Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Coupe Frayssineau Mouchy : Claude Churchward en patron

Coupe Frayssineau Mouchy : Claude Churchward en patron

Déjà en tête au terme de la qualification, Claude Churchward a conservé son avance sans se faire reprendre et s’impose à Fontainebleau. Il remporte sa plus belle victoire, la Coupe Mouchy 2019, terminant dans le par total.

Claude Churchward
Claude Churchward remporte avec certitude la plus belle victoire de sa jeune carrière. ALEXIS ORLOFF / FFGOLF
12-14
avril
FRAYSSINEAU MOUCHY
LIEU : Fontainebleau, France
CATÉGORIE : Toutes catégories

>>> l'album photo d'Alexis Orloff

Le résumé

À peine le dernier putt rentré ce dimanche que Claude Churchward (Golf d’Albret) se précipitait pour aller suivre la victoire de Tiger Woods au Masters. L’écran dans le clubhouse du golf de Fontainebleau retient l’attention des joueurs, tous rassemblé autour d’une même passion et d’un même homme. Comme si la volonté de s’inspirer d’un grand champion dépassait le dénouement final de la Coupe Mouchy.

Et pourtant il y a aussi eu du spectacle sur le tracé sublime du golf de Fontainebleau. Un spectacle animé de bout en bout par Claude Churchward qui pouvait déjà se vanter d’avoir remporté la Coupe Frayssineau samedi soir.

Ce dimanche, après 36 trous, il garde sa place tout en haut du leaderboard et s’impose donc dans le par total devant Alexis Leray (Chantilly) à +4 et Lucas Abrial (Bussy) à +5.

Claude Churchward sans trembler

CRÉDIT / ALEXIS ORLOFF FFGOLF

Serein et en pleine maîtrise, le départ ce matin dans le froid glacial de Fontainebleau ne dérange pas l’homme de tête. Il signe même deux birdies sur les trous 3 et 5 avant de concéder un bogey et de finir l’aller en -1. Le retour est plus compliqué, sûrement la fatigue expliquait-il, il coche deux bogeys de plus sur sa carte et se retrouve donc à -3 total avant la coupure du midi.

Le repas avalé au cours d’une pause succincte, il repart sur le parcours à nouveau pour 18 trous. Il n’a concédé qu’un seul coup sur son tour du matin et son jeu est en place. Même un tout petit putt manqué pour le birdie sur le trou numéro 2 ne le déstabilise pas.

« Au départ du dernier tour je me sentais bien, depuis le début de la semaine je tapais des bons coups et je me suis fixé comme objectif de ne pas concéder trop de bogeys pour garder mon avance. Sur le trou 2 je rate un tout petit putt après un super shot mais dès le départ du 3 j’avais oublié. Je me suis persuadé que ce genre de raté ne devait pas me sortir de la partie. »

Vite oublié, ce loupé du trou numéro 2 passe inaperçu dès la sortie du green suivant où il ressort avec un birdie. Claude Churchward gère, sans risque et avec assurance, il déroule un très bon jeu de fer et prend des risques mesurés. Son retour est plus délicat mais derrière lui ses poursuivants craquent. Malgré un passage compliqué 12, 13 et 14 avec trois bogeys de suite, son avance ne s’efface pas. Il signe une dernière carte de 74 (+3) et s’offre le trophée tant espéré.

« Je suis très content, ça me fait vraiment plaisir parce que l’an passé j’étais en dernière partie mais je n’avais pas très bien joué et là c’est un peu comme une revanche. C’est juste que du bonheur ! »

Alexis Leray récompensé

À quatre coups du gagnant, Alexis Leray du golf de Chantilly termine deuxième. Son superbe 69 (-2) du matin lui permet de gagner des places précieuses au classement et de récompenser un

CRÉDIT / ALEXIS ORLOFF FFGOLF

travail d’acharné durant l’hiver. Il rend sur son dernier tour une carte de 73 (+2), insuffisante pour aller chercher la victoire mais suffisante pour le rendre heureux.

« Cette semaine confirme tout l’entraînement que j’ai fais cet hiver avec mon coach à Chantilly, je m’entraîne comme un dingue et ça paye donc je suis content. Et puis c’est toujours un régal de venir jouer ici, c’est un peu comme notre Masters à nous les amateurs, c’est un petit jardin et on prend beaucoup de plaisir. »

Lucas Abrial sur un bon rythme

CRÉDIT / ALEXIS ORLOFF FFGOLF

La constance, maitre mot pour Lucas qui cette semaine s’offre une belle troisième place terminant à +5 total. Ses deux dernières cartes du jour (70 et 72) sont très solides. Même si certains putts ne sont pas tombés, son objectif premier était d’abord de passer le cut. Objectif plus qu’atteint avec ce podium pour le joueur de Bussy. Déjà vainqueur des Internationaux de France de foursome avec son ami Aurélien Douce il y a peu, ce nouveau résultat lui donne de l'espoir pour la suite.

« J’ai réussi à faire les bons coups au bon moment et à grappiller des places ce matin malgré le froid et la longue journée qui nous attendait. Je suis content de moi, je suis sur une bonne dynamique juste avant la Gounouilhou, c’est de bon augure. »

Le chiffre

4C’est le nombre de cartes sous le par lors du dernier tour de l’après-midi parmi les 44 joueurs engagés. Preuve que le dessin de Fontainebleau se défend bien.


Par Romain MURAILLE
15 avril 2019