Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Championnat d’Europe individuel : Pendaries et Veyret terminent fort

Championnat d’Europe individuel : Pendaries et Veyret terminent fort

Avec des cartes de 67 et 65 (la meilleure du jour), le Francilien et le Picard se sont classés aux dixième et treizième places de la compétition. Guillaume Fanonnel (71) est resté à la vingt-et-unième.

Victor Veyret et Adrien Pendaries au championnat d'Europe individuel
Auteurs d'un 65 et d'un 67, Victor Veyret et Adrien Pendaries ont fait le plein de confiance avant le championnat d'Europe par équipes. FFGOLF
26-29
juin
CHAMPIONNAT D'EUROPE INDIVIDUEL MESSIEURS
LIEU : Diamond CC, Autriche
CATÉGORIE : Toutes catégories

Septième ex æquo (284) l’an dernier en Hollande, Adrien Pendaries a été, une nouvelle fois, le meilleur joueur français du championnat d’Europe individuel en finissant dans le top 10 avec un total de 282, à neuf coups du vainqueur, l’Allemand Matthias Schmid, nouveau détenteur du record (63) du parcours autrichien.

Déjà venu en 2016 à l’occasion du championnat d’Europe par équipes Boys, le joueur de St Nom avait conservé quelques souvenirs du parcours du Diamond Country Club mais, encore lui fallait-il se réadapter à l’herbe européenne après une saison universitaire aux Etats-Unis. 

A l’exception du troisième tour (74), l’étudiant de Duke a signé trois cartes sous le par dont la dernière à - 5 puisque son dernier putt de trois mètres pour le birdie n’est pas rentré : «Pour mon premier tournoi en Europe, j’ai bien joué, apprécie-t-il. Ce n’est jamais facile de changer de continent et d’herbe. Mais, je me suis réhabitué assez rapidement et j’ai pris les bonnes décisions. Aussi, ce top 10 me donne entière satisfaction ainsi que mon 67 d’aujourd’hui.»

La partie d’Adrien Pendaries avait pourtant débuté par un bogey au 2 après une mise en jeu dans un bunker. Mais, il a tout de suite réagi avec un super coup de wedge à un mètre du drapeau au 3 suivi d’un coup de pitch depuis le rough à 1,5m au 4 pour deux birdies (- 1) : «Ils m’ont permis de vite me relancer», reconnaît-il. Un troisième birdie au 7 a porté son score à - 2 avant un bogey au 9 consécutif à un drive dans l’eau.

Passé en 35 (- 1), le Francilien a accompli un magnifique retour jalonné de quatre birdies en cinq trous, du 12 au 16. Au 12, il a "boîté" une sortie de bunker. Puis, il a déposé un coup de wedge à trois mètres du trou au 13 et rentré le putt.

Il a touché le green du par 5 du 15 en deux avec un coup de fer 4 et pris deux putts. Et, sur le par 5 suivant, son chip s’est immobilisé à trois mètres et il a glissé le putt pour descendre à - 5 : «Ma saison estivale commence à peine et c’est sympa que ce soit par un top 10», déclare-t-il.

Sept birdies d’affilée pour Victor Veyret

Pour la première fois de sa longue et brillante carrière, Victor Veyret a aligné sept birdies d’affilée (du 2 au 8) pour un aller en 29 : «Après les trois premiers, je n’ai pas trop compris ce qu’il m’arrivait, avoue le Picard. Tout se passait comme dans un rêve. Il me suffisait d’un bon coup pour inscrire un nouveau birdie sur ma carte. Tout tournait dans le bon sens et les putts tombaient. Pourtant, je ne tapais pas mieux la balle que la veille.»

Au 4, le grand VV a rentré un putt de quatre mètres, puis un de huit mètres au 6, de quinze mètres au 7 et un chip au 8. 

Victor Veyret au championnat d'Europe individuel
Le poing tendu, Victor Veyret vient d'enquiller un putt de plus pour le birdie.

L’ancien n°1 français semblait parti pour améliorer le record du parcours établi, hier, par l’Allemand Matthias Schmid avec un 63. Malheureusement pour le Cantilien, la somptueuse série s’est interrompue brutalement au 11 par un triple après une mise en jeu dans l’eau et une succession de chips.

Ce retour sur terre n’a nullement déstabilisé Victor Veyret qui a enchaîné trois pars avant de conclure par trois birdies : «Ce 65 me fait vraiment plaisir d’autant qu’il intervient après un 68, ajoute-t-il. C’est un super week-end et heureusement que le cut se situait après trois tours. Ça fait du bien à la tête aussi car ça confirme que le travail effectué l’entraînement est bon. Et ça va redonner le moral au capitaine (Laurent Gautier) avant les Europe.»

Après une galère en début de saison, ce championnat d’Europe peut provoquer un véritable déclic chez le Picard et lui donner la confiance après laquelle il courait depuis un long moment. Ayant progressé de plus de quarante places, hier, il en a gagné trente-six de plus, aujourd’hui, pour se hisser à la treizième (283).

Guillaume Fanonnel au championnat d'Europe individuel
En difficulté sur la profondeur de ses coups, Guillaume Fanonnel n'a pu totaliser que trois birdies.

Guillaume Fanonnel a vécu un dernier tour compliqué même s’il l’a terminé sous le par (71) avec trois birdies et deux bogeys : «J’ai plutôt bien tapé la balle mais, je n’ai pas réussi à trouver les bonnes profondeurs, explique-t-il. Du coup, je me suis retrouvé loin des drapeaux. J’ai joué les par 5 d’une manière plus agressive, aujourd’hui, pour aller chercher quelques birdies (2). Je suis malgré tout content de moi. C’était une excellente expérience.»

Nullement fatigué lors du quatrième tour de son tournoi de reprise après les épreuves du bac, Quentin Debove ne doit son 74 qu’à un cruel manque de réussite au putting : «Pourtant, je n’étais pas très éloigné des drapeaux mais, je n’ai pas mis un putt, regrette-t-il. J’ai putté pour le birdie au 6 et au 8 à un mètre, à quatre mètres au 12 et à deux au 16. Pas un n’a plongé au fond.»

Avec un total de 289, il a perdu douze places (33e). Clément Charmasson et David Ravetto (76) ont partagé la cinquantième place (293).

Place maintenant aux championnats d’Europe par équipes messieurs et boys.

Les résultats des Français

10. Adrien Pendaries 67 (282, - 6), 13. Victor Veyret 65 (283), 21. Guillaume Fanonnel 71 (286), 33. Quentin Debove 74 (289), 50. Clément Charmasson 76 et David Ravetto 76 (293).


Par Gérard RANCUREL
29 juin 2019