Accueil / Actus / Amateur / Messieurs/Dames / Trophée Cécile de Rothschild : la France lauréate, Liautier se maintient

Trophée Cécile de Rothschild : la France lauréate, Liautier se maintient

L’équipe de France 2, composée de Mathilde Claisse, Yvie Chaucheprat et Charlotte Liautier, s’est imposée dans le Trophée des nations. Cette dernière, à la veille du dernier tour, est toujours en tête du classement individuel, quatre coups devant ses plus proches poursuivantes.

Charlotte Liautier, Mathilde Claisse et Yvie Chaucheprat se sont imposées dans le classement par équipes. ffgolf
18-20
septembre
INTERNATIONAUX DE FRANCE DAMES TROPHÉE CÉCILE DE ROTHSCHILD
LIEU : BAYEUX OMAHA BEACH GOLF, France
CATÉGORIE : Toutes catégories

Le résumé

Les joueuses engagées dans ces Internationaux de France dames l’ont sans doute accueilli comme un soulagement : ce samedi, lors de la deuxième journée, le vent si présent sur les plages du Débarquement depuis le milieu de semaine a daigné se calmer. Car même si la dernière journée sera disputée ce dimanche, celle de samedi revêtait le double enjeu du final du Trophée des nations, ainsi que du cut.

Pour le classement par équipes, les positions sont restées dans la même veine que la veille. Charlotte Liautier (Saint-Nom La Bretèche), qui avait marqué la première journée de son empreinte avec son 67 (-5), a assuré un bon 72 (par), avec trois birdies en début de partie puis trois bogeys, pour garder par ailleurs la tête du classement individuel. Ses deux coéquipières, Mathilde Claisse (RCF La Boulie) et Yvie Chaucheprat (Golf Club de Toulouse), ont chacune rendu des cartes de 73 (+1). Cette équipe de France 2 s’impose ainsi dans ce classement, avec un total de 288.

Elle devance de deux coups l’autre équipe de France, avec en son sein Lilas Pinthier (Ligue de Paris), Zoé Allaux (Golf Club de Toulouse), et Clémence Martin (Paris Country Club). Les trois joueuses de l’équipe de France Girls qui sera engagée la semaine prochaine au Championnat d’Europe par équipes ont chèrement vendu leur peau, notamment avec les deux cartes de 71 (-1) signées par Allaux et Martin.

La joueuse : Nastasia Nadaud

Si la tête du classement est toujours occupée par Charlotte Liautier à la veille du dernier tour, l’avance de la capitaine de Saint-Nom a fondu d’une longueur, fait dû principalement (mais pas uniquement) à Nastasia Nadaud. La joueuse d’Aix-les-Bains a signé un excellent 69 (-3), se replaçant à -1 total, soit quatre coups de la tête. Elle partage la 2e place avec la Marocaine Inès Laklalech, déjà dauphine de Charlotte Liautier après la première ronde.

La carte de Nastasia Nadaud dans ce deuxième tour.

Nastasia Nadaud n’a commis que deux bogeys dans sa journée, compensés par cinq birdies (dont deux sur des par 3). Malgré l’écart, elle pourrait revenir vers la tête à la faveur d’une autre bonne journée, ce dimanche.

Les autres Françaises

Ariane Klotz (Golf Club de Lyon) figure juste derrière le trio de tête, en 4e position dans le par total. La Néo-Calédonienne a signé la même carte que Nadaud, avec un 69 (-3). Sa remontée aurait pu être encore plus spectaculaire, si sa carte n’avait pas été lestée d’un double bogey puis d’un bogey sur ses deux premiers trous. Elle a néanmoins rentré la bagatelle de sept birdies dans sa journée. Au classement, elle figure aux côtés de Laura Van Respaille (Bondues), qui a signé un 70 (-2).

D’autres Françaises ont su profiter des conditions plus favorables de cette journée. Nawel Ben Letaïef (RCF La Boulie) s’est notamment distinguée avec un 70 (-2), qui lui permet de remonter à la 6e place à +1 total. Elle figure aux côtés de Zoé Allaux (lire plus haut) et de Carla de Troia (Saint-Germain), qui a joué 71 (-1).

Lilas Pinthier est l’ultime Tricolore à figurer dans le top 10 provisoire, seule en 9e position à +2. Par ailleurs, 28 autres Françaises sont parvenues à franchir le cut, tombé à +13.

Le chiffre

68Soit quatre coups sous le par, la meilleure carte du jour, signée par la Russe Nataliya Guseva. La meilleure joueuse de la semaine au classement mondial tient son rang, après une dure première journée (+8).


Par William LECOQ
20 septembre 2020