Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Jones Cup Invitational : un 2e tour pluvieux

Jones Cup Invitational : un 2e tour pluvieux

Samedi lors du 2e tour du Jones Cup Invitational, la météo capricieuse s’est mêlée à la fête rendant la gestion du parcours encore plus difficile pour nos Bleus. Julien Sale a signé une carte de 78 (+6) et Guillaume Fanonnel 82 (+10).

Sans son finish manqué, Julien Sale aurait pu rendre l'une des meilleures cartes du jour. Crédit / DR
04-07
février
JONES CUP INVITATIONAL
LIEU : Ocean Forest Golf club, États-Unis
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

Un parcours technique, un champ de joueur relevé et une météo capricieuse, c’est en quelques mots le résumé du 2e tour sur le tracé d’Ocean Forest à Sea Island. Déjà en difficulté vendredi, les Français ont dû redoubler de concentration samedi pour ne pas s’écrouler.

Parti du 1, Julien Sale a démarré sa journée de manière idéale, c’est à dire avec trois birdies consécutifs. Vient ensuite un petit passage dans le dur avant qu’il ne se reprenne sur l’entame du retour. Au 16, il a coché un autre birdie pour revenir dans le par. À cet instant de la partie, le Réunionnais réalisait une très belle performance compte tenu du vent et de la pluie qui s’abattait sur le dessin. Mais les trois derniers trous du parcours en ont voulu autrement. Le membre d’Arkansas State a conclu sa journée par un enchaînement double, bogey, triple pour finir sur un total de +6 (78) qui le maintient à la 67e place à +12 : « La météo a été délicate. Des averses on et off avec du vent fort sur les trous les plus exposés. Cela a rendu le parcours encore plus exigeant qu’il ne l’est déjà. Concernant mon jeu j’ai très bien commencé la partie puis après j’ai fait quelques erreurs. Dans l’ensemble j’ai tapé pleins de bon coup mais mes mauvais choix à la fin du parcours me coûtent chers. »

L’autre Français engagé, Guillaume Fanonnel, a lui aussi souffert samedi. Sur sa carte, pas le moindre birdie et malheureusement beaucoup trop de gros chiffres. Dans le dur tout au long de la journée et gêné par les rafales et la pluie, le joueur d’ULM a coché deux bogeys, un double et deux triples pour finalement rendre une carte de 82 (+10) qui le fait reculer à la 71e place au général.

Il reste encore un tour aux Tricolores, ce dimanche, pour gagner quelques places et finir par un note positive sur le parcours d’Ocean Forest. Un parcours qui malmène les joueurs et pas que les Bleus puisque le leader de vendredi, Alex Fitzpatrick, qui semblait en pleine forme, a lui aussi subi en signant une carte de 77 (+5) contre son 64 (-8) du premier tour. Il reste néanmoins leader à -3 mais a été rejoint par l’Américain Spencer Ralston.

Le chiffre

4Comme le nombre de cartes négatives sur la journée du samedi. Quatre cartes seulement sur les 84 joueurs dans le champ. Preuve en est que scorer sur ce 2e Tour relevait quasiment de l’exploit.

Le post social 


Par Romain MURAILLE
7 février 2021