Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Coupe Murat : Quentin Debove seul en tête

Coupe Murat : Quentin Debove seul en tête

Le joueur du Paris International a signé un bon 69 (-2), à l’occasion du deuxième tour des Internationaux de France messieurs ce samedi. Avec un total de -3, il abordera les 36 trous de la dernière journée de dimanche avec un coup d’avance sur ses plus proches poursuivants. Jeong Weon Ko, deuxième à -2, et Alexis Leray, quatrième à -1, auront également leurs chances, tout comme Aurélien Simeurt et Charles Larcelet, dixièmes à +1.

Quentin Debove a engrangé sept birdies dans cette deuxième journée. Alexis Orloff / ffgolf
24-26
mai
INTERNATIONAUX DE FRANCE MESSIEURS COUPE MURAT
LIEU : GOLF DE CHANTILLY, France
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

Il y a eu du spectacle, ce samedi, lors de la deuxième journée des Internationaux de France messieurs. Rien que le leader, Quentin Debove, a infligé pas moins de sept birdies au parcours de Vineuil de Chantilly, là où aucun joueur n’en avait fait plus de quatre la veille. Mais le plus important, au-delà peut-être du fait de voir un Tricolore seul en tête après 36 des 72 trous que compte la Coupe Murat, est d’avoir l’assurance que, côté spectacle, le meilleur est sans aucun doute à venir pour dimanche.

Jeong Weon Ko ne pointe qu'à un coup de la tête.

Pas moins de 22 joueurs sont ramassés en seulement six coups, écart loin d’être rédhibitoire avec deux tours au menu dominical. Quentin Debove est donc seul en tête, logique lorsque l’on sait que le joueur du Paris International GC est le seul joueur du champ à avoir rendu deux cartes sous le par. Ce samedi, il a signé un 69 (-2) qui le porte à un total de -3.

Ses deux plus proches poursuivants sont un coup derrière, et l’un d’entre eux se nomme Jeong Weon Ko, qui cohabite avec l’Espagnol Jorge Maicas Redondo. Le joueur de Bussy-Guermantes a signé la même carte que Debove (69, -2), mais elle se distingue cette fois non par l’abondance de birdies mais par l’absence de bogeys, seule performance du genre jusqu’à maintenant cette semaine.

« Je n’ai pas forcément bien tapé la balle, mais j’ai réussi à la poser sur les bonnes zones, commente le récent champion de France par équipes. J’ai été très bon sur les putts pour le par, et ça m’a donné confiance. »

Un coup plus loin, à -1 total, en quatrième position, on retrouve Alexis Leray, qui a également signé un bon 69 (-2). A +2 après 7 trous, le local de Chantilly a bien redressé la barre, avec quatre birdies par la suite (8, 9, 14 et 18). « J’ai pris deux fois trois putts, qui me font prendre mes deux bogeys, mais j’ai eu un jeu solide, explique-t-il. J’ai loupé du bon côté contrairement à hier (vendredi), donc j’étais toujours en position de faire par. »

Calés en dixième position à +1 total, Charles Larcelet (Forêt d’Orient), auteur d’un 72 (+1) et Aurélien Simeurt (Aix Marseille), avec un 70 (-1), auront 36 trous devant eux pour combler les quatre coups (autrement dit pas grand-chose) qui les séparent de la tête.

Le joueur : Quentin Debove

Certes, la moisson de birdies du Parisien a été facilitée par le fait de prendre les greens des trois par 5 du tracé de Vineuil en deux. Mais elle vaut quand même un beau coup de chapeau, lorsque l’on sait qu’elle comprend tout autant de volatiles issus de par 3 (le 3, le 14 et le 16). « J’ai plutôt très bien putté, admet-il. Et j’ai mis quelques très bons coup de fers en plus. Pour la dernière journée, je vais essayer de rester dans le même état d’esprit que si elle ne comptait que 18 trous. »

Les autres Français

Onze autres Tricolores sont parvenus à gagner leur ticket pour la dernière journée, en passant un cut fixé à +6. Avec un total de +3, Clément Charmasson (La Ramée), Dimitri Mary (Golf Club de Lyon) et Marin d’Harcourt (Saint-Cloud) devront cravacher lors de ce dernier acte pour remonter sur la tête depuis leur 19e place. Un autre Lyonnais, Guillaume Fannonel, suit à la 24e position à +4, devant Antoine Auboin (Biarritz) et Claude Churchward (Albret), 29e à +5. Enfin, au 33e rang à +6, Théo Boulet (Chantilly), Maxence Mugnier (Saint-Cloud), Clément Poletti (Ozoir), Aymeric Laussot

Alexis Leray aura à coeur de briller sur "son" parcours de Chantilly.

(Saint-Nom La Bretèche) et Nicolas Muller (Nîmes Campagne) ont attrapé le dernier wagon.

La décla

Pour un joueur de Chantilly, c’est une sensation assez spéciale, on est a la maison. On a à cœur de faire les choses bien. […] Je vais vivre un super moment de golf, que je joue bien ou mal . Avec mon cadet Maxime Leclerc, on va essayer de profiter du moment, car c’est pas tous les jours qu’on vit des moments comme ceux-là.

Alexis Leray, qui représentera la meilleure chance cantilienne lors de cette dernière journée de la Murat.

Le Tournoi des nations

Les lois du départage sont ce qu’elles sont : malgré un total identique de -2, l’équipe de France 2, comprenant Quentin Debove, Charles Larcelet et Nathan Trey (Biarritz, +1), doit se contenter de la deuxième place, derrière Angleterre 1. Pareil pour France 1, avec en son sein Jeong Weon Ko, Clément Charmasson et Victor Veyret (Chantilly, +2 ce samedi). Dans le par total, la triplette termine à égalité avec les Néerlandais, mais les suit à la quatrième place.


Par William LECOQ
25 mai 2019