Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Arnold Palmer Cup : Le triomphe des Internationaux

Arnold Palmer Cup : Le triomphe des Internationaux

L’équipe internationale a conservé le trophée, en s’imposant très largement, 40,5 à 19,5, face aux Américains. Au-delà de la victoire, Adrien Pendaries et Pauline Roussin-Bouchard, les deux Français sélectionnés, ressortent de cette semaine dans le jardin d’Arnold Palmer la tête pleine de souvenirs.

Les Internationaux s'imposent pour la 11e fois en 24 éditions. APC
21-23
décembre
ARNOLD PALMER CUP
LIEU : Bay Hill Club & Lodge, États-Unis
CATÉGORIE : Universitaires

Le résumé

Avec un score de 26,5 à 9,5 avant la dernière journée de mercredi, une nouvelle victoire de l’équipe internationale, après celle de 2019, paraissait inéluctable. Elle l’a d’autant plus été que sur les 24 matches en simple concluant cette édition 2020 de l’Arnold Palmer Cup, 14 sont tombés dans leur escarcelle, contre 10 aux Américains. Score final : 40,5 à 19,5, pour ce qui est la plus large victoire d’une équipe depuis l’ouverture de la compétition aux dames il y a deux ans.

La performance est d’autant plus remarquable pour une escouade constituée de joueurs et joueuses originaires de tous les continents. En l’espace de moins d’une semaine, ces 24 étudiants d’universités américaines sont passés de faire connaissance à faire équipe. « On a mieux joué au golf, c’est la raison n°1 de notre victoire, mais surtout on était très soudés », confie Adrien Pendaries.

Les Français

Le joueur de Saint-Nom-La-Bretèche a contribué à cette belle conclusion, en s’imposant dans son match face à Pierceson Coody, 4&2. Après un bogey sur le premier trou, l’étudiant de Duke a rentré quatre birdies sans la moindre faute sur les 14 trous suivants, avant de sceller le sort du match sur un eagle au 16. Mais plus que ce match ou les trois autres disputés depuis lundi, il va surtout retenir « des moments forts, comme les discours de nos coaches. Je suis vraiment très fier d’avoir fait partie de cette équipe. »

La tonalité est bien sûr la même du côté de Pauline Roussin-Bouchard. La joueuse varoise s’est inclinée dans son simple face à Megan Schofill, non sans avoir emmené jusqu’au 18 un match dans lequel elle était 4 down après 12 trous. L’essentiel est naturellement ailleurs : « On a passé une semaine juste incroyable, témoigne-t-elle, à tous les niveaux, sur le parcours et en dehors, sur le plan social. Partager ce genre de moments avec des gens du monde entier, avec qui on a tissé des liens grâce à tout ça en plus de notre jeu, ça nous a vraiment permis de l’emporter. On a été une équipe soudée, avec beaucoup de rire, de joie de vivre… enfin bref, le kiff ! »

La stat

12-11-1Douze victoires américaines, onze victoires internationales et un match nul : tel est le palmarès de l’Arnold Palmer Cup depuis sa création en 1997. Autrement dit, avec cette deuxième victoire consécutive, les Internationaux réduisent l’écart, et pourraient le combler dès juin 2021, lors de la prochaine édition.

Le post social

Les images de joie de l'équipe internationale, victorieuse pour le retour de l'Arnold Palmer Cup dans son berceau de Bay Hill :


Par William LECOQ
24 décembre 2020