Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Championnat de France par équipes dames : le Racing démarre fort

Championnat de France par équipes dames : le Racing démarre fort

Le RCF La Boulie occupe la tête du classement après la première journée de qualification, avec un total de -5. L’équipe ciel-et-blanche possède 11 coups d’avance sur Toulouse, deuxième, et 17 sur Saint-Cloud, troisième.

13-17
octobre
CHAMPIONNAT DE FRANCE PAR ÉQUIPES DAMES 1ÈRE DIVISION - TROPHÉE GOLFERS' CLUB
LIEU : GOLF DE SAINT-GERMAIN, France
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

Une nouvelle fois, il a fallu attendre l’automne pour voir se dérouler une nouvelle édition du Trophée Golfers’ Club. Cinq mois de plus à trépigner avant de voir enfin les meilleures équipes dames de France ferrailler pour le titre national. Cinq mois de patience au bout desquels la météo idéale de cette première journée, baignant un tracé de Saint-Germain en parfaite condition, faisait presque office de récompense.

Niveau jeu de golf, la qualité n’a pas fait défaut non plus. Et même si l’attente a été longue, la hiérarchie sportive de ce mercredi soir n’a pas pris beaucoup de rides en un an : les têtes d’affiche de la précédente édition occupent la tête du leaderboard avec, ceci-dit, le vice-champion devant le champion.

L’équipe : le RCF La Boulie

Trois cartes sur six sous le par, dont la meilleure du jour à égalité, deux autres à +1, et seule équipe à afficher un score total négatif… La journée du RCF La Boulie s’est déroulée de manière nominale. À -5, le club aux 16 titres en Golfers’ occupe provisoirement la tête du classement, avec 11 coups d’avance sur la concurrence.

Inès Archer a été la première à sonner la charge, dans la matinée, avec trois birdies sur ses trois premiers trous. Après un milieu de partie solide, puis un malencontreux double bogey sur le 14, celle qui dispute sa première Golfers’ a remis le bleu de chauffe sur la fin de partie, avec des birdies au 15, au 16 et enfin au 18. Sur ce dernier, elle a même fait le spectacle bien malgré elle, patientant quelques instants avant de voir sa balle tomber.

« J’ai très bien putté, j’ai rentré au moins trois putts à plus de sept mètres, éclaire-t-elle. J’ai justement privilégié le travail sur mon putting et mon chipping lors de la reco, parce que mon grand jeu est en place, et qu’ici les greens sont très grands. C’est très important d’avoir le dosage et la ligne. »

Sept birdies au total... Inès Archer n'a pas manqué son entrée en matière.

Ces compétences étaient visiblement bien partagées ce mercredi au sein de l’équipe du RCF : en fin d’après-midi, Alexandra Vilatte-Farret a signé un bon 70 (-2), et Vairana Heck un non moins solide 71 (-1). Toutes les deux n’ont commis qu’un seul bogey dans leur journée. Evangeline Prévot et Yixuan Chen, toutes les deux en 73 (+1), complètent le score total de La Boulie (le 74 de Nawel Ben Letaïef n’a pas été retenu).

Les poursuivantes

La bonne dynamique matinale a également été profitable du côté des championnes en titre toulousaines. Après huit pars sur les huit premiers trous, Louise Reau a rentré son premier birdie au 9. Revenue au-dessus du par après des bogeys au 11 et au 12, elle est repassée dessous d’un seul coup, en l’occurrence un chip rentré sur le par 5 du 15 pour eagle, et a signé au final un 71 (-1).

Yvie Chaucheprat a signé le meilleur score du jour pour le Golf Club de Toulouse. (Photo Alexis Orloff / ffgolf)

Partie un peu plus tôt dans la fraîcheur matinale, Yvie Chaucheprat a livré une partie patiente, marquée par deux bogeys et autant de birdies sur ses 14 premiers trous. Une patience transformée subitement en coup d’accélérateur sur les quatre derniers trous, avec des birdies au 15, au 17 et au 18.

« Le mot d’ordre de la journée, et même de la semaine, c’était l’acceptation et la patience, confirme Yvie Chaucheprat. J’ai mis un peu de temps à me mettre dans la partie, en plus il ne faisait pas très chaud. Mais j’ai très bien fini avec trois birdies. »

Le Golf Club de Toulouse affiche un total de +6 à l’issue de ce premier acte, avec des cartes de 74 (+2) pour Clémence Cadéac et de 76 (+4) pour Ariane Provot et Marie-Elodie Prats-Rigual (Céline Manche a signé un 79, non retenu).

Les Rouge-et-noires comptent ainsi six coups d’avance sur Saint-Cloud à la troisième place. Là encore, le ton a été donné dans la matinée par Alix François-Poncet, qui a signé un bon 70 (-2) marqué par cinq birdies. La jeune garde clodoaldienne était d’ailleurs à l’œuvre, mercredi matin à Saint-Germain, avec un 75 (+3) rendu par Quiterie Guignard, et un 77 (+5) signé Clotilde de Lembeye.

Les joueuses plus expérimentées ont pris le relais dans l’après-midi, Morgane Bazin de Jessey (76, +4) et Yada Alliot (74, +2) portant le total de Saint-Cloud à +12.

L'équipe de Saint-Nom a pu compter sur le -2 de Lou Rousselot. (Photo Alexis Orloff / ffgolf)

Le quatuor de tête est complété, deux coups plus loin, par Saint-Nom-la-Bretèche. Les leaders de l’équipe finaliste en 2019 ont fait le boulot dans la matinée, Lou Rousselot (70, -2) et Charlotte Liautier (71, -1), bouclant toutes les deux leur journée sous le par. Lauren Thompstone a apporté son concours l’après-midi, avec un bon 72 (par). Le score total de Saint-Nom a été complété par Diane Duchefdelaville (80, +8) et Morgane Lachapelle (81, +9).

Le reste du top 8

À mi-chemin de la phase de stroke play, la lutte se met déjà en place pour prendre l’une des huit premières places qualificatives pour les quarts de finale. À domicile cette semaine, les joueuses de Saint-Germain ont posté un score total de +18 ce mercredi, ce qui les place à quatre coups de Saint-Nom. Les cartes germanoises retenues affichent des scores entre +1 et +6.

Les deux clubs lyonnais sont dans le sillage l’un de l’autre. Le Golf Club de Lyon est en 6e position, à +24, notamment grâce au 68 (-4) d’Ariane Klotz, qui partage ainsi la meilleure performance individuelle de la journée. Du côté de Lyon Salvagny, où Julie Sebire a signé un 71 (-1), le score total est à +28, pour une 7e place.

La dernière place qualificative provisoire est occupée par Fontainebleau, à +33. Le Paris Country Club affiche le même total, mais se retrouve classé 9e au jeu du départage. Comme pour les sept équipes qui le suivent au classement, l’objectif du club champion de 2016 à 2018 sera de remonter, jeudi, pour s’inviter dans la course au titre et s’assurer un maintien d’office en première division.

Le chiffre

11Le nombre de cartes sous le par dans cette première journée. Si la météo reste de la partie jeudi, l’ordre de grandeur devrait rester le même.

Le post social


Par William LECOQ, à Saint-Germain-en-Laye
13 octobre 2021