Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Coupe d’Europe des Nations : un troisième titre pour les Françaises

Coupe d’Europe des Nations : un troisième titre pour les Françaises

Victorieuse en 2012 et 2014, l’équipe de France féminine a remporté le tournoi au terme d’un magnifique dernier tour ponctué par deux cartes de 71. La Danoise Sofie Kibsgaard Nielsen a soufflé la première place individuelle à Candice Mahé. Les Français ont terminé à la cinquième place.

Les Françaises vainqueurs de la coupe d'Europe des Nations
18-21
avril
EUROPEAN NATIONS CUP
LIEU : Real Club Sotogrande, Espagne
CATÉGORIE : Toutes catégories

A trois trous du terme de cette douzième édition de la coupe d’Europe des Nations, l’équipe de France semblait s’acheminer vers un deuxième doublé, comme en 2012 avec Céline Boutier (1ere), Perrine Delacour (4e) et Alexandra Bonetti (14e).

Le titre par équipes ne pouvait plus lui échapper après les deux 71 d’Elisabeth Codet et de Pauline Roussin-Bouchard. Candice Mahé, elle, occupait toujours la tête du classement individuel.

Mais, en réussissant trois birdies sur les quatre derniers trous dont ceux du 17 et du 18 en rentrant des putts de neuf et sept mètres, la Danoise Sofie Kibsgaard Nielsen a privé la sélection tricolore d’un triomphe sur le parcours du Real Club de Golf Sotogrande.

«C’est dommage pour Candice mais, la Danoise a rentré deux longs putts pour finir, déclare Stéphanie Arricau, déjà coach de l’équipe victorieuse en 2014. Les filles ont tenu le cap et respecté les consignes. C’était à nos adversaires de venir nous chercher et elles n’y sont pas arrivées. Chapeau les filles. Elles ont vraiment bien progressé et forment un super groupe. Cette cohésion les a bien aidées au cours de cette belle semaine. Je me suis régalée. Vais-je devoir attendre 2022 pour la passe de trois ?» 

Les Françaises vainqueurs de la coupe d'Europe des Nations
C'est fait. Les Françaises peuvent savourer leur victoire devant le leaderboard de Sotogrande.

Passées les congratulations et les embrassades, Elisabeth Codet, Candice Mahé et Pauline Roussin-Bouchard ont couru rejoindre les garçons sur le parcours pour les encourager.

Elisabeth Codet met l’équipe sur les bons rails

Partie la première, Elisabeth Codet n’a pas ressenti de pression particulière en se présentant sur le tee de départ : «Non, j’étais sereine», assure-t-elle. Et son début l’a démontré avec des birdies sur les deux par 5 (2 et 6). Mais, la Rouennaise a concédé trois bogeys en quatre trous à cause de deux «trois putts» (9 et 11) : «J’étais plus stressée car le parcours est plus dur dès le début du retour».

Elle a serré le jeu et a été récompensée par deux nouveaux birdies (14 et 15) qui lui ont permis de redescendre sous le par (71) : «Mon grand jeu a été bon et mon putting, aussi à part les deux «trois putts». J’ai exécuté de très bonnes sorties de bunker. Mon wedging s’est un peu amélioré. Stéphanie m’a énormément aidée. Elle m’a suivie pendant neuf trous.»

Arrivée une heure plus tard au recording, Pauline Roussin-Bouchard a signé une seconde carte de 71. Ainsi l’équipe de France a établi le meilleur score (142) sur un tour de la compétition et remporté la coupe d’Europe des Nations avec quatorze coups d’avance sur le Danemark et dix-sept sur l’Allemagne et l’Espagne.

«C’est énorme, lance la Varoise. Nous avons formé une super équipe avec "Zaza", Candice et Stéphanie. Stéphanie nous a beaucoup apporté pendant tout le tournoi ce qui a permis d’apprendre plein de choses et de gagner beaucoup de points. Tout au long du dernier tour, nous sommes restées assez calmes ce qui est une clé essentielle sur ce parcours. Aujourd’hui, j’ai vraiment bien putté.»

Candice Mahé devancée de deux coups en individuel

Candice Mahé deuxième de la coupe d'Europe des Nations
Candice Mahé a reçu le trophée récompensant la deuxième du classement individuel.

Dernière à s’élancer sur les fairways du Real Club de Golf Sotogrande, Candice Mahé a glissé un putt de neuf mètres de l’extérieur du green du 2 pour un premier birdie. Elle a évité un bogey au 3 grâce à un solide putt de deux mètres mais, elle en a pris trois au 4.

