Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / The Women’s Amateur Championship : les Françaises éliminées au premier tour

The Women’s Amateur Championship : les Françaises éliminées au premier tour

Les quatre Tricolores à avoir franchi le cut ont été battues dès les 32e de finale, ce jeudi matin. Yvie Chaucheprat et Charlotte Liautier sont celles qui peuvent nourrir le plus de regrets, elles qui se sont inclinées respectivement d’un trou et au 19e.

Charlotte Liautier est passée tout près d'une qualification en 16e de finale. Alexis Orloff / ffgolf
11-15
juin
THE WOMEN’S AMATEUR CHAMPIONSHIP
LIEU : Royal County Down, Irlande (pays)
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

On savait le parcours impitoyable, la météo pas moins. Le constat à l’issue de cette troisième journée du 116e Women’s Amateur Championship est que le format de match play peut sans problème rejoindre le club.

Des quatre Françaises qui étaient parvenues à intégrer le tableau final, aucune n’est parvenue à franchir le cap des 32e de finale. La première à faire les frais de cette journée a été Chloé Salort (RCF La Boulie), qui s’est inclinée face à la Danoise Marie Lund-Hansen, sur le score de 6&4. Même chose pour la meilleure Tricolore de la qualification, Lilas Pinthier (Paris Country Club), qui a été éliminée par l’Anglaise Alice Hewson, 31e joueuse mondiale, 2&1.

Yvie Chaucheprat avait également fort à faire, en la personne d’Isobel Wardle, anglaise elle aussi, et 41e au classement mondial. Et il s’en est fallu d’un trou pour que la Toulousaine ne bouscule la hiérarchie, mais la Britannique est parvenue à garder l’avantage jusqu’au bout pour s’imposer.

Charlotte Liautier a été la Française la plus proche de poursuivre son chemin. Opposée à la Suédoise Beatrice Wallin, 63e au classement mondial, la joueuse de Saint-Nom La Bretèche s’est présentée 2 up au départ du 16. Mais une gratte sur le second coup de ce par 4, puis un trois-putts sur le green du 18 l’ont contrainte à une prolongation, sur le premier trou de laquelle la Scandinave rentrait un birdie pour la gagne à 4 m.

« Je savais que je devais bien jouer, et faire peu voire pas d’erreur au niveau de ma stratégie, livre Charlotte Liautier. Je fais une bonne partie dans l’ensemble. Je suis un peu frustrée de perdre, alors que j’ai mené tout le long, mais notre match était relativement serré, et elle a quand même l’expérience. »

L’oeil du staff

Gwladys Nocera, coach de l’équipe de France Girls, a passé tout le début de semaine auprès d’Alizée Vidal, Loïs Lau, Lilas Pinthier et Adéla Cernousek, jusqu’au soir du cut. « Elles ont tout donné sur ce parcours extrêmement exigeant et usant, souligne-t-elle. La météo a vraiment été compliquée à gérer, mais j’ai trouvé leur attitude impeccable. Je pense qu’il y a encore beaucoup de travail à faire sur les reconnaissances, et l’importance de celles-ci. Le British dames est un tournoi relevé, et elles n’ont pas démérité. Ne pas oublier le meilleur score du deuxième jour, réalisé par Lilas ! L’objectif est maintenant tourné vers la suite, c’est-à-dire l’Annika Invitational Europe la semaine prochaine. »


Par William LECOQ
13 juin 2019