Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Championnat d’Europe par équipes messieurs : la France s’arrête en quarts

Championnat d’Europe par équipes messieurs : la France s’arrête en quarts

L’équipe de France s’est inclinée, ce jeudi, dans un quart de finale extrêmement serré contre la Suisse. Écartée de la course au titre, elle tentera néanmoins d’aller chercher la 5e place, à commencer par un match contre l’Autriche, vendredi.

Julien Sale, dans le dernier simple, a dû s'incliner de deux trous.
09-12
septembre
CHAMPIONNAT D'EUROPE PAR ÉQUIPES MESSIEURS
LIEU : Hilversumsche, Pays-Bas
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

« Une crème renversée. » Les premiers mots d’analyse du sélectionneur français, Benoît Teilleria, synthétisent assez bien l’amère défaite subie par son équipe, ce jeudi, en quart de finale du Championnat d’Europe face à la Suisse. Dans une formule réduite comprenant seulement un foursome et deux simples, les Tricolores se sont inclinés sur un score en trompe-l’œil de 3 à 0. Trompe-l’œil car dans les trois matches, les Bleus ont été proches de l'emporter.

Dans le foursome de tête, Tom Guéant et Adrien Pendaries ont connu une mise en route pas idéale. Mais ils ont opéré un joli retour, débouchant sur le par 4 du 17 en étant 1 up, et en prenant le green en régulation. Nicola Gerhardsen et Robert Foley, côté suisse, mal embarqués dans un bunker, sont malgré tout parvenus à faire le par, tandis que les Français concédaient un trois-putts. Au final, la paire helvète s’imposait au 19e trou.

Scénario rageant aussi pour David Ravetto, dans le premier simple. Son avantage de quatre trous au départ du 8 a été peu à peu grignoté par Ronan Kleu, celui-ci rentrant même un chip pour le par au 16, alors qu’il était 1 up, empêchant le Racingman de recoller. Kleu l’emportait ensuite 2 up.

Dans le dernier simple, Julien Sale a livré, lui aussi, une bataille très serrée contre Mauro Gilardi. Mais comme les scénaristes de ce Championnat d’Europe avaient décidément résolu d’être cruels avec l’équipe de France, le Réunionnais s’est également incliné de deux trous.

L’œil du coach

« On est tous un peu déçus forcément, livre Benoît Teilleria. Tous les matches étaient très serrés. Mais on savait aussi que c’était une formule où tout peut aller très vite. C’est comme ça. Les greens étaient assez collants, et depuis le début du tournoi, les joueurs ont un peu de mal à trouver la bonne vitesse. Pendant les matches, je me suis dit à plusieurs moments que ça pouvait tourner en notre faveur… Mais ça ne tournait pas. »

La suite

L’équipe de France a, quoi qu’il arrive, encore deux jours de jeu devant elle. Dans l’objectif qui sera désormais le sien d’aller chercher la 5e place, elle affrontera ce vendredi l’Autriche. « Les joueurs ne sont pas démobilisés, rassure Benoît Teilleria. Dans l’après-midi, après le match contre la Suisse, tous sont allés s’entraîner et faire du putting. »

Le staff de l’équipe a décidé de faire tourner l’effectif pour cette deuxième rencontre de la phase de match play : David Ravetto et Julien Sale seront alignés en foursome, suivis dans cet ordre d’Adrien Pendaries et de Tom Guéant dans les simples.


Par William LECOQ
10 septembre 2020