Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / South Beach : Antoine Auboin termine quatorzième

South Beach : Antoine Auboin termine quatorzième

Remonté à la sixième place après son eagle du 12, le Biarrot en a perdu huit à cause d’un triple au 15. Alexandre Fuchs (75) a rétrogradé à la 28e place qu'il partage avec Julien Sale (73). Tom Vaillant a signé sa meilleure carte (72) de la semaine.

Antoine Auboin au South Beach
Après avoir raté le cut en 2017 et 2018, Antoine Auboin s'est classé quatorzième (288) de cette neuvième édition du South Beach. Alexis Orloff / FFGOLF
19-22
décembre
SOUTH BEACH INTERNATIONAL AMATEUR
LIEU : Miami Beach Golf Club, Normandy Shores Golf Club (Floride), Etats-Unis
CATÉGORIE : Toutes catégories

Pour échapper aux orages annoncés pour le milieu de cet après-midi dominical, les organisateurs du South Beach International Amateur avaient pris la sage décision de lancer des parties de quatre joueurs, du 1 et du 10, dès 7h30.

Cette neuvième édition de la compétition a ainsi pu aller à son terme dans des conditions plus clémentes que les jours précédents comme en atteste le nombre de scores sous le par (11).

Malheureusement, ce dernier tour n’a pas vraiment souri aux Français. Pourtant, le troisième avec les cartes de 71 d’Antoine Auboin et de 70 d’Alexandre Fuchs, respectivement huitième et dix-septième, avait auguré d’un possible top 5 pour le Biarrot et d’un top 10 pour l’Azuréen.

Antoine Auboin au South Beach
Malgré la déception de ne pas avoir atteint son objectif, Antoine Auboin était satisfait de son jeu et de son attitude.

Malgré un aller en 36 (+ 2) pas vraiment idéal pour atteindre cet objectif, le Basque s’est bien relancé au début du retour en réussissant un birdie sur le par 5 du 10 et un eagle sur celui du 12. A - 1, il pointait alors à la sixième place à un coup du cinquième avec un par 5 à venir (le 15) ainsi que le petit par 4 du 16.

Bénéficiant d’un driving performant depuis les premiers trous, Antoine Auboin a expédié sa mise en jeu du 15 dans l’eau : «Mon seul drive raté m’a coûté cher», lance-t-il. Il a donc droppé mais, effectué un top avec sa deuxième balle qui a fini dans l’eau. Il a concédé un triple passant de - 1 à + 2. Un birdie au 16 a ramené son score à + 1, insuffisant toutefois pour conserver sa place dans le top 10 (14e) : «C’est vraiment rageant car j’avais très bien joué jusque là et pris trois fois plus de greens en régulation que la veille, poursuit-il. Je n’ai rien lâché car, après mon birdie du 16, j’ai putté pour le birdie au 17 à quatre mètres. Je n’ai pas atteint l’objectif que je m’étais fixé, un top 10 voire mieux. Mais, après mon + 4 du premier tour sur le Normandy Shores dans des conditions difficiles, je ne me voyais pas terminer quatorzième. Je ne suis pas passé loin d’une belle performance dans un tournoi où je n’avais pas passé le cut au cours de mes deux premières participations. Je suis satisfait du jeu produit et de mon attitude.»

Le Biarrot va rester jusqu’à la fin du mois en Floride. Il disputera, à partir du 28 et jusqu’au 30, l’Orlando International Amateur Championship sur le Panther Course de l’Orange County National.

Dans le par à l’issue des neuf premiers trous avec deux birdies et deux bogeys, Alexandre Fuchs a connu un passage à vide sur trois trous où il a enchaîné deux bogeys (11 et 13) et un triple (12) à cause de deux balles dans l’eau : «J’ai eu une grosse absence», regrette le joueur de St-Donat. Grâce à un birdie au 16, il a joué + 4 mais, perdu douze places au classement (28e à 293).

Le finish frustrant de Tom Vaillant 

Ayant payé, hier, la débauche d’énergie consentie lors de son deuxième tour pour arracher in extremis sa qualification, Tom Vaillant avait remis un peu de carburant dans le moteur pour aborder ce dernier tour.

Parti du 10, le futur étudiant d’Arkansas State a bien négocié son aller bouclé en 36 (- 1). Toujours à - 1 après seize trous, il a conclu par deux bogeys (72) : «C’est frustrant et dommage, déclare-t-il. Mais, il y a du travail en perspective et je sais exactement ce que je vais devoir accomplir. C’est cool. J’ai déjà beaucoup progressé dans de nombreux compartiments du jeu qui en avaient besoin. Ca se confirme tournoi après tournoi. C’est positif.» 

Tom Vaillant au South Beach
Tom Vaillant a signé sa meilleure carte (72) de la semaine grâce à ses progrès.

A son retour en France, l’Azuréen va s’accorder quelques jours de vacances. Il reprendra les clubs le 2 ou le 3 janvier. Tom Vaillant s’est classé à la 45e place (297) en compagnie de Nicolas Muller en difficulté, aujourd’hui (77).

En colère après son troisième tour jalonné de quelques erreurs, Martin Couvra a signé sa meilleure carte (73) du tournoi. De quoi lui redonner le sourire : «Oui, beaucoup de positif sur l’ensemble de la compétition avec de gros progrès au chipping, indique-t-il. Dès mon retour chez moi, je pars au ski en famille.»

Clément Charmasson a vécu une journée délicate sanctionnée par un second 77 sur ce parcours du Miami Beach Golf Club : «Avec le vent, les coups moyens sont vite pénalisés. Je rentre en France dès ce soir pour passer les fêtes en famille. Je reviendrai en Floride le 5 janvier.»

Au lendemain d’un troisième tour cauchemardesque (83), Guillaume Chevalier (75) a terminé l’épreuve sur une bonne note grâce à un eagle au 15.

Mathieu Santerre tire un bilan positif

Arrivé en Floride le 13 décembre en compagnie de Jeff Lucquin, Martin Couvra, Théo Boulet et Maxence Giboudot, Mathieu Santerre a passé dix jours au plus près des pensionnaires des Pôles France messieurs et Boys engagés dans ce South Beach International Amateur.

Au terme cette campagne américaine, l'entraîneur national tire un bilan positif : "Les jeunes ont joué sur de superbes parcours qui leur ont permis de progresser, mentionne-t-il. Ils ont côtoyé des personnes expérimentées comme Claude Harmon, Alexander Lévy et Thomas Levet. Nous avons pu constater qu'ils étaient prêts au niveau du chipping et du putting grâce, notamment, au travail effectué avec David Ames et James Ridyard. Cette semaine en Floride a été intéressante au niveau de la performance des joueurs du Pôle France Boys puisque trois d'entre eux ont passé le cut et qu'un autre l'a raté d'un coup. Bien sûr, nous aurions espéré qu'un ou plusieurs Français jouent la gagne. Mais, compte tenu des efforts consentis par tous, ce n'est qu'une question de temps. Les jeunes sont de mieux en mieux armés et ce, de plus en plus tôt."    

Les résultats des Français

14. Antoine Auboin 72 (288), 28. Julien Sale 73 et Alexandre Fuchs 75 (293), 45. Tom Vaillant 72 et Nicolas Muller 77 (297), 50. Martin Couvra 73 (298), 58. Clément Charmasson 77 (299), 76. Guillaume Chevalier 75 (305).


Par Gérard RANCUREL
22 décembre 2019