Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Internationaux d’Espagne dames : Quatorze Françaises en Andalousie

Internationaux d’Espagne dames : Quatorze Françaises en Andalousie

Les Dames ont rendez-vous sur le parcours de Zaudin, près de Séville, pour en découdre en même temps que les messieurs lors de ces Internationaux d’Espagne 2019. Côté français, elles seront quatorze à tenter de poursuivre la bonne dynamique enclenchée il y a un mois au Portugal.

Pauline Roussin-Bouchard aborde ce tournoi dans une série de deux victoires. DR
27 févr.
3 mars
INTERNATIONAUX D’ESPAGNE DAMES COPA SM LA REINA
LIEU : El Zaudin, Espagne
CATÉGORIE : Toutes catégories

Les Françaises

Les messieurs se disputant la Coupe du Roi, les dames vont en faire logiquement tout autant, à partir de ce mercredi, avec la Coupe de la Reine. Le parcours de Zaudin, en banlieue de Séville, accueille les Internationaux d’Espagne féminins, où les couleurs françaises seront défendues par 14 joueuses.

Quatre représentantes du Pôle France Girls sont sur la ligne de départ : Candice Mahé (Dinard), Mathilde Claisse (RCF La Boulie), Adéla Cernousek et Alizée Vidal (Saint-Cloud). En compagnie de Lilas Pinthier (Paris Country Club), Loïs Lau (Fontainebleau), Lucie Malchirand (Marseille La Salette) et Mathilde Delavallade (Royan), qui participent également au tournoi, elles ont pris part à un stage de préparation à Sotogrande en fin de semaine dernière (lire plus loin).  

Yvie Chaucheprat (Golf Club de Toulouse), Gala Dumez (Bordeaux Lac), Charlotte Liautier (Saint-Nom La Bretèche), Pauline Roussin-Bouchard (Valescure), Elsa Ettori-Douard (Paris Country Club) et Eléonore Hubert (Golf Club de Lyon) sont les six autres Tricolores à prendre le départ ce mercredi.

Les joueuses à suivre : Pauline Roussin-Bouchard et Lucie Malchirand

Lucie Malchirand reste sur deux deuxièmes places derrière Pauline Roussin-Bouchard.

Difficile de ne pas mettre l’accent sur Pauline Roussin-Bouchard à l’entame de ce tournoi, lorsque l’on sait que la Varoise sort d’une victoire aux Internationaux du Portugal et d’un coup double au Grand Prix Paca. Mais à ce tarif, difficile aussi de ne pas y associer Lucie Malchirand, qui fut sa dauphine dans les deux cas. Les deux ont engrangé un nombre de points différent au mérite lors de ces deux tournois, mais au niveau de la confiance accumulée, on ne voit pas quel écart sensible il pourrait y avoir.

« J’aborde ce tournoi avec la même approche et la même optique que le début de l’année », recentre Pauline Roussin-Bouchard, qui insiste sur les bienfaits, selon elle, de la semaine de stage effectuée début janvier à La Reserva de Sotogrande, en compagnie notamment de Patricia Meunier-Lebouc et de son coach technique Alain Alberti.

La préparation

Il était justement question de stage tricolore à La Reserva de Sotogrande de jeudi à dimanche derniers, mais cette fois pour le groupe de Girls mentionné plus haut. Encadrées par l’entraîneur du Pôle France Girls Mickaël Mahéo, les joueuses ont profité de la présence de Gwladys Nocera, qui viendra désormais régulièrement à leur rencontre dans des cadres similaires. Les joueuses ont également bénéficié, entre autres, d’ateliers de putting mis en place par Edouard Brechignac.

Ce stage présentait en outre l’originalité de regrouper quelques entraîneurs hors structure des joueuses, afin d’assurer à ces dernières une plus grande cohérence dans leur appréhension de l’exigence du haut niveau.

L’œil du staff

Mickaël Mahéo a fait lui aussi le trajet jusqu’à Séville lundi matin, afin de suivre le tournoi auprès des Françaises. « L’objectif, dans un premier temps, c’est de bien faire le job, en commençant par la reco, explique-t-il. Elles jouent toutes très bien, donc avec une stratégie bien en place, ça peut bien se passer sur la qualification. La lecture des greens sera fondamentale, car il faudra forcément mettre plus de putts que les autres. »

Le parcours

Il sera justement beaucoup question des greens et de leurs pourtours sur le parcours de Zaudin, qui offre par ailleurs des mises en jeu assez larges. La réflexion dans ce secteur de jeu sera d’autant plus importante en fonction des différentes positions de drapeau. Le vent pourrait également être de la partie. Rien à voir toutefois avec l’édition 2018, où seule l’invasion de sauterelles semblait avoir été épargnée aux joueuses.

Le tournoi individuel

Comme pour les messieurs, ces Internationaux d’Espagne dames se disputeront en deux temps. Tout d’abord une phase en stroke play de 36 trous sur les deux premières journées, puis un tableau de match play à élimination directe regroupant les 32 meilleures, jusqu’à la finale de dimanche.

Le tournoi des nations

Parallèlement, les deux tours de stroke play décideront également du vainqueur du tournoi des nations. Trois équipes françaises y participent : Malchirand – Pinthier - Cernousek, Lau – Vidal - Delavallade et Roussin-Bouchard – Claisse – Chaucheprat. Chaque jour, les deux meilleurs scores seront retenus pour constituer le score de l’équipe.


Par William LECOQ
26 février 2019