La Dinardaise a enchaîné par un autre bogey au 5 après avoir égaré sa mise en jeu l’ayant obligée à un recentrage.

Sur le par 5 du 6, elle a planté un coup de wedge à 1,5m du drapeau et a remis son compteur à zéro grâce à ce birdie.

Passée en 36, la n°11 française a entamé son retour par un bogey mais, a réagi toute de suite par deux birdies avec des putt de cinq et deux mètres (- 1).

Malheureusement, une balle dans l’eau au départ du 13 lui a coûté un double (+ 1). Il a pourtant conservé la tête jusqu’au 15 avant qu’une mise en jeu lâchée à droite au 16 ne donne l’avantage à la Danoise : «Ça reste une super semaine, confie-t-elle. L’ambiance a été top. Je profite de l’occasion pour remercier chaleureusement Stéphanie pour son travail et son implication. Elle nous a encouragées de début à la fin. C’était génial. Un grand merci également aux sponsors et à la Fédération française de m’avoir permis de disputer ce tournoi.»

Les garçons à la cinquième place

Quatorzièmes l’an dernier, les Français ont progressé de neuf places dans cette difficile compétition disputée sur un golf très exigeant. Et, aujourd’hui, malgré leur meilleur score (216) de la semaine, ils sont restés à la cinquième place, à huit coups du podium qu’ils visaient et à trente-cinq des Anglais, intouchables et auteurs du doublé grâce à Todd Clements (283, - 5), le n°18 mondial. 

La sélection tricolore dispose de trois semaines pour bien se préparer et hausser son niveau de jeu dans la perspective du France - Angleterre des 12 et 13 mai à Vidauban : «Ce sera un super match pour nous, reconnaît Renaud Gris. Nous tenterons de rééditer la performance de 2010 à Chantilly.» 

Frédéric Lacroix et Victor Veyret à Sotogrande
Après son 68, Frédéric Lacroix est allé supporter Victor Veyret encore sur le parcours.

Le responsable de l’équipe de France messieurs a dressé le bilan de cette douzième édition de la Coupe d’Europe des Nations : «Avec une équipe plus expérimentée, nous avons obtenu un résultat correct même si les joueurs ont donné trop de coups au parcours lors des quatre tours, affirme-t-il. La déception est venue de nos leaders qui n’ont pas évolué à leur meilleur niveau. Fred (Lacroix) s’est bien rattrapé, aujourd’hui, avec un 68 digne de son niveau. Il a eu du mal à s’adapter à l’herbe et aux conditions ventées. Il lui manque des arguments pour faire face à ces conditions de jeu particulières de Sotogrande. Edgar (Catherine) n’était pas dedans, cette semaine. Il a raté trop de coups notamment sur ses attaques de green et au wedging. Sa seule bonne journée, il la doit à un putting exceptionnel (22 putts). Clément (Charmasson) s’est montré régulier sur l’ensemble de la compétition. Une frappe plus neutre lui a fait défaut pour ne pas être pénalisé au niveau du score. La satisfaction est venue de Victor (Veyret) notamment sur les deux derniers jours. Il n’a pas bien démarré mais, il est monté en puissance. Son 72 dans des conditions très difficiles démontre qu’il progresse. Il doit se faire confiance.

Les garçons ont vécu une très bonne expérience. Ils n’ont pas atteint l’objectif que nous nous étions fixé, à savoir monter sur le podium. Mais, ce tournoi est de nature à développer chez eux un meilleur sens stratégique, à améliorer leur petit jeu et leur putting. Il les confronte également aux réalités du très haut niveau.

«Malgré un grand nombre d’erreurs stratégiques, cette cinquième place est honorable avec, de plus, deux joueurs découvrant la compétition, ajoute Christophe Pottier. C’était un bon tournoi de mise en train avant le France - Angleterre.»

Rendez-vous le 12 mai à Vidauban.

Les résultats des Français

Filles : 2. Candice Mahé 74 (297), 3. Pauline Roussin-Bouchard 71 (298), 12. Elisabeth Codet 71 (311).

Garçons : 12. Frédéric Lacroix 68 et Victor Veyret 73 (296), 22. Clément Charmasson 75 (299), 37. Edgar Catherine 75 (304).


Par Gérard RANCUREL
21 avril 2018