African Amateur Championship : les Français confrontés à un gros parcours

Hôte du BMW South African, remporté par l’Anglais Chris Paisley (267, - 21), le mois dernier, le parcours du Glendower Golf Club accueille l’African Amateur Stroke Play Championship qui débute demain.

L'équipe de France à l'African Amateur Championship
13-16
février
AFRICAN AMATEUR STROKE PLAY
LIEU : Glendower Golf Club, Afrique du Sud
CATÉGORIE : Toutes catégories

Quatrième et dernier tournoi de la campagne sud-africaine 2017, l’African Amateur Stroke Play Championship, organisé sur le magnifique parcours de Leopard Creek, n’avait pas particulièrement réussi aux Français sans doute un peu émoussés. Le meilleur d’entre eux (Antoine Auboin) s’était classé à la quinzième place, Dimitri Mary et Pierre Pineau, à la vingt-sixième et les autres au-delà de la trentième.

Avancée d’une quinzaine de jours, cette compétition sera la seconde disputée par la délégation tricolore avant de rentrer en Europe et préparer les Internationaux d’Espagne.

Les onze Français engagés, parmi lesquels les Réunionnais Alexandre Lasalarie et Christian Verrougstraete, vont être confrontés à un parcours exigeant, celui sur lequel s’est déroulé, du 11 au 14 janvier, le BMW South African : «Il est difficile car les fairways sont très étroits et les greens, petits, précise Clément Charmasson. J’ai donc travaillé mon driving et mon petit jeu.»

Ces difficultés n’ont pas échappé à Frédéric Lacroix, neuvième et premier Français du South African Championship, la semaine dernière sur le parcours du Pecanwood Golf & Country Club, au cours de ses reconnaissances : «Il y a pas mal d’obstacles d’eau dont certains sont en jeu, ajoute le Racingman. Les bords de fairway sont assez hauts et pénalisants. Ça va être plus sélectif sur les mises en jeu. Autour des greens, ce sera chaud aussi. Mais, ils sont réceptifs et plutôt bons. Ils sont plus rapides que ceux de Pecanwood. Un bon coup sera toujours récompensé et un mauvais, sanctionné. C’est "fair". Les reconnaissances se sont bien passées. Il faudra cependant se montrer plus vigilant que la semaine dernière.»

Edgar Catherine a été séduit par ce golf situé dans la banlieue est de Johannesbourg : «J’aime bien le tracé, confie le n°1 français. Il est franc avec de gros roughs autour des greens. La largeur des fairways excède à peine les vingt mètres. C’est bien de se confronter à ce genre de parcours du Tour européen. C’est très formateur.»

"Je n'ai jamais vu de ma vie des roughs aussi drus et situés aussi près des fairways, insiste Victor VeyretLes greens sont de plus en plus rapides et ils vont être très bons durant la compétition. Ce parcours est vraiment top et très sélectif. J'ai hâte de commencer et de voir ce que je vaux sur un parcours du Tour."

Ce tournoi donnera lieu à une coupe des Nations jouée sur cinquante-quatre trous. L’équipe de France sera composée d’Edgar Catherine, Clément Charmasson, Frédéric Lacroix et Victor Veyret.

A l’issue des trois premiers tours, seuls les soixante-cinq meilleurs (et les ex æquo) se qualifieront pour le dernier.

Victime d’une intoxication alimentaire, Pierre Pineau avait dû renoncer au dernier tour du South African Championship : «J’ai perdu du poids et laissé pas mal de forces, déclare le Parisien. J’ai effectué neuf trous dimanche matin après avoir passé quarante-huit heures au lit. Je me suis entraîné avec les autres, hier après-midi, après une sieste de deux heures pour récupérer de la reconnaissance du matin.» Un peu plus requinqué, aujourd'hui, le Racingman a pu reconnaître les dix-huit trous.

Guillaume Chevalier (du 1) et Charles Larcelet (du 10) seront les premiers Français à démarrer, demain, dès 7h40.

Les heures de départ des Français

Du 1 : Guillaume Chevalier 7h40, Thomas Boulanger 7h50, Victor Veyret 8 heures, Pierre Pineau 8h10, Frédéric Lacroix 8h20, Clément Charmasson 8h30, Edgar Catherine 8h40.

Du 10 : Charles Larcelet 7h40, Christian Verrougstraete 8h50, Romain Lanteri 9 heures, Alexandre Lasalarie 9h10.


Par Gérard RANCUREL
12 février 2018