Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Championnat d'Europe par équipes dames : la France stoppée par l’Allemagne

Championnat d'Europe par équipes dames : la France stoppée par l’Allemagne

Battue par les Allemandes en quart de finale, l’équipe de France voit son rêve de victoire s’éteindre. Il reste néanmoins une 5e place à aller chercher et ça commence demain par l’Espagne.

Malgré la déception, l'équipe de France garde le sourire et reste en course pour une 5e place finale. DR / ffgolf
09-12
septembre
CHAMPIONNAT D'EUROPE PAR ÉQUIPES DAMES
LIEU : Upsala GC, Suède
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

La France espérait plus, elle espérait au moins une médaille mais malheureusement cette aventure vers le métal précieux a été annihilée par l’Allemagne, trop forte aujourd’hui.

Dans les autres matchs, la Suisse, gagnante de la qualification, a surclassé l’Island 3 à 0. Les tenantes du titre suédoises franchissent aussi cette étape en s’imposant 2 à 1 face à l’Italie. Elles sont donc toujours en course pour le triplé. Enfin dans le dernier duel c’est le Danemark qui s’est débarrassé de l’Espagne 2 à 1.

La France éteinte d’entrée

Avec ce format réduit, le premier match du jour disputé en foursome allait être déterminant. Malheureusement la paire Dumez/Laisné a été asphyxiée dès le début du duel face à la paire Kreuzer/Forsterling. Menée 3 down après trois trous, les Françaises sont bousculées et sur le reste de la partie elle ne parviendront pas à refaire leur retard. Score final 3&2 pour l’Allemagne qui décroche ainsi ce premier point si important : « On s’est trimbalée ce mauvais début de partie et puis on a pas réussi à reprendre le dessus. On y a cru jusqu’au bout mais on a pas été capable de retourner la situation, c’est frustrant, a réagi Gala Dumez »

Petit saut au putting green avant de revenir plus fortes vendredi face à l'Espagne.

Dans le premier simple le combat a été plus accroché. Opposée à Paula Schulz-Hanssen (16e mondiale), Lucie Malchirand a livré une belle bataille en ne cochant aucun bogey sur sa carte mais son putting s’est montré plus timide. À l’inverse, son adversaire a elle rentré plus de putts, des kilomètres même, pour ne laisser que très peu d’espoir à Lucie. Square au 15, le match tourne en faveur de l’Allemande au 18 lorsque Lucie manque le putt pour aller en playoff : « Je joue -2 en faisant deux birdies et mon adversaire fait 7 birdies et aux bons moments. J’ai donné mon maximum, j’ai beaucoup mieux joué qu’hier mais ça n’a pas suffit. »

Enfin dans l’ultime simple, celui qui opposait Pauline Roussin-Bouchard à Aline Krauter, l’entame du duel semblait mal embarquée. Récente gagnante du British Women Amateur, L’Allemande met la pression d’entrée en passant 2up après trois. De quoi réveiller la Varoise qui, à partir du 4, étouffe sa concurrente. La Française remporte le 4, le 6, le 7, le 8 et déroule sur le 11 et le 13 pour finalement s’imposer avec autorité 3&2. Dans le même temps Lucie est encore sur le parcours et la France revient à hauteur grâce à ce point gagné par Pauline. La fin de l’histoire, on la connaît : « Tout était bien pour moi à partir du 4. Ça s’est joué à peu avec Lucie qui fait un super match mais qui perd de justesse sur le 18. C’est dommage mais c’est le sport. Quand on perd on apprend. Il reste tout de même la 5e place à aller chercher et comme aujourd’hui on y va à fond, a déclaré Pauline après sa rencontre. »

L’Allemagne s’impose donc face à la France sur le score de 2 à 1. Les Tricolores peuvent espérer une 5e place comme meilleur classement final. Pour ça il faudra d’abord triompher face à l’Espagne demain. Un adversaire que les Bleues voulaient rencontrer comme l’explique Amandine Vincent, la capitaine : « Forcément on est déçue de perdre surtout après une bonne deuxième place à la qualif’. Ça a tourné dans le mauvais sens sur le foursome et sur le match de Lucie pourtant je ne la voyais pas perdre car ce qu’elle a fait aujourd’hui c’était vraiment propre. Les Allemandes ont été plus fortes, bravo à elles. Demain c’est l’Espagne et il n’y a plus d’histoires de classement, c’est juste de la fierté et l’envie de repartir de la Suède sur une note positive avec deux victoires sur nos deux prochaines rencontres. »

Les mots du staff : Patricia Meunier-Lebouc

« C’est la dure loi du sport. On est tombé sur un os, on était à deux points de la première place de la qualif’ et donc de prendre l’Islande en quart ce qui n’aurait pas été la même chose mais avec des si… L’Allemagne ce n’est pas n’importe qui et aujourd’hui elles étaient meilleures. »

« Ce n’est pas passé loin. Franchement félicitations à Lucie parce que le premier jour elle a eu un peu de mal et aujourd’hui elle s’est bien reprise en ayant une réaction de championne. Les autres filles ont aussi tout donné. Faut digérer, passer à autre chose et repartir à bloc demain. »

La décla

Plus tu donnes, plus tu es déçu. On a bien préparé ce tournoi, on a longtemps espéré qu’il se joue malgré cette crise sanitaire et tomber si tôt c’est pas évident. On est très déçues.

Patricia Meunier-Lebouc, responsable de la filière.


Par Romain MURAILLE
10 septembre 2020