Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / South African Stroke Play Championship : Charles Larcelet plonge au classement

South African Stroke Play Championship : Charles Larcelet plonge au classement

Dans un vent tourbillonnant, le jeune Troyen a été perturbé dans ses choix de club. De plus, un putting moins efficace ne lui a pas permis d’éviter un 77 qui lui a coûté trente-neuf places (49e à 216).

Charles Larcelet au South African Stroke Play Championship
Perturbé par un vent tourbillonnant, Charles Larcelet a manqué de précision sur son jeu de fers. Lucas Hélin / FFGolf
26 févr.
1 mars
SOUTH AFRICAN STROKE PLAY CHAMPIONSHIP
LIEU : De Zalze Golf Club, Afrique du Sud
CATÉGORIE : Toutes catégories

Dixième au terme des trente-six premiers trous, à quatre coups seulement des deuxièmes, Charles Larcelet a perdu toute chance de figurer sur le podium et même dans le top 10 de ce South African Stoke Play Championship après son troisième tour : «Pourtant, j’ai mieux tapé la balle qu’au cours des deux premiers, assure-t-il. Les contacts de balle étaient bons mais, le vent tourbillonnant m’a beaucoup gêné dans le choix des clubs. J’étais souvent court ou long sur mes attaques de green. J’ai pris beaucoup moins de greens que précédemment. C’est dommage. De plus, mon putting n’a pas été performant.»

Les joueur du golf de la Forêt d’Orient a concédé deux bogeys d’entrée (3 et 5). Son seul birdie de la partie, au 6, aurait pu le relancer mais, il a enchaîné sur un bogey au 7.

Entre le 8 et le 14, il a aligné les pars : «Sans me créer d’occasions franches de birdie, précise-t-il. J’étais loin des drapeaux à cause du manque de précision de mon jeu de fers.»

Toujours à + 2 après quatorze trous, le Troyen espérait limiter la casse en conservant ce score jusqu’à la fin. Malheureusement, il a conclu par trois bogeys sur ses quatre derniers trous avec deux "trois putts" au 17 et au 18 : «C’est rageant parce que c’est sur quoi je travaille depuis quelque temps déjà, à savoir ne pas jouer au-delà de + 2 ou + 3 dans une journée moyenne comme aujourd’hui, explique-t-il. A + 2 après quatorze trous, je pensais revenir sur les derniers trous et c’est le contraire qui s’est produit. Ça prouve qu’il y a encore du travail à accomplir.»

Demain, Charles Larcelet démarrera à 8 heures avec l’ambition de clore sa campagne sud-africaine sur une bonne note avec un nouveau score sous le par : «Oui, retrouver de l’efficacité au putting en me montrant plus rigoureux sur la lecture des pentes, ajoute-t-il. Mettre de l’enthousiasme dans tout ce que je fais et prendre du plaisir sur le parcours. Je vais me donner à fond pour ma dernière journée en Afrique du Sud.»

Il rentrera demain soir pour un court week-end de repos avant de participer au stage des groupes France à Sotogrande.


Par Gérard RANCUREL
28 février 2019