Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Championnat d'Europe par équipes dames : la bonne réaction des Françaises

Championnat d'Europe par équipes dames : la bonne réaction des Françaises

Déçue hier après leur défaite en quart face à l’Allemagne, l’équipe de France s’est bien reprise aujourd’hui en s’imposant contre l’Espagne. Les Bleues sont toujours en course pour une 5e place finale.

Plus qu'une victoire demain, face à l'Italie, pour repartir de ce Championnat sur une note positive. DR / ffgolf
09-12
septembre
CHAMPIONNAT D'EUROPE PAR ÉQUIPES DAMES
LIEU : Upsala GC, Suède
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

Certes les médailles ne sont plus en jeu mais l’équipe de France se devait aujourd’hui de réagir. Face une grande nation européenne, l’Espagne, la France semble avoir oublié l’amère déception de la veille puisqu’elle s’est imposée 2 à 1 pour poursuivre son chemin vers un nouvel objectif : la 5e place finale.

Dans les autres rencontres la Suède n’a pas fait dans le détails face à la Suisse en s’imposant 3 à 0. Les tenantes du titre retrouveront en finale l’Allemagne qui l’a emporté au détriment du Danemark. Enfin l’Italie a battu l’Islande 3 à 0. Les joueuses transalpines joueront leur dernier match contre les Bleues pour la 5e place.

Le double comme tremplin

Toujours sous cette formule réduite, les scores d’hier ont montré l’importance de l’unique double lors des rencontres en match play. Hier la paire française n’avait pas su l’emporter, elle avait même été étouffée par le duo allemand, trop fort d’entrée. Alors aujourd’hui changement d’association avec Gala Dumez et Lucie Malchirand alignées face à la paire espagnole.

Un changement payant puisque les Tricolores ont maîtrisé avec aisance ce combat. Face à Marta Garcia Llorca et Teresa Toscano Borrero, le duo made in France l’a emporté 3&1 et a quelque peu libéré les filles pour les simples qui ont suivi.

Du 50% en simple

Il restait donc Agathe Laisné et Pauline Roussin-Bouchard pour les simples du jour et c’est au final la numéro 3 mondiale qui a apporté le point de la victoire aux Bleues. En effet Agathe Laisné dans le premier simple, opposée à Carolina Lopez-Chacarra, n’a pas trouvé les solutions pour l’emporter. L’Espagnole, très à l’aise en match play, s’est imposée sur le score serré mais suffisant de 2&1.

Le résultat final allait donc reposer sur les épaules de Pauline Roussin-Bouchard. Aucun problème pour la Varoise, très en forme sur ce championnat depuis sa première place en individuel lors de la qualification. Opposée à sa roomate aux USA (South Carolina), Ana Peleaz Trivino, la joueuse tricolore a géré dans un duel qui pouvait être piégeux : « Je me suis conditionnée pour me dire que je jouais contre une Espagnole et pas contre ma meilleure amie. Au final j’ai fait un bon match un peu comme hier en laissant peu d’air à mon adversaire. Je remporte le 2, 3 et je perds un point sur le 11. Je gagne ensuite le 12 et elle gagne le 13 et puis sur le 15 je repasse devant. Très peu d’erreurs dans mon match avec un total de six birdies et surtout un bon putting. Une bonne chose de faite et demain c’est L’Italie qui est une belle équipe mais elles ont de quoi avoir peur de leur côté aussi. »

Un sans faute pour Pauline Roussin-Bouchard qui gagne là son deuxième match en autant de confrontation. Elle jouera à nouveau en simple demain. La composition sera la même, en même temps, pourquoi changer une équipe qui gagne.

Les mots du staff : Patricia Meunier-Lebouc

« Super bonne réaction aujourd’hui, on a fait notre petite mise au point, on a calé des choses hier soir. Il fallait accepter de ne pas avoir atteint notre objectif initial mais il y avait une bonne dynamique ce matin et ça a bien marché. »

« Je suis fière d’elles aujourd’hui, elles n’ont rien lâché. Les filles avaient la bonne attitude ce vendredi donc c’est bien d’avoir réagis de cette manière. Il faut savoir que c’est difficile de se battre pour une cinquième place alors qu’on espérait mieux mais elles ont fait le taff et c’est ce qu’on leur demande. »

Le post social 


Par Romain MURAILLE
11 septembre 2020