Trophées Blackheath et Saint-Germain : Idée-Leclercq et Labeur-Aharidis vainqueurs

Théo Idée et Henri Leclercq ont remporté ce dimanche les Internationaux de France de foursome, en battant Elliot Anger et Tom Vaillant en finale. Chez les dames, la victoire est revenue à Manon Labeur et Alkyonie Aharidis, qui ont disposé en finale de Brigitte Wallon et Caroline Gautier.

Alkyonie Aharidis, Manon Labeur, Henri Leclercq et Théo Idée, lors de la remise des Trophées Saint-Germain et Royal Blackheath, dimanche. ffgolf
06-08
avril
INTERNATIONAUX DE FRANCE DE FOURSOME MESSIEURS TROPHÉE ROYAL-BLACKHEATH
LIEU : Nimes Campagne, France
CATÉGORIE : Toutes catégories

Les messieurs ont débuté seuls la journée de dimanche, avec les demi-finales (celles des dames ayant eu lieu samedi après-midi). Contrairement à la veille, aucun playoff n’a dû être joué, pas plus d’ailleurs que les trois derniers trous du parcours de Nîmes Campagne. En effet, dans la première demi-finale, Elliot Anger et Tom Vaillant (Saint-Donat) se sont imposés, 5&3, face à Romain Guillon (Bourg-en-Bresse) et Thomas Dorier (Chalon-sur-Saône), sans doute un peu émoussés par leur longue et rude bataille de samedi après-midi.

Dans le même temps, Henri Leclercq et Théo Idée (Amiens) ont eu besoin du même nombre de trous pour venir à bout du pro Romain Dury et de Thomas Fanlo (Nîmes Vacquerolles), 4&3.

La finale de l’après-midi n’a pas offert beaucoup plus de suspense, puisqu’Henri Leclercq et Théo Idée se sont imposés sur le même score que lors de leur demi-finale matinale, leur permettant d’incrire leur nom au palmarès du Trophée Royal-Blackheath. « En débutant, on savait qu’on était loin d’être les favoris, relève Théo Idée. Mais on était déjà tellement content d’en être arrivé là que ce n'était que du plaisir. » Un plaisir qui leur a permis de jouer -3 en 15 trous dimanche après-midi, ce qui a forcément corsé la tâche de leurs adversaires. 

Labeur et Aharidis portent leurs couleurs au plus haut

La finale des dames n’a pas offert beaucoup plus de suspense. Mais un peu plus quand même, puisque le match, qui opposait Manon Labeur et Alkyonie Aharidis (Nîmes Campagne) d’un côté, et Brigitte Wallon (Chiberta) et Caroline Gautier (Nîmes Vacquerolles) de l’autre, a duré 16 trous.

La partie est longtemps restée équilibrée, Wallon et Gautier prenant plusieurs fois un trou d'avance à l'aller. Au retour, en revanche, les joueuses locales ont réussi à gagner trois trous successifs, leur permettant d'empocher finalement le Trophée Saint-Germain, 3&2.

« Jouer à domicile, c’est un avantage mais aussi un inconvénient, réagit Manon Labeur. Tout le monde s’attend à ce que l’on joue bien, et ça nous rajoute une pression supplémentaire, car on se dit qu’on connaît le parcours par cœur. On tient particulièrement à remercier nos cadets, dont mon frère et un ami du club, ainsi que tous les membres et nos amies des équipes, qui nous ont suivies et motivées pendant 16 trous. »


Par William LECOQ
8 avril 2018