophée Michel Carlhian : les Français en reconquête

Trophée Michel Carlhian : les Français en reconquête

Après deux victoires consécutives en 2015 et 2016, les U18 tricolores étaient rentrés bredouilles de leur déplacement à Granville, l’an dernier. Ils entendent renouer avec la victoire sur le parcours de Saint-Germain.

France -Italie à Saint-Germain
29 mars
2 avr.
INTERNATIONAUX DE FRANCE U18 GARÇONS TROPHÉE MICHEL CARLHIAN
LIEU : Saint Germain, France
CATÉGORIE : U18
DÉPARTS TOUR 1 / TEE TIMES ROUND 1 CARLHIAN TROPHY 88,6 kB

Privée de ses meilleurs éléments, la semaine dernière à Terre Blanche, l’équipe de France Boys s’était inclinée (11 à 9) face à l’Irlande.

Presque au complet, aujourd’hui à Saint-Germain, à la veille du premier tour de qualification des Internationaux de France U18 garçons, la sélection tricolore a battu, pour la troisième fois d’affilée, son homologue italienne, médaillée de bronze au championnat d’Europe par équipes l’an dernier : «Il ne manquait que Dimitri (Mary, toujours diminué par une blessure au pied), précise Mathieu Santerre. Ce fut un bon test et cette victoire (3,5 à 2,5), arrachée in extremis grâce au match nul de Charles Larcelet, est encourageante.»

Mené (3 down) au départ du 16, le jeune Troyen savait qu’en revenant "square" face à l’Italien Manfredi, il permettrait à son équipe de l’emporter.

Le Transalpin lui a offert le 16 en perdant sa balle sur la mise en jeu. Sur le par 3 suivant, le joueur du golf de la Forêt d’Orient a déposé son tee-shot à six mètres du drapeau tandis que la balle de son adversaire a atterri dans un bunker. Il a concédé le trou (1 up).

Et, au 18, Charles Larcelet, en trois à 2,5m du trou, a rentré le putt pour le par et une égalisation au finish.

Avant ce demi-point décisif pour la victoire, Lucas Abrial, Marin D’Harcourt et Tom Guéant avaient apporté trois points à l’équipe de France.

L’emploi du temps chargé de Tom Guéant

Tom Guéant aux Internationaux U18
Après son baccalauréat, Tom Guéant envisage d'aller poursuivre ses études aux Etats-Unis.

Elève de Terminale S à Grenoble (avec un an d’avance), Tom Guéant (361e au WAGR) avait dû renoncer à la tournée en Afrique du Sud à cause d’un bac blanc et à la rencontre France - Irlande en raison d’un oral du baccalauréat : «J’ai un emploi du temps chargé avec trente-six heures par semaine, précise-t-il. Ce n’est pas toujours facile de trouver des créneaux pour m’entraîner, et plus encore quand il neige comme ce fut le cas ces derniers temps.»

L’Isérois était donc satisfait de pouvoir disputer le France - Italie avant de jouer ses deuxièmes Internationaux de France U18 : «J’ai repris la compétition à l’occasion du Grand Prix de l’Isère où j’ai fini troisième (220, + 1). J’ai produit un golf correct et régulier. J’ai manqué un peu de précision sur mon wedging au cours du premier et du troisième tour. Au deuxième, j’ai bien putté ce qui m’a donné l’occasion de scorer sous le par (70, - 3). Mon objectif pour cette Carlhian est de jouer mon jeu et d’aller le plus loin possible, d’être à 100% sur chacun de mes matches.»

Le retour en forme de Marin D’Harcourt

Diminué par une série de blessures au dos et à l’épaule au cours de l’hiver, Marin D’Harcourt revient petit à petit à son meilleur niveau : «Je me suis classé troisième au Grand Prix de Dinard (136) alors que je ressentais encore une petite gêne au niveau du dos, explique-t-il. Au France - Irlande, ça allait mieux. J’ai perdu en foursome avec Claude (Churchward) puis j’ai gagné un simple. Le lendemain, en match play stroke play, j’ai échoué à un coup (72, + 1). Mais, physiquement, tout s’est bien déroulé et j’ai constaté que mon jeu s’améliorait. Je manque encore un peu de puissance à cause d’un virus grippal qui m’a fait perdre un peu de poids.» 

Marin D'Harcourt aux Internationaux de France U18
Marin D'Harcourt revient petit à petit à son meilleur niveau après une série de blessures.

L’an dernier, pour sa première participation aux Internationaux de France U18, le joueur de Saint-Cloud avait raté le cut. Versé dans le tableau de la Consolante, il avait atteint les demi-finales.

Cette année, Marin D’Harcourt espère intégrer le grand tableau et passer quelques tours : «Je ne me suis fixé aucun objectif si ce n’est ceux de pratiquer un jeu performant et de me faire plaisir.»

Maxime Legros en manque de jeu et de confiance

Maxime Legros n’a pas été épargné par les pépins de santé au cours des dernières semaines, le dernier en date, une tendinite au poignet après des douleurs récurrentes au dos.

Maxime Legros aux Internationaux U18
Maxime Legros partira un peu dans l'inconnu à Saint-Germain car il souffre d'une tendinite au poignet.

Finaliste de la Consolante en 2017, le Dinardais part un peu dans l’inconnu : «Je manque de jeu et de confiance, reconnaît-il. Je n’ai donc pas trop d’attente sur ce tournoi. Je verrai bien comment ça se passe car ce n’est pas encore la grande forme.»

Victime d’une fracture d’un orteil à la veille de son départ pour les Internationaux du Portugal, Dimitri Mary avait achevé la compétition sur un pied. Engagé aux Internationaux d’Espagne, quinze jours plus tard, le Lyonnais a dû renoncer, cette fois, pour ne pas aggraver sa blessure.

Au repos forcé depuis près de trois semaines, il ne peut effectuer que des putts sur un tapis d’entraînement : «Je trouve le temps long, déclare-t-il. Je dois passer une radio, demain matin. En fonction des résultats et de l’avis du médecin, j’établirai un nouveau programme en espérant pouvoir m’aligner au départ de la coupe Frayssineau-Mouchy.»

Comme chaque année, la délégation française représentera quasiment la moitié du champ de joueurs de ces Internationaux de France U18. Elle devra toutefois compter avec le tenant du titre, le Belge Adrien Dumont de Chassard (165e mondial), ainsi que l’Italien Andrea Romano, finaliste, et de nombreux autres étrangers de qualité.


Par Gérard RANCUREL
28 mars 2018