Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / South African Stroke Play Championship : Charles Larcelet sous le par

South African Stroke Play Championship : Charles Larcelet sous le par

Le jeune Troyen a signé une carte de 71 (- 1) à l’issue du premier tour de la compétition disputée sur le parcours du De Zalze Golf Estate. La partie de Guillaume Bernier (80) a été plus compliquée, surtout sur la fin.

Charles Larcelet au South African Stroke Play Championship
Charles Larcelet a bien débuté le South African Stroke Play Championship en signant une carte de 71 (- 1). Alexis Orloff / FFGolf
26 févr.
1 mars
SOUTH AFRICAN STROKE PLAY CHAMPIONSHIP
LIEU : De Zalze Golf Club, Afrique du Sud
CATÉGORIE : Toutes catégories

Malgré un vent soutenu tout au long de l’après-midi, Charles Larcelet a accompli un premier tour solide : «J’ai pu m’appuyer sur un bon petit jeu, précise-t-il. Mon putting a été performant surtout sur le retour. Le seul bémol vient de la gestion des par 3 (+ 2). Je peux mieux faire sur ces trous car mon jeu est présent. Il faudra aussi conserver la même attitude demain.»

Le joueur du golf de la Forêt d’Orient a bien démarré en "boîtant" un chip sur son premier trou (- 1). Il a poursuivi par une série de cinq pars en se créant des occasions de birdie : «Mais, les putts sont passés tout près», regrette-t-il.

L’élève de Nicolas Subrin a connu un petit passage à vide sur la fin de l’aller en concédant deux bogeys (7 et 9). Sur le par 4 du 7, sa mise en jeu a atterri dans un bunker de fairway et, contre le vent, il n’a pas pu éviter ce premier bogey. 

Au 8, un par 5 de 480m, il a touché le green en deux mais, a pris trois putts à vingt mètres en ratant le deuxième pour le birdie à moins de deux mètres.

Passé en 37 (+ 1) après son deuxième bogey au 9, Charles Larcelet a réagi dès le 10 en rentrant une belle "ficelle" d’une dizaine de mètres. Revenu dans le par, il n’y est pas resté longtemps car, sur le par 3 du 12, son tee-shot a fini dans un bunker. Il a putté deux fois après sa sortie du sable (+ 1).

Sur le petit par 4 du 13, il n’a pas tenté le diable en jouant le green entouré d’eau. Un coup de wedge à deux mètres lui a offert une bonne opportunité de birdie qu’il a convertie. Puis, sur le par 5 du 14, il a exécuté un excellent chip d’une trentaine de mètres à 2,5m du drapeau et glissé le putt (- 1).

Il aurait pu ajouter un birdie sur sa carte au 15 mais, son putt de trois mètres a frôlé le trou. Mais, au 16, il en a enquillé un de 2,5m pour le par et conserver son - 1 : «Je n’ai totalisé qu’un seul birdie sur les par 5 mais, ils ne sont pas si simples avec le vent, ajoute-t-il. Les par 3 constituent, selon moi, la principale difficulté de ce parcours. A moi de mieux les gérer.»

Parti très tôt ce matin, Guillaume Bernier a joué une bonne partie de son parcours sous la pluie. A + 3 après quinze trous, il a mal terminé par un bogey et deux doubles pour un 80 le situant à six coups du cut provisoire : «La fin de partie a été frustrante, confie-t-il. Aucun pu n’est tombé. Je ferai lieux demain.» 

Les résultats des Français

19. Charles Larcelet 71, 139. Guillaume Bernier 80.


Par Gérard RANCUREL
26 février 2019